[04] Alpes de Haute-Provence n°109 janvier 2013
[04] Alpes de Haute-Provence n°109 janvier 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°109 de janvier 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : le budget 2013.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Conseil général des Alpes de Haute-Provence 13 rue du Docteur Romieu CS 70 216 04995 DIGNE LES BAINS CEDEX 9 Tél. 04 92 30 04 00 Mèl : contact@cg04.fr Retrouvez les anciens numéros du magazine et inscrivez-vous à la lettre d’information sur www.cg04.fr Directeur de la publication Gilbert Sauvan Responsable des publications Xavier Delcroix - x.delcroix@cg04.fr Chargé de la publication Philippe Maillard Photographies Frédéric Exubis Textes Philippe Maillard sauf P 18 p.maillard@cg04.fr. Conception et réalisation Autrement dit Communication Sisteron - 04 92 33 15 33 Impression Imprimerie Imaye Graphic label Imprim’vert. Distribution La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos : Frédéric Exubis, sauf couverture - Shutterstock P 4 - A. Simon ; P 10 - Andélia ; P 13 - Y. Becker ; P 16 - BD/B. Nicolas ; P 17 - Epictura ; P 18 - Saint-Marcel Eysseric ; ISSN : 1297-7055 Tirage : 68 000 ex Magazine imprimé sur un papier à base de bois issu de forêts gérées durablement. Ne pas jeter sur la voie publique. Expression libre Majorité départementale L’emploi des jeunes, une priorité La jeunesse est la priorité du Président de la République. Les emplois d’avenir sont une première réalisation de la politique gouvernementale en faveur de l’emploi. Chaque année, 120 000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme, et le taux de chômage qui les concerne est de 22,7%. Dans notre département le nombre de demandeurs d’emploi de la tranche d’âge 15-24 ans est actuellement d’environ 2 000 (dont 1 280 avec pas ou peu de diplômes). Ces jeunes cumulent souvent les handicaps, notamment les freins à la mobilité en territoires ruraux. Les emplois d’avenir ont pour objectif d’ouvrir les portes du marché du travail à ces jeunes en difficultés. Ils se concrétisent par des contrats aidés destinés aux 16-25 ans (30 ans pour les jeunes souffrant d’un handicap) peu ou pas qualifiés. Le contrat peut être signé avec une collectivité publique, une association, mais aussi une entreprise, sous certaines conditions. Le Conseil général est mobilisé depuis de nombreuses années autour de l’emploi des jeunes, grâce à sa politique d’insertion (il y a environ 200 jeunes de moins de 25 ans, dans le département, qui touchent le RSA et qui peuvent bénéficier d’un emploi d’avenir) et aux actions financées par le Pacte pour l’emploi (organisation d’un forum pour l’emploi ; aide à la mobilité, à la création d’entreprises ; soutien de la Mission locale, service public de l’emploi dédié aux jeunes…). Enfin, comme employeur, le Département va procéder au recrutement de quelques emplois d’avenir. Ces derniers font partie d’un engagement plus global du gouvernement en faveur de l’emploi et il sera suivi, en 2013, par le contrat de génération. Marcel CLÉMENT Indépendants Notre passé a-t-il encore de l’avenir ? Et oui ! Nous avons encore l’honneur de vous compter parmi nos fidèles lecteurs. À l’évidence, nous avons résisté à l’appel des Cassandres et marchands d’oracle qui nous prédisaient une fin douloureuse pour le 21 décembre dernier. En ce début de l’an, ne boudons pas notre bonheur : nous vous souhaitons le meilleur tout au long de cette année 2013. L’étrange lucarne qui nous a propulsés dans ce XXI e siècle nous permet aussi de nous retourner vers un passé pas si éloigné pourtant ; celui de nos parents. L’habitat, les routes, les moyens de transport, la qualité de l’eau, l’hygiène, les services de santé en général, les loisirs étaient sans commune mesure avec ce que nous connaissons aujourd’hui. Dans notre département, il n’est pas un village qui ne nous renvoie l’image de la joie de vivre. Alors pourquoi, en tous bons bas alpins que nous sommes, on en vient à douter de son propre pays quand on voit sa fascinante capacité à saborder ce qu’il a de meilleur. Une morosité insidieuse s’installe doucement et nous fait douter de tout. Le moindre événement fâcheux nous est répété en boucle. Internet, skipe, les réseaux sociaux sont des éléments de confort incontestables s’ils ne nous plongent dans l’addiction. À l’évidence un pays qui perd sa mémoire n’a plus d’avenir. Élie AGUILLON, Jean BALLESTER, Claude BREMOND, Gilbert LAURENT, Serge SARDELLA
Sommaire



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :