[04] Alpes de Haute-Provence n°104 jui/aoû 2012
[04] Alpes de Haute-Provence n°104 jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°104 de jui/aoû 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (204 x 263) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : en Haute-Provence jusqu'au cou !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Conseil général des Alpes de Haute-Provence 13, rue du Docteur Romieu BP 216 04 003 DIGNE-LES-BAINS CEDEX Tél. 04 92 30 04 00 Mèl : contact@cg04.fr Retrouvez les anciens numéros du magazine et inscrivez-vous à la lettre d’information sur www.cg04.fr Directeur de la publication Jean-Louis Bianco Responsable des publications Xavier Delcroix - x.delcroix@cg04.fr Chargé de la publication Philippe Maillard Photographies Frédéric Exubis Textes Philippe Maillard sauf P 18 p.maillard@cg04.fr. Conception et réalisation Autrement dit Communication Sisteron - 04 92 33 15 33 Impression Imprimerie Imaye Graphic label Imprim’vert. Distribution La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos : Frédéric Exubis, sauf couverture - DR P 4 - XD, Salagon P 6-7 - Ayo, Concert insolite, Hans Feurer ; P 8 - Salagon ; P 9 - illustration B. Clarys ; P 11 - Service environnement ; P 12 - Centre d’astronomie ; P 14 - Serge Fioro ; P 16 - Claude Tardieu, Michel Delli ; P 17 - Ensemble Stravaganza ; 4 e de couverture - Céline Gugliero ISSN : 1297-7055 Tirage : 70 700 ex Magazine imprimé sur un papier à base de bois issu de forêts gérées durablement. Ne pas jeter sur la voie publique. Expression libre Majorité départementale Vers une nouvelle décentralisation La réforme des collectivités territoriales, initiée par l’ancien gouvernement, fait peser de graves menaces sur notre vie quotidienne. Cette recentralisation, en étouffant financièrement les Départements, fait courir un grand danger aux actions développées par le Conseil général des Alpes de Haute-Provence. Depuis 1982, les lois de décentralisation permettaient aux collectivités, et en particulier aux Départements, d’intervenir au-delà de leurs compétences obligatoires ; la suppression de cette possibilité interdirait de continuer à subventionner les communes, les associations et les particuliers dans beaucoup de domaines. Une réforme, indispensable aux yeux de tous, doit être élaborée avec les élus locaux, les acteurs socio-économiques et la population afin que soient préservées l’autonomie des collectivités locales, leur capacité à agir au plus près des citoyens et leurs actions en faveur de la qualité des services publics. C’est un esprit de négociation qui devrait imprégner, dans les prochains mois, les relations entre l’État et les collectivités territoriales et l’approfondissement de la décentralisation. Dans ce projet majeur du quinquennat, les départements, auxquels une majorité de français est attachée, auront un rôle important à jouer aux côtés des Régions et des communes. Marcel CLÉMENT Indépendants L’été arrive, les touristes aussi ! Situé aux confins des Alpes et à proximité de la Méditerranée, notre département bénéficie de facteurs naturels remarquables : des paysages grandioses et variés, un climat tempéré, bien ensoleillé (3 000 heures d’ensoleillement par an), un patrimoine qui remonte au Néolithique. Avec la civilisation des loisirs, tout prédisposait notre département à devenir un espace touristique de premier ordre. Quelques éléments statistiques nous permettent de mieux appréhender cette activité. En 2011 nous avons reçu 2,4 millions de touristes dont 56% en saison estivale. 40% : venant de la région PACA (devant Rhône -Alpes et Île-de-France) 14% sont d’origine étrangère, essentiellement Benelux et Allemagne. Le tourisme dans notre département est source de richesse et d’emploi (16% des emplois dans le département) ; il progresse grâce aux professionnels du tourisme mais aussi à l’action de l’ADT, des OTSI et SI et au soutien des collectivités territoriales. Pour dynamiser encore plus cette activité, à notre avis, quelques pistes peuvent encore être explorées : - une meilleure identification géographique de notre département semble souhaitable. - certains secteurs de notre territoire sont difficiles à découvrir et à visiter. - certains établissements doivent faire un effort de modernisation et de mise aux normes. - une meilleure valorisation des produits locaux et de la gastronomie régionale serait bienvenue. - l’accueil et la pratique des langues étrangères, en particulier des pays émergeants, doivent être améliorés. - la promotion des activités sportives et de plein air (Ski, escalade, vol à voile, sport en eaux vives, VTT…) peut être davantage médiatisée. Ce ne sont là que des pistes de réflexion qui pourraient accroître la notoriété de notre département dans l’intérêt de nos populations. Élie AGUILLON, Jean BALLESTER, Claude BREMOND, Gilbert LAURENT, Serge SARDELLA
Sommaire



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :