[04] Alpes de Haute-Provence n°102 mai 2012
[04] Alpes de Haute-Provence n°102 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°102 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : le département à vélo.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Conseil général des Alpes de Haute-Provence 13, rue du Docteur Romieu BP 216 04 003 DIGNE-LES-BAINS CEDEX Tél. 04 92 30 04 00 Mèl : contact@cg04.fr Retrouvez les anciens numéros du magazine et inscrivez-vous à la lettre d’information sur www.cg04.fr Directeur de la publication Jean-Louis Bianco Responsable des publications Xavier Delcroix - x.delcroix@cg04.fr Chargé de la publication Philippe Maillard Photographies Frédéric Exubis Textes Philippe Maillard sauf P 18 p.maillard@cg04.fr. Les textes des groupes politiques sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Conception et réalisation Autrement dit Communication Sisteron - 04 92 33 15 33 Impression Imprimerie Imaye Graphic label Imprim’vert. Distribution La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos : Frédéric Exubis, sauf couverture - M. Delli P 6-7 - Epictura ; P 10-11 - M. Delli ; P 14 - P.Grobois, DR ; P 15 - Abbaye de Valsaintes ; P 17 - Grotte Chauvet DRAC Rhône-Alpes ; 4 e de couverture -C. Gugliero ISSN : 1297-7055 Tirage : 70 700 ex Magazine imprimé sur un papier à base de bois issu de forêts gérées durablement. Ne pas jeter sur la voie publique. Expression libre Majorité départementale Rendre les services accessibles à tous Rendre les lieux et les services accessibles aux personnes handicapées ou à mobilité réduite est une préoccupation qui anime le Conseil général dans tous ses domaines d’intervention. Cela paraît évident dans les actions propres au fonctionnement de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) et dans celles qui concernent les maisons de retraite. Nous y sommes également très attentifs, lors de la construction d’un nouveau bâtiment pour nos services (bureaux, musées départementaux) et quand nous réhabilitons les collèges. Cela fait aussi partie de notre réflexion si nous aménageons ou subventionnons des équipements touristiques (hébergements, accès aux sites naturels protégés), ou que nous organisons un forum pour l’emploi… Lors de la dernière Assemblée nous avons décidé d’avancer dans les domaines du logement et des transports. Nous avons adopté une politique de long terme comportant des mesures (aides financières, garanties d’emprunts…) qui vont favoriser la création de logements accessibles publics et privés et l’adaptation du parc existant des bailleurs sociaux. Nous anticipons l’obligation de rendre accessibles les transports publics (scolaires et de voyageurs), au plus tard début 2015, en créant un Schéma directeur d’accessibilité départemental, qui prévoit, par exemple, l’aménagement des arrêts et la poursuite de l’adaptation des véhicules des 57 lignes départementales. Il y a une nécessité absolue à permettre, à tous, de satisfaire les besoins fondamentaux : se loger, se déplacer, être éduqué, trouver du travail. Marcel CLÉMENT Indépendants Cultivons notre jardin Alors que l’élection présidentielle est en train de s’achever et que les candidats vont replier leurs ailes, il nous appartient de nous pencher sur le devenir immédiat de notre département. C’est un fait peu banal ; nos deux députés sortants ayant décidé de ne pas se représenter à notre confiance, il nous appartient d’élire leurs successeurs. Bigre ! Ce n’est pas chose facile, pour nous tout d’abord, mais avouons le surtout pour eux. Des chantiers énormes les attendent. Dans le bruit et la fureur de la crise toujours présente, nous aurons la sagesse d’élire des femmes et des hommes de terrain et non d’appareil, qui auront à cœur, malgré les difficultés, de sauvegarder toutes les spécificités de nos territoires ; de procéder aux réformes indispensables afin que la vie continue sans pour autant faire l’appel aux larmes. Malgré toutes les démagogies, il faudra que les pilotes apprennent, eux qui nous ont promis des horizons lumineux et des terres solaires, à faire redécoller l’avion avec des moteurs en rade en le poussant sur des terrains défoncés. Mais peut-être seront-ils aidés par l’esprit des philosophes du XVIII e siècle qui nous apprenaient déjà que l’homme est né pour l’action et qu’il faut cultiver son jardin. Nous ne tomberons pas par terre, c’est la faute à Voltaire. Nous garderons notre cœur de petit oiseau, c’est la faute à Rousseau. Élie AGUILLON, Jean BALLESTER, Claude BREMOND, Gilbert LAURENT, Serge SARDELLA
Sommaire



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :