[03] Reflets d'Allier n°99 mai/jun 2019
[03] Reflets d'Allier n°99 mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°99 de mai/jun 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : à partir du 22 juin, les bourbons illuminent vos nuits.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Le feu sacré de l’imaginaire Le Département crée l’événement. Le 22 juin, à Moulins, le Conseil départemental donnera le coup d’envoi d’une fresque lumineuse projetée sur le Château des ducs de Bourbon. Le donjon dit « La Mal-Coiffée », la tour des archives et les murs du château sortiront de l’ombre dans une déferlante de couleurs digne des plus grands monuments français. Pendant près de vingt minutes, les spectateurs en prendront plein les yeux. Vous ne pouvez pas vous libérer ? Pas de problème. Il y a de nombreuses séances de rattrapage  : le spectacle, entièrement gratuit, est projeté en continu pendant 1 h 30, dès la tombée de la nuit, jusqu’à fin septembre. Reflets d’Allier/Mai - juin 2019 Un rayonnement retrouvé Avec cette animation familiale et grand public, le Conseil départemental concrétise une des premières actions de sa commission « Valorisation des patrimoines bourbonnais ». À la suite des différents entretiens, il est apparu que celui légué par la famille des Bourbons était sous-exploité. Pourtant, la lignée a occupé un pan majeur de l’Histoire de France et elle peut, encore aujourd’hui, servir le territoire et contribuer à son rayonnement au-delà de ses frontières. Fort de ce constat, le Département a donc choisi de s’appuyer sur plusieurs joyaux architecturaux liés à la célèbre dynastie sous le nom « Sur le chemin des Bourbons », anticipant le programme plus vaste « Lumières sur le Bourbonnais ». Moulins représente l’acte I. D’ici la fin de l’année, le château ducal de Montluçon et à Cusset, l’Hôtel de la Borderie, et dans la mesure où les lieux s’y prêtent, la façade de l’église (place Victor-Hugo), seront à leur tour placés sous le feu ardent des projecteurs vidéo. Avec un triptyque de créations uniques, l’Allier sera le premier département à offrir un panel de spectacles urbains grandioses et gratuits dans les espaces publics. Mais le Conseil départemental ne s’arrêtera pas là. Le rôle mémoriel du site ne sera pas oublié. Dès 2020, il s’attèlera aux travaux de sécurisation et d’accessibilité du château des ducs de Bourbon et de son donjon. Les visiteurs poussant ses portes plongeront dans une exposition immersive et pédagogique sur le fabuleux passé de la flamboyante famille. L’ensemble de ces incandescentes initiatives apportera un nouvel éclairage sur le département, d’un point de vue touristique et économique. Et plus que jamais, grâce à elles, l’Allier gagnera à être connu ! ◗
Les Allumeurs de rêves UNE Une HISTOIRE histoire SUBLIMÉE sublimée Le spectacle de lumières sur le château des ducs de Bourbon et son donjon reprendra les grandes lignes de l’histoire du site. Entre projection et musique, les spectateurs partiront à la découverte du tumultueux passé de l’emblématique château moulinois. Plus ludique que didactique, accessible même par le très jeune public, ce spectacle familial a pour vocation de réunir toutes les générations. En fonction de la saison, de 3 à 6 séances seront programmées, avec, chaque fois, un court intermède (bien pratique pour les retardataires ou les fans). Pour une immersion totale, une application à télécharger permettra de profiter pleinement et en direct de la bande musicale à partir de son smartphone. CELA Cela GAGNE gagne À à ÊTRE être CONNU connu ! Le 22 juin, à Moulins, à la tombée de la nuit, le spectacle de lumières sur les pierres du château des ducs de Bourbon sera officiellement lancé. Il sera projeté tous les soirs en boucle pendant 1 h 30 dès la tombée de nuit, jusqu’à fin septembre. Dès le mois de décembre, le château ducal de Montluçon, ainsi qu'à Cusset, l’Hôtel de la Borderie, et dans la mesure où les lieux s’y prêtent, la façade de l’église (place Victor- Hugo), s’allumeront à leur tour, donnant naissance à une première mise en valeur des pépites du territoire. Moulins Sous le feu entre des en projecteurs scène Cet L’événement été, le berceau se déroulera des ducs de en Bourbon partenariat s’illumine de mille avec Moulins feux. En plus Communauté, du château, qui Moulins proposera communauté propose un spectacle des fresques de lumières de lumières dans la exceptionnelles capitale des autour Bourbons. de sites Avec emblématiques « Moulins entre de la en capitale scène », bourbonnaise. Le CNCS, le pont Régemortes, l’intercommunalité propose de découvrir quatre le Sacré-Cœur et la place de l’Hôtel de Ville seront bâtiments et lieux emblématiques de Moulins l’extraordinaire théâtre patrimonial de « Moulins entre sous un en nouvel scène ». angle. Tous les Ce jours sont du donc 22 juin cinq à la sites miseptembre, accueilleront à la cinq tombée spectacles de la nuit, cet il été. sera Dans possible cette qui de mise passer en lumière d’un spectacle du patrimoine, de lumières c’est à l’autre, un nouveau dans parcours une déambulation nocturne qui inédite s’ouvre de aux haut visiteurs. vol. LUMIÈRES lumières SUR sur LE le BOURBONNAIS bourbonnais ◗ 5 « Notre écran est un écrin » « Il n’y a pas de petits ou de grands projets. Les ducs de Bourbon appartiennent à notre Histoire, c’est un thème fort qui nous intéresse. » Gilbert Coudène, directeur artistique des Allumeurs de Rêves, chapeaute la création du spectacle de la Mal-Coiffée. Avec une solide équipe d’une quarantaine de personnes, depuis des mois, il s’investit dans « Lumières sur le Bourbonnais ». Que ce soit au Puy-en-Velay, à Shanghaï ou à Saint- Pétersbourg, « l’artisan d’art » travaille inlassablement son ouvrage lumineux avec un savoir-faire et une exigence implacables, cachés derrière une bonhommie communicative. Au départ, il y a toujours un important travail de recherches. Archives, vidéos, photos, rencontres, échanges, les créations s’inspirent du réel pour mieux le transcender. Première exigence  : satisfaire tous les publics « Même si nous sommes dans l’interprétation, nous veillons toujours à la justesse du propos. Après l’étape de collecte, nous mettons en dessins nos idées pour établir un story-board. Nous le faisons valider avant de développer l’intégralité du spectacle, testé la plupart du temps sur une maquette à l’échelle », explique, bon pédagogue, le directeur artistique. Alors que la technique prend souvent le dessus sur l’artistique, la particularité de son entreprise est de développer les projets par le dessin. D’ailleurs, la plupart de ses collaborateurs ont affûté leurs crayons à l’école d’art Émile Cohl de Lyon. Les étapes sont encore longues pour arriver au produit final. Mais il y a toujours le même souci  : l’exigence de satisfaire tous les publics. « Nous avons envie qu’il change son regard sur le patrimoine, de réveiller le rapport qu’il entretient avec le territoire, qu’il le redécouvre. Notre travail est destiné aux touristes, mais aussi aux habitants avec lesquels nous le co-construisons. Nous avons pu constater que c’est un levier économique, mais aussi un formidable vecteur de fierté d’appartenance, souligne Gilbert Coudène. Notre écran est un écrin. Le site était là avant nous et le sera après. Nous sommes juste là pour transmettre son histoire autrement. » Le studio travaille au futur éclairage des murs du château. Les petites mains au travail Production  : Light Event Consulting (producteur de « Chartres en lumières ») Direction artistique  : Les Allumeurs de Rêves - Gilbert Coudène, avec comme coscénariste, Franck Morin Création visuelle  : BK France Digital Art Compagnie, Arnaud Pottier, Étienne Guiol, Alexis Turchet et le Moulinois, Clément Pinaud Ambiance sonore  : Flavien Taulelle Reflets d’Allier/#FierAllier



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :