[03] Reflets d'Allier n°98 mar/avr 2019
[03] Reflets d'Allier n°98 mar/avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°98 de mar/avr 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : espaces naturels sensibles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 ◗ Le dossier Autry-Issards Saint-Marcel-en-Marcillat L’ENS dédié au bocage, de manière plus large, est assis sur le domaine agricole départemental des Pêchoirs. Il comporte un ensemble de prairies semi-naturelles, une belle maille bocagère et un réseau de mares. Afin de préserver toutes ces richesses, une gestion agro-écologique est conduite en partenariat avec des éleveurs locaux, sur la base d’un pâturage extensif mixte bovin-ovin et de rotation de fauche tardive. Il a pour vocation de devenir un lieu de référence et d’échanges autour de la thématique « Bocage ». Ouvert ponctuellement au public lors d’événements organisés (en cours d’aménagement) Site piloté par le Département de l’Allier Reflets d’Allier/Mars - Avril 2019 Bocage à vos chaussures ! Prêt à partir à la découverte d’un ENS ? Des cartes dynamiques de chaque site sont disponibles sur le site internet du Conseil départemental, allier.fr. Elles mentionnent les parkings, les points de départs et les itinéraires de randonnée. La haute vallée du Cher Le Département est propriétaire de parcelles en plein cœur de la haute vallée du Cher. Ces dernières faisaient partie du projet de barrage de Chambonchard, aujourd’hui abandonné. Riche d’une mosaïque de milieux, l’ENS se compose d’habitats variés  : forêts, rivière, landes, prairies, mares, milieux rocheux, éboulis… Ces habitats, rares dans l’Allier, sont répartis au sein de deux systèmes  : la zone de gorges, qui présente un fort caractère sauvage, et le plateau, occupé par une activité agropastorale extensive. Ouvert au public Boucle de 1,3 km (sentier pédagogique) Site piloté par le Département de l’Allier Libellule déprimée Le Mathé Niché dans un fond de vallon bocager, le Mathé abrite un complexe humide tourbeux de plaine, rare en Auvergne. Il se trouve au cœur d’une mosaïque de milieux naturels riches et variés. La végétation qui s’y développe est très fragile et réclame beaucoup d’attention. Ces milieux représentent autant d’habitats pour la faune. Cela est le cas pour les papillons, les libellules, les oiseaux, les reptiles et les amphibiens, dont certaines espèces sont protégées (cistude d’Europe, cuivré des marais, etc.). La rareté des espèces végétales composant le patrimoine végétal et leur situation à basse altitude confèrent au lieu un caractère remarquable. Son avenir dépend étroitement du maintien des pratiques pastorales extensives, ainsi que de la qualité des eaux de surface et souterraines. Uniquement ouvert lors de visites organisées Site piloté par le Département de l’Allier Aubigny
Balades nature Il est possible d’accéder à la plupart des ENS, Espaces naturels sensibles, à tout moment de l’année. Il suffit de suivre les sentiers ou les panneaux pédagogiques. Parfois, un Smartphone devient même un outil didactique. Mais il existe une autre façon de se familiariser avec la diversité de la biodiversité bourbonnaise  : les balades nature. Animées par les associations spécialisées dans l’environnement, d’avril à décembre, avec une pointe d’activité l’été, elles permettent souvent de redécouvrir la nature sous un angle original  : sortie en canoë, promenade contée ou gourmande, randonnée culturelle, découverte nocturne… Leur programme 2019 est disponible dans les offices de tourisme, ainsi que sur le site internet du Département, www.allier.fr > votre cadre de vie > environnement > espaces naturels sensibles. Les chiffres à retenir 16 10 47 16 ENS, Espaces naturels sensibles, dans l’Allier grands types de milieux naturels patrimoniaux préservés balades nature en moyenne par an chantiers participatifs depuis 2015 Entretien avec christian chito « Agir en faveur de la biodiversité » En tant que vice-président au Conseil départemental, Christian Chito s’occupe de l’environnement et des ressources naturelles. Après une formation de vétérinaire et une carrière professionnelle dans la Combraille, il s’est toujours senti concerné par les enjeux liés à la biodiversité. Pour lui, la nature est faite pour être partagée. Comment choisissez-vous les espaces naturels sensibles ? C.C. Les espaces naturels sensibles sont identifiés en raison de l’intérêt qu’ils représentent pour la biodiversité. L’ensemble de leurs facettes est pris en compte. Lorsque le programme de labellisation a été lancé, il y a eu des études préalables. Plus de 200 sites ont été identifiés. Les 16 sites actuels sont les plus emblématiques de l’Allier. Ma volonté d’élu a été de les répartir sur l’ensemble du territoire. Chacun d’entre eux peut s’enorgueillir d’avoir une pépite de notre patrimoine naturel valorisé. En quoi est-ce important de mener des actions en faveur de la biodiversité ? C.C. La biodiversité est un marqueur de l’équilibre entre l’Homme et la nature. Il est fondamental de la préserver. Nos ENS sont aussi des invitations à découvrir notre département, pour les habitants de l’Allier comme pour les touristes. Le dossier Ne trouvez-vous pas antinomique la préservation de l’environnement et le tourisme ? C.C. Dès ma prise de fonction, j’ai souhaité ouvrir plus largement les sites au public, de ne pas les mettre sous cloche. D’ailleurs, cela exprime notre volonté autour de l’Allier pleine nature. Elle conjugue l’environnement au tourisme et au sport. Nous étudions des tracés rassemblant ces trois axes de développement. L’économie touristique a un potentiel important, encore en devenir. Nous devons nous en saisir. Dans ce schéma, que devient la préservation de l’environnement ? C.C. Elle se trouve au centre de notre démarche. Les informations disponibles dans les ENS permettent d’attirer l’attention des visiteurs sur les enjeux de la préservation des espèces présentes. Les sites se parcourent exclusivement à pied. Nous agissons également pour le maintien de la biodiversité en recréant des milieux ouverts. En parallèle, nous collaborons avec les agriculteurs pour les parcelles concernées par le pâturage et l’exploitation agricole. En effet, dans ces ENS, nous nous sommes toujours donné comme impératif de préserver l’économie liée à l’agriculture. Envisagez-vous la création de nouveaux ENS ? C.C. Nous avons la volonté de renforcer nos actions autour de l’environnement où les ENS tiennent une place de choix. Néanmoins, nous évoluons dans un budget contraint. C’est pourquoi il est aujourd’hui prématuré de se prononcer sur la création d’un nouvel Espace naturel sensible. Cependant, nous ne perdons pas de vue cette possibilité. ◗ Reflets d’Allier/#FierAllier ◗ 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :