[03] Reflets d'Allier n°96 nov/déc 2018
[03] Reflets d'Allier n°96 nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de nov/déc 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : Allier, le département à la loupe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Laetitia Guyot 12 ◗ LE DOSSIER Reflets d’Allier/Novembre - Décembre 2018
Florilège de noms Alliérins, Élavérins, Alitérins, Alliénais, Alliénois, Alliégeois… Il y a fort longtemps que les habitants de l’Allier sont à la recherche d’un nom. Il y a eu même de quoi devenir totalement « Alliénés ». Il était assez logique de revenir aux sources avec « Bourbonnais » nom tiré de Borvo, divinité guérisseuse des sources thermales, qui veille depuis l’époque gallo-romaine sur le territoire. Les habitants de l’Allier aiment leur département. Ce n’est pas un simple sentiment. L’enquête menée autour de la consultation « Allier 2021, imaginons demain », l’a clairement confirmé  : 80% d’entre eux se déclarent très ou assez fortement attachés au département. Un beau score. En dépit de ce ralliement, ils ne parviennent pas à exprimer ce qui incarne le mieux le territoire. Un casse-tête  : aucune référence symbolique pour s’identifier, se fédérer et créer une véritable appartenance. Pourtant, il n’y a pas de mystère  : aujourd’hui, impossible de rester caché pour vivre heureux. Les territoires ruraux doivent sortir du bois et se faire connaître. C’est pourquoi, à l’instar du Loiret, de l’Ain, de la Somme, le Département de l’Allier a choisi un nom pour ses habitants. Plutôt que d’avoir recours à des « experts » ou ÉVÉNEMENT de lancer un appel d’offres auprès d’agences de communication, la collectivité a pris le parti de s’appuyer directement sur les habitants et sur la suite des résultats de la consultation réalisée en début d’année. Le gentilé « Bourbonnais » a été plébiscité à 60% lors de l’enquête téléphonique et à 71% lors de celle en ligne sur allier.fr. Il n’y avait donc pas à ergoter. Et c’est ainsi qu’au mois d’octobre, l’Assemblée du Conseil départemental a adopté officiellement les noms de Bourbonnais et Bourbonnaises pour désigner les habitants de l’Allier. Il ne s’agit pas de faire pour faire. L’adoption du gentilé s’inscrit dans une démarche bien plus large autour de la fierté d’appartenance et de l’identité départementale. Elle vise à rendre l’Allier plus visible, à affirmer ses différences, ses atouts, dans une dynamique partagée, à même de construire l’Allier de demain. ◗ LE DOSSIER ◗ 13 Allier 2021, imaginons demain Si les habitants de l’Allier portent le nom de Bourbonnais, c’est aussi parce qu’ils l’ont choisi. Le gentilé a été plébiscité dans la consultation lancée auprès de la population au printemps dernier  : Allier 2021, imaginons demain. À une écrasante majorité,les personnes interrogées ont répondu que, pour elles, les habitants de l’Allier s’appelaient des « Bourbonnais ». bourbonnais Nous avons un nom ! Reflets d’Allier/#FierAllier



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :