[03] Reflets d'Allier n°95 sep/oct 2018
[03] Reflets d'Allier n°95 sep/oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°95 de sep/oct 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : mi-mandat, point d'étape.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 ◗ La tribune politique UNION RÉPUBLICAINE POUR LE BOURBONNAIS Rendre des comptes  : un impératif démocratique En 2015, vous avez choisi de faire confiance à une majorité de conseillers départementaux issus de l’Union républicaine pour le Bourbonnais (URB). Cette élection nous honore et nous oblige. Trois ans plus tard, à mimandat, nous vous présentons le premier point d’étape de notre action au service de l’Allier. Le bilan est marqué par les décisions fortes qu’il nous a fallu prendre à notre arrivée pour pouvoir continuer à assumer nos missions de solidarité. Il est aussi l’occasion de souligner les nombreuses actions et réalisations, au plus près de chez vous. Venez nous retrouver lors de 4 réunions publiques Ce bilan n’est pas une liste à la Prévert. Les quelques exemples des réalisations conduites par la majorité départementale sont la déclinaison du projet que nous défendons, à la fois pragmatique et ambitieux. Pragmatique, car il s’appuie sur les forces de notre territoire et sur notre conviction que c’est dans la proximité que l’on trouve les meilleures solutions pour améliorer le cadre de vie de chacun. Ambitieux, car, malgré les réelles difficultés financières du Département, nous mettons tout en œuvre pour maintenir un taux d’investissement important, moteur de d’activité économique et de développement de l’Allier. Le projet départemental est aussi le vôtre, il se nourrit de nos rencontres avec vous, avec les élus des communes et intercommunalités, avec les entreprises ou encore avec les partenaires associatifs, nombreux sur le territoire. Pour échanger avec vos élus de la majorité sur ce bilan, nous vous invitons à nous retrouver lors de quatre réunions publiques  : à Saint-Pourçain-sur-Sioule, le 8 octobre ; à Vichy, le 9 octobre ; à Montluçon, le 10 octobre ; et à Moulins, le 11 octobre. Pour en savoir plus, vous pouvez nous contacter au 04 70 34 40 13 ou groupe-urb@allier.fr. ◗ Reflets d’Allier/Septembre - Octobre 2018 GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET APPARENTÉS Une politique au gré du vent À l’occasion de la dernière session du mois de juin, les élus du groupe Socialiste, républicain et apparentés ont dénoncé le pacte financier annoncé par le Président de la République, qui engage les collectivités à réaliser 13 milliards d’économies d’ici 2022. Il n’est pas acceptable que l’État s’arroge un tel pouvoir de tutelle sur les dépenses des Conseils départementaux. Le Département soutient l’investissement public nécessaire au dynamisme de nos territoires, il assume des financements de projets structurants qui, en direction des associations, des jeunes et des projets font vivre l’Allier. Les élus socialistes ont parfois l’impression qu’à défaut de soutenir nos territoires, l’État impose des difficultés de plus en plus importantes, engendrant une colère de plus en plus forte chez les citoyens. Une politique illisible C’est d’autant plus dommageable lorsqu’aux contraintes imposées par l’État s’accumulent des politiques locales qui ne sont pas en faveur de l’Allier. La politique régionale de Laurent Wauquiez, malgré des effets d’annonce, favorise les disparités, mettant encore à mal notre Département avec des moyens en baisse. Au niveau départemental, la droite continue de s’enfoncer dans ses contradictions. Des suppressions de dispositifs en 2015, affichées comme une politique « efficace » par la majorité et que nous avions dénoncées, sont réintégrées parce que ce sont des aides indispensables pour la solidarité dans nos territoires. Mais cela devient une habitude… Voilà le résultat aujourd’hui  : une politique illisible. Malgré le changement de présidence, le fond reste le même. D’une politique au fil de l’eau avec Gérard Dériot, nous sommes passés à une politique au gré du vent avec Claude Riboulet. En conclusion, pas de quoi être fiers ! ◗ GROUPE COMMUNISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN Une corde au cou en guise de « contrat » L’État-Macron veut imposer aux plus grandes collectivités, dont le Département de l’Allier, un « contrat » à sens unique, qui encadre autoritairement nos dépenses de fonctionnement et nous dicte une trajectoire de désendettement, avec des sanctions financières à la clé si les objectifs ne sont pas respectés. Nous refusons, pour notre part, une telle mise sous tutelle de notre Département par l’État, qui s’attaque aux acquis de la décentralisation et au principe constitutionnel de libre administration des collectivités locales. Notre seule boussole  : répondre à vos besoins C’est à vous, Bourbonnaises qui nous avez élus au suffrage universel, que nous avons des comptes à rendre. Pas à M. Macron ! Vous nous avez confié la destinée du Département de l’Allier  : l’abandonner en cours de route, ce serait vous trahir ! La position alambiquée de M. Riboulet, qui a fait voter ce contrat par sa majorité, tout en promettant de ne pas le signer avec M me la Préfète « pour faire pression sur le gouvernement » (allez comprendre !) ne trompe personne. Sur le fond, la droite partage les choix gouvernementaux de corsetage des dépenses publiques, eux-mêmes imposés par des directives européennes que nous sommes les seuls, dans cette assemblée, à avoir contestées. Tout cela pour quoi ? Massacrer nos services publics comme l’hôpital qui souffre comme jamais, et financer les cadeaux aux plus riches avec, entre autres, la suppression de l’ISF ! Dans cette grande mascarade, que nous avons fortement dénoncée, nous sommes finalement les seuls à être politiquement cohérents. Notre seule boussole, c’est la défense de notre Département et la mise en œuvre de politiques départementales répondant à vos besoins ! ◗
RENTRÉE SCOLAIRE 2018 Le Département à la loupe L’ÉQUATION GAGNANTE DU DÉPARTEMENT Dans son cartable de rentrée, le Conseil départemental a glissé plusieurs nouveautés. Gestionnaire des 35 collèges publics de l’Allier, il met les bouchées doubles pour donner aux jeunes Bourbonnais les moyens de leur réussite. Collège 21 Tous les ans, le Département investit 8 M € de travaux dans les collèges publics. Cette année, face aux différents besoins, l’enveloppe s’élève à 8,5 M € , soit un bonus de 500 000 € . En parallèle, en 2018/2019, d’importants chantiers arriveront à leur terme au collège Émile-Guillaumin à Cosned’Allier (640 000 € ) , dans l’établissement Louis-Colon à Lapalisse (1,3 M € ) ainsi qu’au collège Jules-Ferry à Vichy (1 M € – dernière tranche). D’autres travaux d’envergure se poursuivent dans les établissements Jules- Ferry à Montluçon et Annede-Beaujeu à Moulins (plus de 11,6 M € de 2017 à 2021). Restaurants scolaires Après avoir lancé @grilocal03, plateforme de mise en relation entre les producteurs et les restaurants collectifs, impulsé des actions de lutte contre le gaspillage alimentaire, le Département, via ses chefs de cuisine et les équipes de direction des collèges, s’engage dans une nouvelle démarche qualité (augmentation de l’utilisation des produits locaux, respect de la saisonnalité…). À terme, elle pourrait aboutir à une labellisation nationale. Informatique Le Conseil départemental déploie une expérimentation autour du WiFi au collège Joseph-Hennequin à Gannat et des usages numériques, avec notamment la possibilité de raccorder au réseau du matériel personnel (BYOD, Bring Your Own Device). Réussite éducative Le Département pérennise l’expérimentation du « Parcours culture ». Pendant un an, 4 collèges participeront à l’initiative autour du théâtre, des musiques actuelles, des arts graphiques et, nouveauté, l’image. À la clé, des actions très concrètes mais aussi une découverte des métiers du monde culturel. Transports scolaires Le Conseil départemental, en lien avec la Région, continue de proposer des transports scolaires gratuits pour les familles (15 000 jeunes). Cela représente 855 € /an/élève. Pour la première fois cette année, il a été possible de s’inscrire en ligne sur allier.fr. Conseil départemental des jeunes Dans les semaines à venir, les collégiens éliront dans leur établissement les conseillers départementaux jeunes. Une quarantaine de sièges sont à pourvoir. Pendant l’année scolaire, les élus s’investiront dans le projet départemental « Allier 2021 ». 13 126 13 000 Reflets d’Allier/#FierAllier ◗ 21 Nombre d’élèves dans les collèges publics gérés par le Département Nombre de repas quotidiens servis aux demi-pensionnaires 1,69 € Prix d’un repas pour les familles bénéficiant du fonds départemental d’aides aux collégiens Adobe stock



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :