[03] Reflets d'Allier n°93 mai/jun 2018
[03] Reflets d'Allier n°93 mai/jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°93 de mai/jun 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : Allier 2021, imaginons demain !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
CONTES DE FÉES, LE MOMENT ENCHANTEUR Avec « Contes de fées », le CNCS sort de son chapeau une exposition empruntant les chemins de traverse de l’imaginaire. Youri Lenquette Reflets d’Allier/Mai - Juin 2018 Réveillez-vous ! Le Centre national du costume de scène (CNCS) à Moulins tourne une nouvelle page de son histoire pour raconter aux visiteurs le plus beau des « Contes de fées », celui d’une exposition universelle autour des personnages ayant bercé leur enfance. Cendrillon, Hansel et Gretel, Riquet à la houppe, belles de tout bois, fées multifonctions, princes tordus, rois, reines, princesses, créatures magiques…, la plongée dans l’imaginaire de la mémoire collective est totale. « Chacun peut retrouver de vieux amis, même les visiteurs étrangers, affirme Martine Kahane, commissaire de l’exposition. Le thème est apparu lors d’un des premiers conseils d’administration du CNCS. » Onze années ont passé et le résultat est là ! La première salle happe littéralement les promeneurs entre êtres humains et créatures fantastiques. « J’ai refusé que tout soit traité en rose et en bleu », ironise gentiment la commissaire d’exposition. Elle s’est attachée à montrer des costumes de productions actuelles, un casse-tête avec lequel il a fallu jouer  : des tenues à peine sorties de scène devaient intégrer les vitrines du CNCS. Mais tout fonctionne à merveille, la féerie jalonne le parcours. Même derrière les vitrines, elle opère encore et toujours  : « Plus on manie les costumes, plus on a du respect pour les ateliers de production des théâtres, une spécificité française », confie Martine Kahane, qui a travaillé pour la scénographie avec Alain Batifoulier et Simon de Tovar, des compères de longue date. Et comme il n’y a pas de conte sans images, elles sont, partout, mettant en abyme le temps, brouillant les pistes pour que chacun puisse se perdre avec délice dans les méandres du fabuleux labyrinthe de l’imagination. ◗ Dernières places disponibles Du 4 au 12 mai, il est encore possible d’embarquer à bord du festival « Jazz dans le Bocage » pour des moments musicaux uniques. Les 10, 11 et 12 mai promettent de belles destinations au départ de Tronget avec notamment, Ray Lema et Laurent de Wilde, Lisa Simone, Daniel Zimmermann, Panam Panic, Étienne M’Bappe et The Prophets ou encore Sonance et Danses mais aussi Magic Malik et Hilaire Penda. http://jazzdanslebocage.com alk PLUS D’INFOS 04 70 20 76 20 - www.cncs.fr Opéra d'État de Vienne - Michael Pöhn
Recherche M. Desboutin Peintre, graveur et écrivain, né en 1823 à Cérilly, Marcellin Desboutin a laissé une production conséquente, ayant fait le bonheur de nombreux collectionneurs. Cet automne, le musée départemental Anne-de-Beaujeu (mab) lui consacre une exposition. Il invite les Bourbonnais à dénicher dans leur patrimoine des peintures ou des dessins du prolixe artiste pour des prêts à même d’enrichir les collections présentées. PLUS d’infos 04 70 20 48 47 http://musees.allier.fr Яappel d’aiR Le 2 juin, dès 15 heures, le coup d’envoi du festival Яappel d’aiR sera donné à Dompierre-sur-Besbre, au parc La Roseraie (Halle Boudeville si mauvais temps). Le programme est bien rempli  : 5 spectacles par 5 compagnies professionnelles, exposition sous forme de cabinet de curiosités, cirque burlesque, théâtre en déambulation mais aussi des jeux, de la danse, un lâcher de lanternes célestes… Les associations locales ainsi que le conseil municipal d’enfants et de jeunes participent à la 2 e édition de l'événement à l’entrée est gratuite. PLUS d’infos 04 70 34 50 72 – Pôle culturel Dompierre-sur-Besbre 1) La déambulation culturelle s’annonce inoubliable. LA NUIT ELECTRO French touch & Co « Nous souhaitons créer le premier festival de musique électronique en Auvergne, l’offre artistique de l’événement sera unique  : ateliers, démonstrations artistiques, village artisans, tremplin musical pour les artistes locaux en partenariat avec Soonvibes… et la présence de DJ renommés. » Julien Barichard, co-organisateur du festival « La Nuit Électro » avec l’association La Régie événementielle, a de quoi se réjouir. Les 8 et 9 juin, sur deux scènes installées sur l’esplanade du vieux château de Montluçon se produiront entre autres Superfunk, Pfel et Greem de C2C, Cassius… L’affiche est particulièrement soignée pour cette manifestation qui monte en puissance et qui devrait accueillir, pour cette nouvelle édition, plus de 3 000 festivaliers. r PLUS D’INFOS www.lanuitelectro.org I Plein les yeux Un boulevard de comédies Du 4 au 13 mai, le Festi’Théâtre célèbre ses 10 ans. Le Théâtre des 3 roues, son organisateur, a convié 10 compagnies amateurs à se produire à la Grange de Biozat. Lors des représentations, les spectateurs peuvent découvrir les diverses facettes du théâtre de boulevard et de la comédie. Les journées (et les soirées) se placent sous le signe de la qualité et de la bonne humeur, en favorisant le rapprochement du public et des comédiens. 04 70 90 22 72 MUSÉES DÉPARTEMENTAUX UNE NUIT TRÈS CULTURELLE Samedi 19 mai, à Moulins, profitez de la Nuit européenne des musées pour découvrir gratuitement le patrimoine culturel du Département. Au 26 rue Voltaire, le mij (musée de l’illustration jeunesse) lancera les festivités dès 16 h 30 avec un concert de l’école de musique communautaire pour les tout-petits (sur réservation – 40 min.). De 19 heures à minuit, en plus de l’exposition de Béatrice Poncelet « Vois, lis… Voilà », des travaux des écoles autour des thèmes de prédilection de l’artiste seront visibles ainsi que les projets des élèves de l’École supérieure des arts appliqués de Bourgogne autour Reflets d’Allier/#FierAllier ◗ 31 du réaménagement du mij. Différents ateliers sont également programmés. Place du Colonel Laussedat, au mab (musée Anne-de-Beaujeu), c’est tout l’art kanak et sa fabuleuse histoire qui se dévoilent à travers des pièces rares. Une découverte à prolonger à la Maison Mantin, où des visites guidées conduiront les visiteurs dans les pas d’un bourgeois fantasque du XIX e siècle. Réserver votre soirée pour une déambulation culturelle aussi variée qu’inattendue. PLUS D’INFOS http://musees.allier.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :