[03] Reflets d'Allier n°92 mar/avr 2018
[03] Reflets d'Allier n°92 mar/avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°92 de mar/avr 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : Allier, classe seniors.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 ◗ Le dossier Un corps & un esprit ၳains Le Réseau Neuro Mémoire AVC organise des ateliers itinérants. Reflets d’Allier/Mars - Avril 2018 À tout âge, il est important de prendre soin de soi. Quand l’horloge biologique s’accélère, ce précepte devient encore plus vrai. Pourtant, ce n’est pas toujours facile  : difficulté à se déplacer, méconnaissance des actions, manque de motivation… Pour contrer tout cela, tout en restant bien dans sa tête et dans son corps, les initiatives se multiplient sur le territoire. Des centres sociaux ruraux et des associations Maison départementale de l’autonomie programment régulièrement sur leur territoire des ateliers à destination des seniors. Des propositions variées fleurissent dans tout le Bourbonnais. Elles reçoivent le soutien du Conseil départemental et de ses partenaires. Et leur champ est large  : initiation aux tablettes numériques, aux activités physiques, liens entre différents lieux d’hébergement, interventions sur la nutrition, projets musicaux intergénérationnels, conseils sur l’adaptation du logement, ou encore simples « papotages » pour rompre l’isolement… La preuve par l’exemple Nombreuses brillent par leur inventivité et permettent de créer une nouvelle émulation, de provoquer des rencontres inattendues… Et certaines vont très loin. Pour exemple, il est possible de citer « Camelia ». Derrière cet acronyme se trouve la Coordination accueil mémoire et lien social itinérant de l’Allier. Une fois par semaine, à jour fixe, dans un lieu mis à disposition Le Conseil départemental a choisi de simplifier les démarches des seniors et des personnes handicapées en ouvrant la Maison départementale de l’autonomie. Avec une porte d’entrée dans chaque agglomération (antennes du Département à Montluçon, Moulins, Vichy), elle a plusieurs missions  : conseil et information ; instruction et suivi des dossiers ; prise de rendez-vous pour des évaluations. Sa création facilite la vie des Bourbonnais en perte d’autonomie, qui peuvent sur un seul site obtenir une réponse à l’ensemble des problèmes rencontrés et bénéficier d’une prise en charge globale. Poussez la porte de la Maison de l’autonomie  : Antenne de Montluçon, 11 rue Desaix, 04 70 34 15 00 Antenne de Moulins, rue Aristide-Briand (château de Bellevue, Yzeure), 04 70 34 15 70 Antenne de Vichy, 71 allée des Ailes, 04 70 34 15 50 Infos + Les anciennes missions des Centres locaux d’information et de coordination (Clic) sont désormais assurées par la Maison départementale de l’autonomie (MDA). N’hésitez pas à contacter son antenne la plus proche de chez vous ! par une commune, elle organise des ateliers individuels et collectifs (lundi, Le Mayet-de-Montagne ; mardi, Meaulne-Vitray ; jeudi, Cressanges ; vendredi, Le Donjon). Des professionnels formés à l’accompagnement des personnes âgées dépendantes les animent. En plus de partager un repas tiré du panier, les participants peuvent bénéficier d’un transport entre leur domicile et le lieu de rendez-vous. Le Réseau Neuro Mémoire AVC (tél. 06 12 32 03 66) porte cette initiative, reflétant parfaitement l’ingéniosité des réponses apportées en milieu rural. Pour connaître les ateliers près de chez vous, vous avez la possibilité de consulter une carte interactive sur le site internet du Conseil départemental (allier.fr) mais aussi d’appeler directement votre commune ou votre intercommunalité. Attention, les inscriptions sont obligatoires  : le nombre de places est limité. Et parfois, un entretien préalable peut être demandé ainsi qu’une petite contribution financière. ◗ Coup de pouce en p၈us Aux côtés du Conseil départemental, plusieurs autres partenaires financiers interviennent pour permettre aux seniors de vieillir plus sereinement. Ainsi, pour certaines dépenses (aides ménagères, aménagement du logement, hébergement…), les caisses de retraite, les assurances privées et des mutuelles peuvent apporter leur tribut. Pour les travaux, l’Agence nationale d'améiloration de l’habitat (Anah) propose également des financements (voir article ci-contre).
Shutterstock Un logement tip top Pour bien vieillir chez soi, un logement adapté s’impose. Pour permettre aux Bourbonnais de rester chez eux le plus longtemps possible, en toute sécurité et en limitant les risques (chutes, accidents…), le Conseil départemental soutient différents projets d’aménagement  : accessibilité, agrandissement des couloirs, installation de WC surélevés, réalisation d’un monte-escalier, etc. Il propose un accompagnement personnalisé aux habitants de l’Allier relevant des plafonds de l’Agence nationale d’amélioration de l’habitat (Anah) et apporte des aides complémentaires. Les interventions sont exclusivement réalisées sur la maison d’habitation. Il faut que celle-ci soit la résidence principale et terminée depuis au moins 15 ans. De 2013 à 2017, grâce à l’implication du Département, 1 450 logements ont pu bénéficier de subventions de l’Anah et des collectivités pour ce type de travaux, pour une enveloppe totale de 8 M € (subventionnés à 50%). Ils peuvent être réalisés aussi bien en amont qu’en aval de la perte d’autonomie. Anticipez vos futurs besoins et appelez dès à présent l’équipe de la cellule habitat du Conseil départemental au 04 70 34 41 84. 1.111111111. emeeip ᄁccompagၔer les aidants Le dossier ◗ 17 Les travaux concernent exclusivement la résidence principale. Une chute, une hospitalisation, la perte d’un conjoint, la maladie… Parfois, le vieillissement subit un violent coup d’accélérateur. L’entourage joue alors un rôle essentiel. Il devient de fait « aidant ». Ce statut n’est pas toujours simple à vivre au quotidien et il est impératif de pouvoir s’accorder un peu de repos. Pour passer temporairement le relais à des professionnels, plusieurs alternatives existent  : l’hébergement temporaire en établissement, l’hébergement temporaire en accueil familial, l’accueil de jour, l’accueil de nuit. Par ailleurs, il est aussi possible d’avoir recours à une aide à domicile. Le Département peut accorder une aide financière pour favoriser le répit des aidants en fonction du niveau de dépendance de la personne âgée accompagnée (évaluation par un professionnel à domicile). En complément, le réseau associatif propose des entretiens individuels et des groupes de parole pour échanger informations et expériences. Des renseignements complémentaires sont disponibles auprès de la Maison départementale de l’autonomie. Le Conseil départemental, en lien avec ses partenaires, mène une étude sur l’identification Infos + des besoins des aidants sur l’ensemble des territoires. Conduite collégialement, elle débouchera sur la création d’actions ciblées, soutenues par des financements croisés. Reflets d’Allier/#FierAllier



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :