[03] Reflets d'Allier n°91 jan/fév 2018
[03] Reflets d'Allier n°91 jan/fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°91 de jan/fév 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : petite enfance, le département agit pour nous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 ◗ Le dossier LES CRÈCHES Les crèches collectives Elles accueillent de façon régulière les enfants de moins de 3 ans. Il y en a deux dans le département, pour 87 places. Les crèches familiales Elles emploient et rémunèrent des assistant(e)s maternel(le)s agréé(e)s. L’encadrement et l’accompagnement sont assurés par un personnel qualifié. Des activités communes sont proposées. Actuellement, on en dénombre quatre dans l’Allier où exercent 51 assistant(e)s maternel(le)s pour 180 places. Les micro-crèches Elles peuvent accueillir jusqu’à 10 enfants simultanément. Elles offrent un compromis idéal entre l’assistant(e) maternel(le) et la crèche collective. Elles présentent d’importantes amplitudes horaires. Elles sont au nombre de 7 pour 70 places. Reflets d’Allier/Janvier - Février 2018 L’accueil collectif dans l’Allier efiree r « eine Le Conseil départemental accompagne le développement de différentes structures d’accueil collectives et les divers projets de création. Aujourd’hui, l’Allier en compte 46, représentant 1 045 places. Petit lexique pour mieux se repérer. Info + Futurs parents ou parents, n’attendez pas plus longtemps pour connaître les structures d’accueil les plus proches de chez vous. Connectezvous sur la carte interactive disponible sur le site internet du Conseil départemental, www.allier.fr. d LES HALTES-GARDERIES Les parents désireux de faire garder leur(s) enfant(s), âgés de 0 à 6 ans, pendant une courte période (maxi 3 demi-journées par semaine) plébiscitent ce mode de garde. C’est une alternative pour eux lorsqu’ils ne travaillent pas ou qu’ils occupent un emploi à temps partiel. Le Bourbonnais en compte 8 pour une capacité d’accueil totale de 129 places. LES STRUCTURES MULTI-ACCUEIL Ces établissements réunissent sur un même site une crèche et une haltegarderie pour un accueil occasionnel (solution idéale en cas d’imprévus). Il existe 24 structures de ce type sur le territoire. Elles disposent de 558 places. LE JARDIN D’ENFANTS Ni crèche, ni garderie, il accueille les enfants de 2 à 6 ans, au sein d’une classe. Un éducateur spécialisé les prend en charge et propose des apprentissages par le jeu dans un environnement adapté aux jeunes enfants. L’Allier n’en compte qu’un, à Lalizolle (21 places).
Réseau Parents 03 Le Conseil départemental appartient au Réseau parents 03. Composé de plusieurs partenaires (parents, associations, professionnels), il écoute, oriente et accompagne les parents face à leurs diverses interrogations, quel que soit l’âge des enfants. Il favorise également l’émergence de différentes actions à partager en famille dans tout l’Allier. Il a ainsi participé à la mise en place du concours départemental de pâtisserie « Un gâteau presque parfait », d’un théâtre-débat autour des familles d’aujourd’hui ou encore d’une après-midi sport… Un détour sur son site internet permettra de connaître l’agenda des prochaines actions favorisant les liens parents-enfants mais aussi de découvrir l’importance des ressources de ce réseau pas comme les autres. PLUS d’infos 04 43 23 80 68 (Caf Allier) www.reseauparents03.fr Partager un moment sympa Pas toujours simple de prendre du temps dans le tourbillon de la vie. Avec des 0 à 6 ans à la maison, le sentiment d’être acculé se renforce souvent. Heureusement, il existe des endroits où il est possible de se poser. Ce sont les accueils parentsenfants (LAEP). Il y en a quatre dans l’Allier  : Montluçon, Moulins, Varennes-sur-Allier et Vichy. Un projet est en cours de réflexion à Lurcy-Lévis. En poussant leur porte, chacun peut se ressourcer, échanger avec d’autres parents mais aussi des professionnels formés à l’écoute. Dans ces lieux – ouverts aux futurs parents, aux parents, aux grands-parents et plus largement à toute personne ayant la charge d’un enfant –, chacun peut jouer avec son petit ou le regarder évoluer parmi les autres. L’accueil est anonyme et libre. PLUS d’infos Montluçon, tél. 04 70 28 57 63 ; Moulins, tél. 04 70 34 12 80 ; Varennes-sur-Allier, tél. 04 70 45 85 34 ; Vichy, tél. 04 70 30 43 20 AdobeStock - Rogerphoto ENTRETIEN AVEC Nicole Tabutin « Répondre aux attentes des parents" Comment définissez-vous les missions du Conseil départemental autour de la petite enfance ? Nicole Tabutin Un enfant naît et se construit au sein d’une famille. Notre mission est d’accompagner les parents dans cet accueil, d’intervenir le plus tôt possible pour prévenir d’éventuelles difficultés et de leur apporter des réponses adaptées. Les consultations de la Protection maternelle et infantile (PMI) et le suivi par les équipes de prévention contribuent à cette volonté. Est-ce que d’autres actions existent ? N. T. Nos équipes de prévention ont mis en place des initiatives pour les parents qui facilitent la liberté de parole. Je pense notamment aux cafés des futurs papas et des papas qui se déroulent dans des lieux déconnectés de l’environnement social habituel. Parallèlement, le Conseil départemental soutient le réseau Parents 03 qui assure la promotion d’actions en faveur de la parentalité. Le Département n’assure-t-il pas seul l’accompagnent des parents ? N. T. Sur l’ensemble de l’Allier, d’autres acteurs tels que la Caf et la Le dossier ◗ 17 Au Conseil départemental, les familles et l’enfance relèvent des délégations de Nicole Tabutin. La vice-présidente place la prévention ainsi que l’accompagnement des enfants et des parents à l’épicentre de son action. MSA valorisent et soutiennent les initiatives portées par les centres communaux d’action sociale, les centres sociaux ruraux, les relais d’assistant(e)s maternel(le)s et les associations. Ils assurent un maillage du territoire efficace pour répondre aux attentes des parents. Avez-vous des exemples d’actions réunissant les enfants et les parents ? N. T. Nos actions sont de natures très diverses. Je pense en particulier à celles qui renforcent les liens entre les générations et à l’organisation du salon des familles en direction des tout-petits. Avez-vous d’autres projets favorisant la parentalité ? N. T. Nous soutenons la dynamique de création des Maisons d’assistant(e)s maternel(le)s (Mam). Elles représentent une alternative intéressante entre l’accueil à domicile et l’accueil collectif. Cependant, leur pérennité demeure fragile en raison de leurs statuts. Par ailleurs, nos efforts portent sur la professionnalisation des assistants maternels, avec des formations régulières et un temps fort avec une journée départementale qui leur est dédiée. Notre volonté est d’être réactif face aux besoins des parents pour permettre aux enfants de bien grandir. ◗ Reflets d’Allier/allier.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :