[03] Reflets d'Allier n°89 sep/oct 2017
[03] Reflets d'Allier n°89 sep/oct 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de sep/oct 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : insertion, les nouvelles orientations.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 ◗ La tribune politique UNION RÉPUBLICAINE POUR LE BOURBONNAIS W W W Bilan positif pour la gestion URB Lors de la session de juin dernier, l’Assemblée départementale a examiné le compte administratif 2016, bilan du premier budget de plein exercice de notre majorité. Nous ne reviendrons pas sur l’état d’urgence dans lequel nous avons trouvé les finances départementales. L’impasse budgétaire était telle qu’il nous a fallu prendre des dispositions exceptionnelles afin de rectifier la situation et d’éviter le pire. Nos efforts n’ont pas été vains. Le compte administratif 2016 en atteste, puisqu’il constate  : Telle est notre ambition  : jouer pleinement notre rôle d’acteur des solidarités humaines et territoriales. la maîtrise des dépenses de fonctionnement (- 0,59%), notamment les charges à caractère général et de personnel ; une épargne brute (c’est-à-dire la capacité d’autofinancement de nos investissements) en progression de 23% par rapport à 2015, alors même qu’elle était en chute libre depuis 2011 ; et enfin une réduction de la dette de 10,2 M € . Certes, la situation du Département reste fragile. C’est pour cela que nous maintenons nos efforts, pour améliorer notre performance budgétaire, en retrouvant de meilleures marges de manœuvre. Notre objectif est de continuer à garantir le maintien d’un service public de qualité tout en poursuivant nos investissements sur le territoire. Car telle est notre ambition  : jouer pleinement notre rôle d’acteur des solidarités humaines et territoriales. Ainsi, en 2016, ce sont 47 M € que nous avons investis pour l’Allier. Ce compte administratif 2016 a été examiné et débattu par l’Assemblée départementale lors de sa session de juin. L’opposition n’a pas voté contre. Une attitude intelligente que nous saluons. Peut-être une façon de nous donner quitus d’une gestion difficile mais oh combien indispensable ? ◗ Reflets d’Allier/Septembre-Octobre 2017 GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET APPARENTÉS Un paysage politique renouvelé L’élection présidentielle a profondément bouleversé le paysage politique français. Le Parti Socialiste a connu la plus lourde défaite de son histoire moderne. Au premier tour, les candidats de gauche n’ont convaincu qu’une minorité d’électeurs et les électeurs socialistes se sont répartis sur trois candidats. Si le second tour a marqué le refus de l’extrême droite par une nette majorité de Français, il serait irresponsable de ne pas s’inquiéter des 34% des voix obtenus par Marine Le Pen. Dans ce contexte, il fallait protéger la République et c’est ce que nous avons fait, sans hésiter et avec détermination comme des millions de Français de droite comme de gauche. Pour autant, chacun sait que l’élection d’Emmanuel Macron ne peut être une réponse à l’ensemble des inquiétudes et des fractures qui s’expriment dans le pays. L’élection d’Emmanuel Macron ne peut être une réponse à l’ensemble des inquiétudes Dans notre département les électeurs ont élu deux députées du mouvement En Marche et un député de gauche, que nous avons soutenu au second tour, Jean-Paul Dufrègne. Nous les félicitons tous et comptons sur eux pour porter une politique juste, socialement et territorialement, pour défendre les dossiers de notre département  : aménagement du territoire, services publics, santé, éducation, désenclavement routier et ferroviaire, très haut débit. En ce qui nous concerne, nous continuons d’être mobilisés sur nos territoires. Nous, élus socialistes, avons agi contre les fractures territoriales et avons confiance dans l’engagement des Bourbonnais, qui savent rester solidaires même quand les temps sont tourmentés. Nous continuons à penser qu’associer les citoyens aux décisions qui les concernent est une des voies essentielles pour rendre l’action publique plus ouverte et efficace. ◗ GROUPE COMMUNISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN Une rentrée offensive en vue La rentrée arrive cette année après un premier semestre d’élections. La campagne est terminée ; maintenant, nous entrons dans le vif du sujet. L’état de grâce aura été de courte durée. Dès juillet, le sacro-saint « il faut se serrer la ceinture » a repris ses droits. 4 à 5 milliards d’économies sont à trouver pour plaire à la doctrine européenne. Une surprise pour le Président Macron – exministre de l’Économie ! –, nous dit-on. Les choix politiques, les ordonnances et le budget 2018 vont petit à petit révéler le L’Allier mérite mieux que l’immobilisme. vrai visage du programme de la nouvelle majorité ! Il y a fort à parier que l’impact de la politique gouvernementale ne va pas tarder à se faire sentir sur nos vies et nos territoires et que les effets d’annonce vont se transformer en décisions douloureuses, au mieux en propositions moins ambitieuses. Dans l’Allier, par exemple, la mesure qui consiste à diviser par deux les effectifs des classes de CP et CE1 situées dans les zones défavorisées, ce qui implique beaucoup plus d’enseignants, a été contournée en déclassant juste avant la rentrée plusieurs écoles pourtant concernées par le dispositif. Les attaques à nos territoires risquent de se multiplier. Pour résister et ne pas subir, une « bonne » gestion des économies ne suffira pas. Après des annonces de campagne électorale sur la nécessité du renforcement de l’investissement dans le département, la majorité du Président Dériot a finalement choisi depuis 2 ans de se concentrer sur la réduction des dépenses au détriment de la qualité des services rendus aux habitants et d’un vrai projet de développement. L’Allier mérite mieux que cet immobilisme. Il faut se redonner les moyens d’agir, surtout dans des contextes difficiles. Ne renonçons pas ! ◗
COLLÈGES Le Département à la loupe UNE RENTRÉE SANS FAUTE Le Conseil Départemental a placé l’éducation au cœur de ses priorités. En plus des 8 M € qu’il consacre aux travaux dans les collèges, il intervient dans de nombreux autres domaines. ◗ SÉCURITÉ DES ENFANTS Les contrôles d’accès aux collèges ont été renforcés. D’ici quelques semaines, tous les collèges seront sécurisés  : mise en place de clôtures, automatisation des portails pour des ouvertures à distance, visiophones... Des dispositifs d’alerte sont également à l’étude. ◗ Gratuité des transports scolaires Le Conseil Départemental assure la gratuité des transports pour les élèves bourbonnais (bus, taxis, véhicules adaptés) pour un coût annuel de 16 M € . ◗ Restauration collective Le Département sert plus de 2 millions de repas par an, soit plus de 13 000 repas par jour. Avec la plateforme @grilocal, il encourage l’approvisionnement de proximité. Pour cette rentrée, l’accent est mis sur la lutte contre le gaspillage alimentaire. Tous les chefs de cuisine et leurs équipes vont être sensibilisés ainsi que les élèves, avec des pesées de produits jetés, des assiettes remplies selon sa faim... ◗ CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES JEUNES Une assemblée, dont les élus sont désignés dans les établissements privés et publics de l’Allier, permet aux 13-15 ans de vivre leur première expérience de démocratie représentative. ◗ ACCOMPAGNEMENT DES ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES Le Département participe aux frais liés aux activités pédagogiques des établissements scolaires (forfait/élève) comme les voyages et les sorties scolaires (200 000 € /an). Il cofinance les transports pour l’apprentissage de la natation des collégiens qui sont hors périmètre urbain (20 000 € /an) mais aussi la location des gymnases municipaux (500 000 € /an). Il participe également financièrement aux classes relais et aux Sections d’enseignement général et professionnel adapté – Segpa (62 000 € /an). Le Conseil Départemental est encore sur les bancs pour les achats de mobilier (classes, centres de documentation, salles de restauration... 300 000 € /an). Et ce ne sont que des exemples. ô ô 16 M 13 000 48 m Reflets d’Allier/allier.fr ◗ 21 Somme dédiée aux transports scolaires Nombre de repas servis par jour Montant consacré aux travaux dans les collèges sur 6 ans ◗ Informatisation des collèges D’ici la fin de l’année, tous les établissements disposeront de tablettes numériques. Le Département consacrera cette année 940 000 € aux seuls équipements informatiques et à leur mise à niveau. Cela concerne l’achat de matériel mais également sa maintenance ou encore l’accès à internet (près de 100 000 € /an), l’Espace numérique de travail (ENT)...



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :