[03] Reflets d'Allier n°86 mar/avr 2017
[03] Reflets d'Allier n°86 mar/avr 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°86 de mar/avr 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : routes, le département à l'œuvre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 ◗ SPÉCIAL BUDGET DÉPARTEMENTAL UN BUDGET SOLIDE Les principales dépenses de fonctionnement Le Département, chef de file de la solidarité, assure notamment le versement des Allocations individuelles de solidarité (AIS) aux Bourbonnais  : Allocation personnalisée d’autonomie (APA) ; Revenu de solidarité active (RSA) ; Prestation de compensation du handicap (PCH). L’État, par ses dotations, est censé compenser ces charges relevant de la solidarité nationale. Or, les difficultés financières que connaît aujourd’hui le Conseil Départemental de l’Allier trouvent leur origine avant tout dans le désengagement de l’État et le manque d’anticipation de l’ancienne majorité. En outre, le Gouvernement a dernièrement pris de nouvelles mesures, comme la hausse de 2% du RSA, mais continue de les faire financer par des collectivités locales déjà mises à mal. Depuis 2013, l’État doit au Département 230 M € au titre des allocations de solidarité. Le Département a donc dû assumer cette somme. En conséquence, en 2016, il a fallu réduire les dépenses, en réalisant en urgence des économies de fonctionnement sans précédent, en recentrant les actions départementales sur ses compétences obligatoires, -1 M € d'économies de fonctionnement N 201 (HORS DÉPENSES OBLIGATOIRES DE SOLIDARITÉ) Reflets d’Allier/Mars - Avril 2017 En février, l’Assemblée départementale a voté le budget 2017 de la collectivité. Avec ses 439 M € , il traduit le choix de l’exécutif de mener une politique budgétaire raisonnée, inscrite dans la durée. Sa stratégie est simple  : poursuivre les économies de fonctionnement engagées depuis 2015, pour permettre à la collectivité de dégager prioritairement des ressources afin d’investir dans l’Allier, pour aujourd’hui et demain. -7 M € d’économies de fonctionnement EN 2016 (HORS DÉPENSES OBLIGATOIRES DE SOLIDARITÉ) Intérêts de la dette (hors contournement sud-ouest de Vichy) 4,97 M € Économie et agriculture 4,25 M € Aménagement, environnement 7,66 M € Dépenses sociales 230,04 M € en réorganisant les services et en augmentant les recettes issues de la taxe foncière sur les propriétés bâties. Cette augmentation a À Collèges 36,52 M € Culture, sports, jeunesse 8,02 M € Sapeurs-pompiers 16,23 M € ME Réseaux, infrastructures et transports 24,58 M € Services généraux 26,05 M € permis le paiement de l’ensemble des allocations individuelles de solidarité du mois de décembre 2016. Dotations de l’État  : moins 20,7 M € dans l’Allier 2013 358,32 M € Les dépenses de fonctionnement (charges de personnel comprises) - 20,7 M € 2017 Entre 2013 et 2017, les dotations versées à l’Allier ont diminué de plus de 20,7 M € . En 2017, cette baisse représente 7,8 M € . Cela a été confirmé par la loi de finances de l’État, alors même que les charges de solidarité ne cessent de croître.
Des dépenses de solidarité croissantes mais assumées 45,5 M € 46,96 M € 47,88 M € Allocation personnalisée d’autonomie (APA) Revenu de solidarité active (RSA) a Un budget responsable et ambitieux Malgré les contraintes budgétaires, les élus de la majorité veillent à sauvegarder les actions essentielles de la collectivité, mais également à investir pour l’avenir de l’Allier. Plus 2014 2015 2016 Prestation de compensation du handicap (PCH) ii de 230 M € investis sur 5 ans, telle est l’ambition du projet départemental qui se décline en cinq priorités  : aménager et structurer le territoire ; investir pour l’avenir de la jeunesse ; améliorer Les priorités d’investissement sur 5 ans 85 M € d’aides aux territoires (14,2 M € en 2017) 51,05 M € 55,95 M € 58,2 M € 11,1 M € 70 M € sur les routes (13,4 M € en 2017) 11,97 M € 12,11 M € 40 M € dans les collèges (8,8 M € en 2017) Spécial budget départemental ◗ 19 STABILITÉ DE LA FISCALITÉ Grâce aux efforts engagés, la majorité départementale n’augmentera pas les impôts en 2017. Plus que jamais, les collectivités territoriales, et particulièrement les Départements, doivent être extrêmement vigilants pour protéger les actions essentielles en faveur des citoyens et la vitalité des territoires. C’est pourquoi l’Allier a fait le choix de l’avenir grâce à des orientations qui portent aujourd’hui leurs fruits. Winston Churchill disait  : « Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité ; un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté. » La majorité départementale privilégie l’optimisme et le pragmatisme pour garantir la solidarité sur l’ensemble du territoire, malgré les nombreuses difficultés qui se dressent face à elle. Gérard Dériot, Président du Conseil Départemental, Sénateur de l’Allier l’offre de logement ; renforcer le réseau routier et accélérer l’aménagement numérique dans l’Allier. En 2017, le Conseil Départemental investit au total 53 M € sur le territoire. 25 M € en faveur de l’habitat (4 M € en 2017) 13,75 M € pour le très haut débit (576 000 € en 2017) Reflets d’Allier/allier.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :