[03] Reflets d'Allier n°83 sep/oct 2016
[03] Reflets d'Allier n°83 sep/oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°83 de sep/oct 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : Allier, les grands projets.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 ◗ Le dossier Cusset  : le quartier de Presles bientôt transformé Le Projet de renouvellement urbain (PRU) du quartier de Presles à Cusset se concrétise. Il va changer en profondeur l’image de ce quartier en remplissant plusieurs objectifs  : réhabiliter et diversifier l’offre de logements ; désenclaver le quartier grâce à de nouvelles voies d’accès ; favoriser l’installation de nouveaux services et d’activités économiques ; soutenir et impulser la création d’emplois ; améliorer le cadre de vie par la reconquête des milieux naturels. Ce premier PRU dans l’agglomération de Vichy, inscrit comme « Projet d’intérêt régional », concerne près de 2 000 habitants et 400 logements. HÔPITAL DE DEMAIN À MOULINS Début 2017, le Centre hospitalier de Moulins-Yzeure réceptionnera le premier bâtiment du projet « Hôpital de demain ». Il abritera la pharmacie, le laboratoire, le magasin central, les cuisines et le pôle énergie de l’établissement. Cette 1 re phase s’élève à près de 30 M € pour les travaux et 3,3 M € pour les équipements. Les tranches suivantes concerneront la construction d’un bâtiment pour les pôles clinique et hospitalisation et devraient s’achever à l’horizon 2020. À terme, l’objectif global est de repenser l’offre de soins pour les 15 à 20 ans à venir. Reflets d’Allier/Septembre - Octobre 2016 cabinet Chabannes Architecte MOULINS COMMUNAUTÉ Logiparc 03 ou le port sec Au cœur de la France, le Logiparc 03, grand projet économique de Moulins communauté, est une plateforme multimodale proposant une interface entre le rail et la route, intégrée à un réseau national et européen. Conçue comme un port sec, près de l’aérodrome de Moulins-Montbeugny (où l’implantation d’un futur pôle technologie « Véhicules de demain » est à l’étude), il propose notamment une offre unique en Auvergne-Rhône-Alpes pour le stockage de marchandises classées dangereuses. Ses 184 hectares accueillent depuis le printemps une nouvelle unité du groupe Bosch. Dès l’année prochaine, cette dernière sera rejointe par Eiffage Construction et les Transports Bourrat. Ils proposeront l’une des premières plateformes nationales certifiées SEVESO III. La création du Logiparc 03 a nécessité un investissement de 35 M € . Le Département a financé à hauteur de 1,5 M € la première tranche de travaux et de 1,734 M € la seconde. Le saviezvous ? Billy s’est engagé dans une démarche de classement « Plus beau village de France ». Avec le soutien de ses partenaires institutionnels, dont le Conseil Départemental, elle engagera, d’ici 2018- 2019, d’importants travaux de voiries et de mise en valeur de son patrimoine, complétant les nombreux travaux d’aménagements urbains déjà menés. VARENNES-SUR-ALLIER Base aérienne  : nouvel envol Au printemps, le Contrat de redynamisation du site de défense de Varennes-sur-Allier a été signé entre l’État et ses partenaires pour 17,6 M € . Sur ce site de 27 hectares, destiné à l’accueil de nouvelles activités industrielles, artisanales et tertiaires, où 7 entreprises sont déjà installées, des travaux ont démarré cet été  : réaménagement des réseaux, des voiries et des bâtiments. Ils permettront d’étoffer l’offre disponible  : création d’un espace sécurisé, surveillé 7 j/7, ainsi que d’un hôtel et d’une pépinière d’entreprises. En plus, des actions d’animation soutiendront la création d’un pôle départemental bois (construction et énergie). Par ailleurs, un agro-technopôle (robotique mobile en milieux naturels et complexes) porté par l’Irstea (Montoldre) devrait voir le jour.
Sur les routes nationales Plusieurs chantiers sur les routes nationales sont inscrits au Contrat de plan État-Région (CPER 2015-2020), auquel participe le Département de l’Allier à hauteur de 500 000 € . Certains s’achèvent. C’est le cas de la déviation de Varennes-sur-Allier Sud (mise en service fin 2016 - 19,7 M € ). Par ailleurs, 31,4 M € sont prévus pour la déviation de Villeneuvesur-Allier (mise en service prévue fin 2017). Le CPER prévoit également des aménagements de la traversée de Billy (2,9 M € ). Trois autres opérations sont mentionnées pour des études  : la déviation de Bessay-sur-Allier, le barreau de Trévol et le contournement nord-ouest de Vichy. Cela est insuffisant pour le Département qui, dans les semaines à venir, ira renégocier ces derniers points. Par ailleurs, pour la RCEA (hors CPER), il attend un décret puis le choix du concessionnaire pour un démarrage des travaux envisagé en 2019. COLLÈGE 21 e Collège Victor-Hugo (Saint-Yorre) Le plan « Collège 21 » représente un investissement de 48 M € sur 6 ans. Directement financé par le Conseil Départemental et générateurs d’emplois locaux, il est le pilier de sa politique en faveur de la jeunesse. Il permet d’adapter les établissements aux évolutions d’effectifs, aux normes de sécurité, aux changements technologiques… Plusieurs chantiers emblématiques incarnent cette volonté départementale. Parmi eux, il est possible de citer  : Émile-Guillaumin, à Cosne-d’Allier (2,11 M € ) ; Louis-Aragon, à Domérat (2,17 M € ) ; Jules-Ferry, à Montluçon (4,12 M € ) ; Anne-de-Beaujeu, à Moulins (5,19 M € ) ; Victor-Hugo, à Saint-Yorre (1,1 M € ). ENTRETIEN AVEC Frédéric Aguilera 1er vice-président du Conseil Départemental, chargé de l’aménagement du territoire et des politiques contractuelles. Pourquoi le Conseil Départemental accompagne-t-il les projets publics ? F. A. Les territoires de l’Allier ont de très nombreux projets à même de donner une nouvelle dynamique au département. Cependant, seuls, ils n’ont pas les moyens de les porter et de les faire aboutir. Il est donc indispensable que le Département, la Région et l’Europe se mobilisent pour permettre leur aboutissement. Cela est même identifié comme un enjeu majeur de la politique départementale… F. A. Effectivement, le soutien aux communes et à leur groupement est une priorité pour le Département. En 2016, les crédits accordés aux communes ont augmenté de 10%. Dans le cadre de la nouvelle carte intercommunale, qui se concrétisera le 1er janvier 2017, le Conseil Départemental Le dossier ◗ 17 mettra en œuvre un dispositif pour accompagner fortement les projets structurants de ces nouveaux territoires. L’objectif est d’une part de rendre plus attractif l’Allier et d’autre part de générer des investissements porteurs d’emplois. Comment pouvez-vous être certain que cela débouche sur des emplois ? F. A. Concernant les aides aux communes, le dispositif mis en place à notre arrivée en 2015 a eu un incontestable effet levier. Pour 1 € investi, 4 € sont générés. Cela occasionne des travaux sur le territoire et donc du travail pour nos entreprises. Nous sommes un partenaire privilégié des collectivités locales et nous continuerons d’aider les projets de proximité. ◗ DES COMMUNES MOINS COMMUNES Le Département aide régulièrement les communes à aménager leur bourg, renforçant leur attractivité. Voici quelques exemples  : Doyet, 388 000 €  ; Saint-Germain-des-Fossés, 479 000 €  ; Saint-Rémy-en-Rollat, 357 000 €  ; Prémilhat, 310 000 € . Reflets d’Allier/allier.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :