[03] Reflets d'Allier n°81 mai/jun 2016
[03] Reflets d'Allier n°81 mai/jun 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de mai/jun 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 70

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : activités de pleine nature, l'allier bouge !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 ◗ LA TRIBUNE POLITIQUE UNION RÉPUBLICAINE POUR LE BOURBONNAIS Hommage à une grande dame C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris la disparition de notre collègue et amie, Anne-Marie Defay. Lundi 14 mars, après un courageux combat contre la maladie, elle nous a quittés. Co-présidente du groupe de l’Union républicaine pour le Bourbonnais, Anne-Marie Defay était une personnalité incontournable du département, élue de proximité appréciée de tous, bien au-delà des étiquettes politiques. Elle était aussi une femme de cœur, un pilier pour sa famille et une amie précieuse. Bien sûr, ses qualités étaient nombreuses  : son dévouement, sa tempérance et la grande humanité avec laquelle elle défendait les causes qui lui semblaient justes. Femme d’engagement et de convictions, dès sa première élection au Département en 2001, elle a mis son empreinte sur les choix politiques de l’URB et elle a contribué à la réussite de nombreux projets. Mais avant tout, elle portait en elle l’esprit même du groupe URB  : sa passion pour sa commune, pour son département et, plus encore, l’envie d’agir dans l’intérêt des Bourbonnais. C’était sa force et son moteur. Le parcours d’Anne-Marie Defay, son implication sans faille dans la vie locale et auprès des habitants, sont un exemple pour nous tous qui avons eu la chance d’agir à ses côtés. Au quotidien, Anne-Marie Defay incarnait « le courage de l’action ». Et c’est pour cela que les valeurs et les projets qu’elle n’a eu de cesse de défendre continueront de vivre, encore longtemps, au sein de l’Union républicaine pour le Bourbonnais. Tous les élus de notre groupe rendent hommage à cette grande dame  : Frédéric Aguilera, André Bidaud, Christian Chito, Annie Corne, Catherine Corti, Bernard Coulon, Élisabeth Cuisset, Gérard Dériot, Isabelle Goninet, Jean-Sébastien Laloy, Jean Laurent, Gabriel Maquin, Véronique Pouzadoux, Claude Riboulet, Jean-Jacques Rozier, Nicole Tabutin, Christiane Touzeau, Corinne Trébosc-Coupas, Bernadette Vergne, Évelyne Voitellier. ◗ Reflets d’Allier/Mai - Juin 2016 GROUPE SOCIALISTE ET APPARENTÉS RSA  : vers une recentralisation en 2017 Sur le plan national, une étape décisive et historique vient d’être franchie pour les Départements avec l’accord du gouvernement pour une prise en charge par l’État du financement du Revenu de solidarité active (RSA). Le RSA doit demeurer un bouclier face à la crise, dont le caractère national garantit l’universalité, le montant et les mêmes critères d’attribution pour tous. Face au risque de stigmatisation des plus démunis, nous réaffirmons qu’il ne faut rien céder sur les politiques de solidarité. Au quotidien, Anne-Marie Defay incarnait « le courage de l’action » Se présenter en syndic de faillite du Département n’est pas un message Localement, la majorité départementale de droite reste sans vision et plonge l’Allier dans l’immobilisme. Le budget voté en avril comme le projet départemental n’offrent aucune vision stratégique pour l’avenir. Se présenter en syndic de faillite du Département n’est pas un message pour les Bourbonnais. Caricaturer à outrance la précédente gestion n’est pas une politique. Une lecture honnête de la situation ne justifie pas ce qui n’est qu’une posture. Sans ressort, démobilisée par une politique du « toujours moins », la droite déstabilise tout et ne règle rien. Gérer de manière purement comptable une collectivité n’est pas un projet de société ; supprimer les aides à la culture, à la jeunesse ou à la petite enfance avec pour unique objectif de « faire des économies » fracture le territoire et le tissu associatif. Face à ces suppressions décidées sans concertation, la mobilisation des acteurs culturels a obligé la majorité à ouvrir le dialogue afin de revoir un certain nombre de dispositions. Cette marche arrière forcée intervient néanmoins tardivement malgré les multiples alertes de l’opposition sur les effets catastrophiques de ces suppressions. Face à ses mesures arbitraires, les conseillers départementaux socialistes restent plus que jamais mobilisés, au côté de celles et ceux qui font l’Allier. ◗ GROUPE COMMUNISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN Redonnons des perspectives Où allons-nous ? Le temps passe et la question devient de plus en plus prégnante. À tous les niveaux, les inquiétudes semblent de plus en plus justifiées. L’Europe cherche, se cherche, tangue, hésite et ne prend pas de décision, des décisions fortes qui seraient pourtant bien nécessaires. Migrants, agriculteurs et autres attendent que leur situation s’éclaircisse, qu’un horizon apparaisse. La France, elle, lutte en vain contre le chômage. Le gouvernement, dit de gauche, multiplie sans résultats réformettes et recettes de droite. Il occupe l’esprit des gens avec des problèmes de société qui divisent sans s’attaquer au problème de l’emploi et aux autres maux qui nous rongent. La grande Région « Auvergne/Rhône-Alpes », qui derrière son président nous promettait monts et merveilles, ne se met pas en place. Sans administration organisée, sans ligne politique et orientations claires, son exécutif piétine et, de plus, oublie carrément notre département, ses entreprises, ses agriculteurs, ses prestataires touristiques et ses habitants. Deux victimes  : la démocratie et la ruralité Et l’Allier dans tout ça ? La majorité départementale de droite, rassemblée sous le sigle URB, en place depuis plus d’un an, va-t-elle encore longtemps gémir sur ses ressources, tailler dans ses aides et ne pas se mettre au travail pour faire avancer notre département ? Quels projets ont-ils, pour quelle ambition et quelles perspectives pour nos concitoyens ? Que dire de la nouvelle carte des intercommunalités, si ce n’est qu’on avance sur un chemin inachevé. Quels que soient les choix de regroupement, la question des moyens reste entière. Tout cela nous conduit tout droit vers un nouveau fonctionnement qui fera deux victimes  : la démocratie et la ruralité. De quoi être inquiets pour notre avenir, de quoi entrer dès maintenant en résistance pour d’autres choix ! ◗
photo  : Zeugmo animée par Guillaume Terrien, champion de France d’orthographe, cofondateur d’Orthodidacte.com, méthode professionnelle d’apprentissage de l’orthographe et de l’écrit de la langue française, qui allie les pratiques pédagogiques et les technologies les plus innovantes. SAMEDI 18 JUIN à 14 heures Espace concours de Toulon-sur-Allier La polémique sur la « réforme de l’orthographe », qui devrait être appliquée à la prochaine rentrée scolaire de septembre, bat son plein depuis quelques semaines. L’actualité met à l’honneur l’orthographe, le musée Anne-de-Beaujeu aussi ! Dans le cadre de l’exposition « Jean Geoffroy (1853-1924), un engagement républicain », le musée organise sa grande dictée. Gratuite et accessible au plus grand nombre, cette épreuve se veut avant tout ludique et récréative. 5 catégories 6 e/5 e 4 e/3 e lycée adulte champion Les meilleures copies seront récompensées ! INFORMATIONS et INSCRIPTION au 04 70 20 48 47 et sur www.mab.allier.fr Coupon à retourner avant le 8 juin 2016 par courrier au Conseil Départemental de l’Allier - Musée Anne-de-Beaujeu, 1, avenue Victor-Hugo, 03000 Moulins ou à déposer directement au musée. COUPON D’INSCRIPTION À LA DICTÉE DU MUSÉE DU 18 JUIN 2016 Nom  : Prénom  : Adresse  : Tél  : Mail  : Catégorie d’inscription  : ☐ 6 e/5 e ☐ 4 e/3 e ☐ lycée ☐ adulte ☐ champion Rendez-vous, sans faute ! Bulletin à renvoyer par courrier à l’adresse suivante  : Conseil Départemental de l’Allier Musée Anne-de-Beaujeu 1 avenue Victor-Hugo 03000 Moulins avant le 8 juin 2016



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 1[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 2-3[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 4-5[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 6-7[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 8-9[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 10-11[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 12-13[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 14-15[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 16-17[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 18-19[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 20-21[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 22-23[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 24-25[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 26-27[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 28-29[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 30-31[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 32-33[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 34-35[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 36-37[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 38-39[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 40-41[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 42-43[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 44-45[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 46-47[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 48-49[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 50-51[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 52-53[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 54-55[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 56-57[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 58-59[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 60-61[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 62-63[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 64-65[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 66-67[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 68-69[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 70