[03] Reflets d'Allier n°81 mai/jun 2016
[03] Reflets d'Allier n°81 mai/jun 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de mai/jun 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 70

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : activités de pleine nature, l'allier bouge !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 ◗ LE DÉPARTEMENT À LA LOUPE LE BUDGET 2016 DU DÉPARTEMENT Le budget en quelques chiffres 7 M € Reflets d’Allier/Mai - Juin 2016 D’ÉCONOMIE SUR LES DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT EXEMPLES  : - 35% sur la communication - 500 000 € sur la masse salariale - 30% sur les frais de réception et de protocole (depuis avril 2015) - 300 000 € d’affranchissement et de télécommunication, soit 21% en moins par rapport à 2015 - 9% sur les indemnités des élus de l’exécutif départemental (depuis avril 2015) + 10 M € 230 M € D’ALLOCATIONS INDIVIDUELLES DE SOLIDARITÉ 61,7 M € Revenu de solidarité active (RSA) 12,9 M € Prestation de compensation du handicap (PCH) 47,6 M € Allocation personnalisée d’autonomie (APA) D’INVESTISSEMENT DE 2016 À 2020 AUTOUR DE 5 PRIORITÉS Aides aux communes et aux intercommunalités Routes départementales BUDGET TOTAL 439,6 M € 55 M € À LA SEULE CHARGE DES BOURBONNAIS (NON COMPENSÉS PAR L’ÉTAT) Éducation-jeunesse Logement Très haut débit (THD) 11,2 M € BAISSE DES DÉPENSES PAR RAPPORT AU BUDGET 2015 +2,84 POINTS SUR LE TAUX DE LA TAXE FONCIÈRE 52 M € INVESTISSEMENT 2016 COLLÈGES 8,7 M € ROUTES 14 M € CULTURE 6 M € AMÉNAGEMENT NUMÉRIQUE 1,7 M € (Très haut débit et téléphonie) LOGEMENT 4,7 M € Plus d’infos sur allier.fr
ENTRETIEN AVEC Gérard DÉRIOT Dans quel contexte a été réalisé le budget 2016 du Département ? G. D. Il a été réalisé en prenant en compte l’ensemble des contraintes qui s’imposent à nous. Il nous faut composer avec la nouvelle baisse des dotations versées par l’État, principalement la Dotation globale de fonctionnement (DGF) et ses 5,3 M € en moins. Il y a aussi l’augmentation des Allocations individuelles de solidarité (AIS), notamment due au contexte économique. C’est le cas pour le Revenu de solidarité active (RSA), la Prestation de compensation du handicap (PCH) et l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA). Pouvez-vous nous donner quelques chiffres pour illustrer cette situation ? G. D. La DGF s’est réduite de 12,76 M € entre 2013 et cette année. Les AIS ont augmenté de 10 M € entre 2015 et 2016. Leur augmentation, en particulier celle du RSA, est déjà préoccupante pour notre Département. Mais, ce qui l’est encore plus, c’est la non-compensation par l’État de ces augmentations successives qui grèvent considérablement notre budget et qui représentent cette année 9 M € à financer. Est-ce que d’autres éléments ont pesé ? G. D. Nous avons également dû assumer la charge nouvelle liée à la réalisation du contournement sud-ouest de Vichy (CSO). Cela représente plus de 4,7 M € de dépenses annuelles supplémentaires. Il est regrettable que ce financement n’ait pas été anticipé par l’ancienne majorité, surtout qu’il court sur 15 ans. Quels sont les objectifs du budget 2016 du Département ? G. D. Comme nous l’avons annoncé dès notre arrivée à la majorité, nous poursuivons deux objectifs essentiels  : garantir un service public de qualité et maintenir une capacité à investir, afin de porter des projets de développement ambitieux pour notre territoire. Notre plan d’investissement représente 230 M € sur 5 ans. Il est entièrement dédié à la modernisation et à l’attractivité de l’Allier qui, nous en sommes certains, sont des sources d’activité et d’emploi pour les entreprises locales. Dans le contexte décrit, comment avez-vous procédé ? G. D. La première mesure, c’est avant tout le plan d’économie et de sauvetage que nous avons enclenché dès 2015 et que nous poursuivons, avec plus de 7 M € d’économie de fonctionnement en 2016. Globalement, le budget 2016 baisse de 12,5 M € . Malgré cette baisse historique de nos dépenses, au vu de la situation budgétaire très dégradée, nous n’avons LE DÉPARTEMENT À LA LOUPE ◗ 19 Dans un contexte financier sans précédent, Gérard Dériot, président du Conseil Départemental, a présenté un budget 2016 marqué par la volonté de garantir un service public de qualité et de maintenir une capacité d’investissement, indispensable à la dynamique économique bourbonnaise. d’autre choix que d’actionner le levier fiscal. Nous avons augmenté de 2,84 points le taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties. Il passe de 20,31 à 23,15%. Cela représente une augmentation moyenne de 65 € par an. Cela va nous permettre de poursuivre notre action envers l’ensemble des Bourbonnais, tout en rattrapant les erreurs du passé. Est-ce que les habitants de l’Allier sont les seuls à porter cet effort ? G. D. Cela aurait été totalement irresponsable de notre part. Il nous faut revoir notre organisation, en interne comme en externe, pour permettre une gestion rigoureuse et efficace des crédits. Nos priorités sont la rationalisation, la priorisation des dépenses de fonctionnement, la mutualisation et la simplification administrative. Pour ne pas mettre en péril l’avenir du Département, il nous faut également limiter le recours à l’endettement. Cet effort sur nous-mêmes a été nécessaire pour la survie de la collectivité et pour conserver quelques marges de manœuvre dans nos interventions, afin de répondre aux besoins des habitants du département. Il ne faut pas oublier que malgré ces nombreuses difficultés, le Conseil Départemental reste le partenaire privilégié des territoires et des Bourbonnais. Notre collectivité intervient et continuera d’intervenir dans de nombreux domaines pour permettre à chacun de s’épanouir et de se réaliser dans l’Allier. ◗ Reflets d’Allier/allier.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 1[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 2-3[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 4-5[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 6-7[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 8-9[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 10-11[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 12-13[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 14-15[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 16-17[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 18-19[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 20-21[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 22-23[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 24-25[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 26-27[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 28-29[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 30-31[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 32-33[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 34-35[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 36-37[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 38-39[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 40-41[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 42-43[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 44-45[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 46-47[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 48-49[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 50-51[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 52-53[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 54-55[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 56-57[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 58-59[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 60-61[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 62-63[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 64-65[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 66-67[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 68-69[03] Reflets d'Allier numéro 81 mai/jun 2016 Page 70