[03] Reflets d'Allier n°56 mai 2013
[03] Reflets d'Allier n°56 mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : nouvelles qualité de vie 100% garantie ruralités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
PorteVoix GROUPE COMMUNISTE ET RÉPUBLICAIN/FRONT DE GAUCHE Urgences Alors que la crise du système capitaliste s’aggrave et se généralise, avec son cortège de licenciements, de chômage, de récession, de pauvreté…, notre collectivité se doit d’être active et solidaire. Dans une telle situation, en effet, le Conseil général se doit d’être d’abord le grand service public de proximité attentif aux situations de fragilité et de détresse, engagé pour l’égalité des citoyennes et des citoyens dans les domaines de responsabilités qui sont les nôtres : petite enfance, personnes âgées, collèges, routes… Plus encore, les élus de GROUPE SOCIALISTE Persévérer dans la réforme, agir dans la justice Depuis cinq ans dans le département et depuis un an au niveau national, la gauche et plus particulièrement les socialistes sont au travail au service des citoyens. Pour réparer les dommages causés par les politiques de la droite, nous mettons notre énergie et notre ténacité à réformer et à agir pour relever les défi s de demain et instaurer plus de justice dans nos territoires. Deux exemples récents se déclinent à l’échelle nationale et départementale. Tout d’abord, les contrats qui permettent l’accès à l’emploi des jeunes Le changement, c’était avant ! Sur la promesse du « changement, c’est maintenant », notre pays élisait voilà un an un nouveau président de la République, une nouvelle majorité et un nouveau gouvernement. Douze mois plus tard, le désenchantement, l’inquiétude et l’incompréhension suscitent le désarroi. Désarroi du sansemploi victime de la crise économique, rejoint par 1000 nouveaux chômeurs chaque jour. Désarroi du salarié de Florange sacrifi é aux promesses non tenues de Mittal, désarroi du syndiqué CGT ou FO devant l’accord de compétitivité, et désarroi du jeune qui attend un contrat d’avenir alors que le dispositif ne 24 Reflets d’Allier - Mai 2013 notre groupe se mobilisent contre les coups portés à répétition sur notre potentiel industriel et agricole qui mettent à mal la vie, le dynamisme et l’avenir de nos territoires. Avec au cœur la conviction que notre collectivité a un rôle important à jouer pour résister à la crise et pour valoriser les atouts de l’Allier au service des besoins de la population, nous affirmons que l’espoir se construit dans la reconnaissance du travail et de la créativité de toutes et de tous. Il est donc urgent de tourner la page des politiques d’austérité nationale et européenne guidées par la tyrannie des puissances fi nancières que les forces de et favorisent le maintien des salariés les plus anciens. Ainsi, avec les emplois d’avenir et les contrats de génération, près de 150 000 embauches de jeunes et le maintien dans l’emploi de 40 000 à 50 000 seniors sont programmés d’ici la fi n de l’année. Pour l’Allier, ces contrats concerneront de 900 à 1000 personnes. D’autre part, le gouvernement a décidé de la baisse à 5% de la TVA pour la construction de logements sociaux et de mesures d’aides pour faciliter la réhabilitation énergétique. Cela viendra renforcer les efforts consentis par le Conseil général GROUPE D’UNION RÉPUBLICAINE POUR LE BOURBONNAIS monte pas en puissance. Désarroi également de l’agriculteur qui voit les crédits européens consacrés à la Pac baisser de 13% entre 2014 et 2020. Désarroi de l’enseignant devant une refondation de l’école qui se fait sans revaloriser son métier, ni prêter attention à son sort. Mais aussi désarroi du citoyen face à un traité européen que le président de la République s’est empressé de faire voter, au mépris de son engagement de réorientation de l’Europe. Désarroi du retraité que l’on va ponctionner et désarroi du futur retraité qui a cru au mirage de la retraite à 60 ans promise hier. Désarroi de l’automobiliste la droite et du grand patronat appellent de leurs vœux, urgent de mobiliser les richesses produites pour la justice et le progrès social, urgent d’en fi nir avec la mise en concurrence des hommes et des territoires pour travailler aux coopérations et à la mise en commun. Autant d’objectifs que nous nous fi xons et que nous nous attachons à faire vivre, dans le rassemblement des forces de progrès, des citoyennes et des citoyens, pour développer notre département. Pour qu’il demeure et grandisse comme un territoire de progrès social, comme un espace accueillant de formation et de culture. n dans le programme « Habiter mieux ». La conjonction de ces actions aura des effets importants sur l’activité dans le secteur du bâtiment et permettra la maîtrise des charges locatives. C’est, là encore, un moyen concret et effi - cace de soutenir l’économie, de créer de l’emploi et de protéger le pouvoir d’achat de nos concitoyens. Sans rien céder, ni à l’empressement médiatique, ni à la surenchère politicienne, les élus socialistes travaillent avec persévérance au relèvement du pays dans le respect de l’intérêt collectif et pour l’instauration de plus de justice. n qui a vu le prix de l’essence remonter plus vite qu’il n’avait été gelé, et désarroi du consommateur qui espérait l’abolition de la TVA sociale sans imaginer qu’elle serait supplantée par la TVA socialiste. Sans oublier le désarroi du maire auquel on avait promis un pacte de confiance entre l’État et les collectivités, mais auquel le Gouvernent inflige une baisse de 4,5 milliards d’ € des dotations ces deux prochaines années. La liste est longue de toutes celles et de tous ceux qui ont cru, de bonne foi, au changement. Tous célèbrent son premier anniversaire avec autant d’amertume que de regrets. n
Christophe Darbelet - Conception/création Musiques Vivantes RecreAction Osez le classique ! Dès le mois de juin, elle repart en campagne. Son du festival mais dans des répertoires différents. Chaque objectif : rendre la musique classique accessible à tous. spectacle sera agrémenté – d’une conférence ou d’une L’association Musiques Vivantes revient avec la 30 e édition visite, d’un repas, d’un échange autour d’un verre… Le de son festival estival. Rebaptisé Osez le classique !, il 16 juillet, le rideau tombera sur ce festival atypique qui se décline en deux temps et plein de mouvements. Ainsi, n’a jamais rien rogné sur la qualité. Cela se passera en à partir du 13 juin, chaque jeudi, dès 18 h 30, le bar l’église de Saint-Pourçain-sur-Sioule avec Mikrokosmos, restaurant lounge La Galerie de Vichy accueillera des ensemble vocal de 35 jeunes chanteurs. De très belles afterworks musicaux gratuits. Le lancement officiel aura envolées lyriques en perspective. lieu le 29 juin à quelques pas de l’Allier, à Aigueperse, avec l’Orchestre d’Auvergne qui donnera une création de Osez le classique ! Les Nuits de Musiques Vivantes www.musiquesvivantes.com Martin Matalon, une œuvre pour le trompettiste Romain ou tél. 04 70 31 15 00 Leleu. S’en suivront sept concerts donnés dans sept communes rurales. Les spectateurs retrouveront des * Une rétrospective photographique sur le festival est proposée en artistes internationaux déjà programmés dans le cadre mai dans le hall de l’Hôtel du Département (Moulins). Rejoignez le Département de l’Allier sur Facebook 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :