[03] Reflets d'Allier n°56 mai 2013
[03] Reflets d'Allier n°56 mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : nouvelles qualité de vie 100% garantie ruralités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Ville de Bellerive-sur-Allier InterAllier Bellerive-sur-Allier > CANTON D’ESCUROLLES Un accueil de jour, une fenêtre sur la vie Depuis quelques semaines, l’accueil de jour de l’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Pierre-Masseboeuf a ouvert ses portes. Retour sur cet équipement plébiscité par les familles bellerivoises dont la construction a été rendu possible grâce à un legs. Ce jour-là, en plein cœur de l’hiver, il y avait une agitation inhabituelle à Bellerivesur-Allier. La commune accueillait une haute représentante de l’État : Michèle Delaunay. La ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie participait à l’inauguration officielle de l’accueil de jour de 10 places de l’Établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Pierre-Masseboeuf. Autour d’elle, Jean-Michel Guerre, maire de la commune et président de l’Ehpad, Françoise Douniau-François, directrice de l’établissement, François Dumuis, directeur général de l’Agence régionale de santé d’Auvergne, Jean- Paul Dufrègne, président du Conseil général, et Marie-Françoise Lacarin, vice-présidente du Département, étaient notamment présents. Des activités stimulantes Aujourd’hui, cette effervescence est retombée et la nouvelle structure continue de prendre son rythme de croisière. Destiné à favoriser le maintien des personnes âgées dépendantes à domicile, l’accueil de 18 Reflets d’Allier - Mai 2013 jour leur propose des activités visant à les stimuler et à mobiliser leurs capacités pour les aider à maintenir un lien social et une ouverture sur le monde extérieur. La personne accueillie peut bénéfi cier d’une prestation de répit du Conseil général (10 € par jour en 2013). Ce service va au-delà de ces missions. Son personnel accompagne également ceux qui assistent au quotidien les aînés en leur offrant une écoute et un soutien moral afi n de prévenir les situations d’épuisement. Une enquête avant les choix La réalisation de cet équipement s’inscrit dans un plus large programme de travaux. Ceux-ci ont notamment permis d’augmenter la capacité d’accueil de l’Ehpad qui propose désormais 80 lits, dont un lit d’hébergement temporaire. Une attention particulière a été accordée au confort des résidents avec la création de chambres individuelles pour des personnes seules ou en couple, avec le souci permanent de maîtriser les coûts de journée et de fonctionnement. Ces choix d’organisation et de services ne sont pas les fruits du hasard. En effet, dès 2006, une grande enquête a été initiée par la Ville de Bellerive auprès de 3 000 Bellerivois, âgés de plus de 50 ans, sur leurs besoins actuels ou futurs en terme d’accueil. Conduite par l’École pratique sociale interrégionale de Clermont-Ferrand, elle avait, entre autres, alors montré les attentes des 50-70 ans pour être relayés dans l’accompagnement de leurs aînés et celles des plus de 70 ans qui souhaitaient disposer d’une structure sécurisée proposant des activités aptes à rompre leur solitude. Une partie des fonds était alors disponible. En effet, la commune avait perçu un legs d’Aimé-Gilbert Marquat (1912 - 1998), négociant en produits pétroliers qui avait décidé de donner sa fortune à sa mort à « des vieux de la commune ». Tout le monde s’est ensuite mobilisé autour de ce projet de 2,3 M € : la Ville a donné pour l’euro symbolique un terrain de 750 m², le Conseil général a attribué une subvention de 300 000 € … De son côté, l’Agence régionale de santé a doté l’établissement de provisions pour éviter l’augmentation, liée aux emprunts, du prix de journée dans les années à venir. Tout a été mis en œuvre pour franchir un nouveau pas dans le « bien vieillir » dans l’Allier et assurer la dignité aux personnes âgées. n
Commentry Les 20 ans de La Pléiade Depuis deux décennies, l’espace culturel La Pléiade ouvre de nouveaux horizons, apporte du rêve et rompt avec le quotidien. Avec sa médiathèque, sa salle d’exposition et son musée consacré à Émile Mâle, il est un lieu incontournable. À l’occasion de son anniversaire, ses responsables ont concocté un programme aux petits oignons avec la compagnie du Petit Théâtre Dakoté, dans le cadre de « La Tournée des campagnes ». Vendredi 31 mai, dès 18 heures, le personnel de la médiathèque proposera des lectures et des chansons en préambule du spectacle Le Ballon (19 heures – à partir de 12 ans). Samedi 1er juin, à 20 h 30, la fantaisie poétique Rue de la lune sera jouée (à partir de 7 ans - Centre technique municipal). Dimanche 2 juin, dès 11 h 30, il sera possible d’assister à un mini-concert autour du Chant du monde d’après Ovide (à partir de 10 ans) et à 17 h 30 à Paradisi Hortus, une balade théâtrale burlesque dans les jardins potagers (à partir de 7 ans - rendez-vous à la médiathèque). Tous ces spectacles sont gratuits et permettront aussi de découvrir l’exposition de Mathieu Rouget La bourse ou la vie.n RETOUR SUR IMAGE Le 27 mars, Paléopolis la colline aux dinosaures a été offi ciellement inauguré à Gannat. Jean-Paul Dufrègne, président du Conseil général, entouré de la quasi-totalité de l’exécutif départemental, a assisté à cet événement où étaient également présents Yves Coppens, président du comité scientifi que et parrain du parc. Tous ont pu découvrir ce parc de la paléontologie qui retrace l’histoire de l’évolution de la vie sur Terre, à travers une exposition temporaire, deux parcours permanents et de nombreux ateliers. À terme, cet équipement de 5,3 M €, fi nancé par le Conseil général et ses partenaires, est destiné à devenir un site scientifi que et touristique incontournable d’Auvergne. n InterAllier Espace culturel La Pléiade Place de la Butte - 03600 Commentry tél. 04 70 64 40 60 www.ville-commentry.fr Paléopolis, l’éclosion officielle Nouveau lieu d’accueil Marie-Françoise Lacarin, Gilles Mazuel et Guy Labbe, conseillers généraux de l’exécutif départemental, ont dernièrement inauguré le nouveau Centre médico-social (CMS) de Bourbon-l’Archambault. Cet équipement départemental a pour vocation de répondre aussi bien aux besoins des personnes âgées et/ou handicapées, qu’aux attentes des jeunes parents, des personnes inscrites dans une démarche d’insertion, etc. Pour faciliter l’accès à ce service de proximité, le CMS a été installé au rez-de-chaussée de l’ancienne gare de la commune, rue Émile-Guillaumin. Quant aux agents de l’Unité technique territoriale (UTT) de Cérilly-Bourbon (service départemental chargé des routes), ils occupent les locaux du 1er étage. Le Conseil général a investi 225 000 € dans ces aménagements. n Rejoignez le Département de l’Allier sur Facebook 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :