[03] Reflets d'Allier n°55 avril 2013
[03] Reflets d'Allier n°55 avril 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°55 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : Youssoupha en concert gratuit le 20 avril à Montluçon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
PorteVoix GROUPE COMMUNISTE ET RÉPUBLICAIN / FRONT DE GAUCHE Cap à gauche Réaffirmer nos priorités départementales pour la solidarité, le partenariat avec les collectivités et porter les justes exigences de réalisation des infrastructures de transport ou de communication ne nous fait pas oublier des attentes essentielles. Au contraire, cela nous en rapproche. Nos populations connaissent le chômage et la précarité, les bas salaires et l’angoisse des fins de mois, un gâchis monstrueux des potentiels d’une jeunesse créative reléguée aux petits boulots souvent sans lendemain. Il y a presque un an, une majorité de nos concitoyens a fait le choix de repousser la droite à l’élection présidentielle puis aux législatives. C’est à la fois le rejet d’une politique autoritaire où tout est fait pour les puissances d’argent mais aussi l’espoir d’une rupture avec ces logiques et la mise en œuvre de nouveaux choix de justice et de progrès social, de rénovation profonde de la démocratie locale. Ce chantier est à l’ordre du jour tandis que les parlementaires travaillent sur le projet d’un acte III de la décentralisation. En l’état, il vise à renforcer le rôle des Régions, des intercommunalités et surtout des métropoles les plus importantes. En ne s’écartant pas de la démarche de mise en concurrence des territoires, il porte le risque d’accroitre les inégalités territoriales. Il pense trop court quant à l’apport incontournable des citoyennes et des citoyens. On ne peut envisager la démocratie locale sans s’attacher à l’avenir de communes librement associées, sans revoir en profondeur une fiscalité locale juste et efficace, sans repenser la condition du personnel territorial, sans donner droits et moyens à la participation citoyenne. Nous en prenons le parti. Résolument. � GROUPE SOCIALISTE Face aux donneurs de leçons, nous préférons l’action Les élus de droite persistent dans l’outrance verbale, la désinformation, l’absence totale de proposition et font preuve d’une amnésie et d’une mauvaise foi qui laissent pantois. Nous leur devons pourtant le doublement de la dette publique de la France depuis 2002, l’explosion de la précarité, l’apparition des travailleurs pauvres, la détérioration des services publics de proximité, de l’école de la République et des fi nances des collectivités territoriales, l’effondrement de l’investissement industriel et, pour fi nir, 7,5 milliards de recettes fi ctives inscrites au budget 2012. Dans l’Allier, c’était la gestion au jour le jour, le clientélisme subventionné et 55 M€ d’engagements départementaux non fi nancés mis sous le tapis en 2008 : c’est décidément une habitude à droite. Et aujourd’hui ils jouent les grands « yaka » et les donneurs de leçons ? C’est l’hôpital qui se moque de la charité et, en matière de « couacs » nous reconnaissons qu’ils sont des virtuoses. Pour ce qui nous concerne, élus socialistes responsables au sein du Conseil général, des assemblées parlementaires et du Gouvernement, nous préférons agir pour relever les défi s auxquels nos territoires et notre pays sont confrontés. Depuis 2008, la majorité départementale ne relâche pas ses efforts, comme en témoigne, par exemple, notre programme d’intervention qui permettra, pour les dix prochaines années, la réalisation de 400 M€ de travaux dédiés à la réhabilitation énergétique de l’habitat dans l’Allier. C’est de ce type d’action concrète dont nos concitoyens et nos entreprises locales ont besoin et c’est ce à quoi les élus socialistes et la majorité de gauche du Conseil général s’emploient, le reste n’est que chicanes politiciennes systématiques et stériles. � GROUPE D’UNION RÉPUBLICAINE POUR LE BOURBONNAIS Qui veut faire taire la voix de la ruralité ? La presse nous apprend que le président du Conseil général communiste de l’Allier est très fi er d’aller disserter sur les « Nouvelles ruralités » dans les cafés à la mode de Saint-Germain-des-Prés à Paris ! Mais, au même moment, le Gouvernement que sa majorité soutient, est en train de préparer un sacrifi ce sans précédent des territoires ruraux. Sacrifice d’abord de notre agriculture, puisque la France affaiblie n’a pu empêcher l’Union européenne de décider une diminution globale et progressive des crédits consacrés à la politique agricole commune, de l’ordre de 13 % entre 2014 et 2020 : pour la France, la baisse devrait atteindre 1,5 milliard d’euros ! Sacrifice ensuite de nos collectivités. L’annonce de la diminution historique des dotations de l’État aux collectivités territoriales pèsera beaucoup moins sur les grandes v illes que sur les communes rurales où les dotations de l’État peuv ent représenter 50 % du budget de fonctionnement ! Ce sera la suppression des services rendus à la population et l’annulation des investissements publics. Et malgré le « changement » et les « promesses de refonder l’école », les classes continuent à fermer dans l’Allier ! Enfin, au moment où tant de défis assaillent le monde rural, le nouveau gouvernement se lance dans une modifi cation de l’ensemble des modes d’élection (des conseillers municipaux, des délégués intercommunaux, des conseillers généraux, des sénateurs,…). Il veut tripatouiller les règles du jeu pour essayer de contenir la colère populaire qui monte dans le pays. Son objectif est, à chaque fois, d’affaiblir la représentation des territoires ruraux et de faire taire leurs défenseurs, pour mieux sacrifi er la ruralité ! � 24 Reflets d’Allier - Avril 2013
RecreAction Voir la nature autrement, se l’approprier pendant près de trois heures dans une ambiance conviviale et ludique, sous un éclairage culturel ou scientifique mais toujours abordable par le plus grand nombre… Voici la proposition des Balades nature. Gratuites, elles sont organisées jusqu’au mois d’octobre dans La nature bon pied bon œil neuf sites labellisés Espaces naturels sensibles (ENS) du département. Plus de 38 rendezvous sont programmés pour cette nouvelle édition, toujours initiée par le Conseil général et mise en musique en relation avec différentes communautés de communes. Que ce soit sous l’angle du théâtre, du dessin, des sorties nocturnes, il y en a vraiment pour tous les goûts. Alors n’attendez pas plus longtemps pour vous procurer le programme détaillé auprès des offices de tourisme et des structures touristiques de l’Allier ou en vous connectant sur le site internet du Conseil général, www.allier.fr > Découverte > nature. Et partez bien équipé à la découverte des merveilles cachées de l’Allier ! Les Balades nature sont gratuites (réservations conseillées mais pas obligatoires sauf pour les randos théâtre) Rejoignez le Département de l’Allier sur Facebook 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :