[03] Reflets d'Allier n°53 février 2013
[03] Reflets d'Allier n°53 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°53 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : eau essentielle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
GrandAngle Économie sociale et solidaire Des activités au service de la population Les entreprises de l’Économie sociale et solidaire (ESS) interviennent dans tous les secteurs d’activité. Génératrices d’emploi et remplissant des missions d’intérêt général, elles jouent un rôle primordial dans l’économie auvergnate. Constituée d’associations, de coopératives, de mutuelles et de fondations, l’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble des structures qui se définissent comme des groupements de personnes et non de capitaux. Dans l’Allier, elle représente 10% des emplois, soit plus de 10 000 salariés et plus de 1000 employeurs. L’ESS se détermine et s’identifie par des valeurs communes : la liberté d’adhésion ; l’économie au service du projet collectif, où la personne et l’objet priment sur le capital ; la gouvernance démocratique, avec des instances de décisions collectives selon le principe « 1 personne = 1 voix » ; la solidarité entre les membres, dont les bénéfices (encore appelés excédents de gestion) sont prioritairement destinés au développement. Plus spécifiquement, l’apport des coopératives sur un territoire peut permettre de trouver la viabilité économique par l’application du principe de la force dans l’union, qui peut se décliner comme suit : Le partage du pouvoir : les membres sont engagés dans une dynamique territoriale et les décisions impliquant le territoire sont prises localement. Le partage de l’avoir : les résultats d’une coopérative sont d’abord dirigés vers l’avenir de celle-ci, constituant une garantie pour sa pérennité au sein du territoire. Le partage du savoir : les dirigeants de coopératives sont majoritairement issus d’une évolution interne. La forme coopérative implique une formation à la gestion d’entreprise. Les coopératives ont aussi la culture de réseau et d’échange de savoirs et de compétences, assurant ainsi l’installation de jeunes entrepreneurs sur le territoire. Le respect du territoire : les coopératives regroupent des membres qui vivent le plus souvent sur le territoire. Il est donc de leur intérêt de préserver l’environnement et de soutenir le tissu social local. Le développement du territoire : les coopératives valorisent des compétences, des ressources, qui se trouvent sur un territoire. Elles favorisent les circuits courts en faisant appel aux fournisseurs et partenaires locaux. Ni opéables, ni délocalisables, leur présence sur le territoire est donc sécurisée. L’Allier à la rencontre du gouvernement Plusieurs rencontres entre Jean-Paul Dufrègne, président du Conseil général, et les équipes ministérielles ont marqué la fin de l’année dernière. Le 5 décembre, il a ainsi conduit une délégation pluraliste d’élus de l’Allier venus faire entendre leur voix sur le dossier de la RCEA. Si Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux Transports, a confirmé l’urgence de ce dossier et promis de venir présenter les résultats de l’étude en cours sur l’option de réalisation à retenir, le président du Département maintient sa vigilance sur ce dossier. Le 12 décembre, accompagné de ses homologues du Cher, de la Creuse et de la Nièvre, Jean-Paul Dufrègne a été reçu par trois conseillers du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Venus valoriser leur démarche commune autour des « Nouvelles ruralités », les quatre présidents ont trouvé une écoute très favorable, suscitant l’intérêt du gouvernement sur cette initiative partagée, au service de l’égalité des territoires et d’un nouveau modèle de développement rural. Maintenant, un rendez-vous avec Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, est attendu très rapidement afin de présenter le projet de rénovation énergétique de 23 000 logements en dix ans porté par l’Allier. Une délégation pluraliste d’élus de l’Allier a été faire entendre sa voix sur le dossier de la RCEA. 4 Reflets d’Allier - Février 2013
GrandAngle Derrière l’écran, la culture La Médiathèque départementale de l’Allier (MDA) a étoffé ses services. Désormais, les particuliers qui adhérent à l’un de ses 264 dépôts peuvent consulter en ligne une large offre numérique : vidéos, musique, bandes dessinées, autoformation (permis de conduire, bureautique…), conférences, radio thématique, etc. Pour bénéficier de ce nouveau service, il suffit de se procurer un code auprès de sa bibliothèque. Il faut ensuite le saisir sur le site internet de la MDA, www.mediatheque.allier.fr pour avoir accès à un large catalogue en streaming (pas de téléchargement possible). Chaque fichier est consultable grâce à un système de jetons virtuels remis gratuitement aux utilisateurs. Pour connaître le dépôt de la MDA le plus proche de chez vous, rendez-vous sur www.mediatheque.allier.fr n LES ALLIER NeS - par Bruno le Bourbo Accompagnement personnalisé Depuis la fin de l’année dernière, le dispositif Sophia est totalement opérationnel dans l’Allier. Il s’adresse aux patients diabétiques. Celui-ci permet à tous de bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Des infirmiers-conseillers sont à leur disposition au téléphone pour répondre à leurs questions et relayer les recommandations des professionnels de santé qui les suivent. Il est possible d’obtenir plus de renseignements sur ce service gratuit en appelant au 0811 709 709. À terme, Sophia devrait être étendu à l’ensemble des assurés souffrant de maladies chroniques. n Puits de sciences À l’occasion de la décennie de la biodiversité des Nations Unies, la Société scientifique du Bourbonnais a décidé d’ouvrir sa bibliothèque au grand public. Elle dispose d’une imposante collection vivante d’une centaine de périodiques sur les sciences naturelles. La revue de la société, dont le 1 er numéro a été publié en 1888, est également consultable. Elle constitue une mine de renseignements sur l’entomologie, la botanique, l’ornithologie, tout comme sur la préhistoire et l’archéologie. Cet ensemble exceptionnel et unique dans le département peut apporter une précieuse aide aux chercheurs comme aux simples amateurs. n Bibliothèque de la Société scientifique du Bourbonnais Impasse, 20, rue de Paris (à gauche du palais de justice), 03000 Moulins Ouverte tous les mercredis de 14 h 30 à 17 h 30 (hors vacances scolaires) Rejoignez le Département de l’Allier sur Facebook 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :