[03] Reflets d'Allier n°53 février 2013
[03] Reflets d'Allier n°53 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°53 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : eau essentielle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
PorteVoix GROUPE COMMUNISTE ET RÉPUBLICAIN/FRONT DE GAUCHE Changer ensemble Notre action déterminée pour la justice et le progrès social est indissociable de celle que nous menons pour préserver et accroître la vitalité de l’ensemble de nos territoires. Notre engagement va au soutien de celui des citoyennes et des citoyens de l’Allier, à l’encouragement de la créativité qui fait le dynamisme et la solidarité au quotidien et dans la durée. Vivre ensemble, construire ensemble… Nos exigences politiques n’en sont pas moindres pour briser les chaînes de l’austérité, pour en finir avec la mise en concurrence des territoires où les plus faibles sont toujours perdants. Face à la casse de notre industrie nationale et de l’emploi au nom de critères de rentabilité financière, aux restrictions budgétaires sur les dépenses publiques, face au développement sans fin de la pauvreté et de l’austérité, nous sommes à une nouvelle croisée des chemins. Nous refusons pour notre part d’emprunter celui, tracé trop droit, de l’austérité pour le monde du travail, pour les dépenses publiques et les collectivités au nom de la loi d’airain de l’argent roi ! Nous choisissons celui qui, à gauche, met le cap sur le progrès social, porte les exigences de relèvement des salaires et des retraites, s’attache au développement de l’activité industrielle et agricole, de l’emploi, de la formation et de la recherche, de l’aménagement moderne de notre département… De tels choix politiques attendus conditionnent pour l’essentiel l’avenir de nos territoires et le plein développement des priorités de nos propres politiques de proximité. Nos ambitions ont pour nom solidarité, démocratie, action. Nous affirmons ces valeurs parce qu’elles sont justes et effi caces pour notre avenir commun. n GROUPE SOCIALISTE Des emplois pour l’avenir Sans méconnaître l’avis de nombreux spécialistes qui prédisent une année 2013 tout aussi chaotique et diffi cile que les précédentes, nous avons des raisons de croire qu’elle permettra à la France et à l’Allier, grâce aux décisions mises en œuvre par le Gouvernement et aux efforts consentis par l’ensemble de nos concitoyens, d’amorcer le rétablissement pour lequel, à son niveau et avec ses moyens, notre majorité départementale travaille depuis 2008. En effet, que ce soit au niveau national ou au niveau local, les orientations et les mesures prises vont entrer dans une phase active et porter leurs fruits. Les emplois d’avenir déjà mis en place depuis décembre dernier vont se déployer dans les mois à venir. Dans notre département, au moins 500 seront ainsi contractualisés d’ici la fi n de l’année. Notre majorité a pris la décision d’en créer 23 au sein de notre collectivité et d’en soutenir une quarantaine via les structures dont il assure le financement. En plus de cet engagement volontariste, le Conseil général aidera financièrement les employeurs qui contractualiseront un emploi d’avenir avec un bénéficiaire du RSA afin de renforcer les possibilités d’accès à l’emploi et à la formation de ces jeunes. Autre mesure forte de ce début d’année : le contrat de génération. Sa mise en place va elle aussi apporter des solutions à un grand nombre de situations dans les entreprises de notre pays et de notre département. Expression concrète de la solidarité intergénérationnelle, ces contrats permettront de maintenir un senior tout en formant un jeune dans des dizaines de milliers d’entreprises. Ces mesures, parmi d’autres, donneront leur pleine efficacité au fil des mois et nous en sommes convaincus permettront une amélioration sensible de la situation de l’emploi et de l’activité dans notre département. n GROUPE D’UNION RÉPUBLICAINE POUR LE BOURBONNAIS Pas de volontarisme économique au budget 2013 « La situation économique de nombreuses entreprises implantées sur notre département est préoccupante, notamment dans le secteur industriel. (…) L’Allier, bien que s’inscrivant dans la moyenne nationale, connaît ainsi un taux de chômage de 10,4% au 2e trimestre 2012, avec des hausses signifi catives par rapport à l’année dernière : + 6,2% sur le bassin de Moulins, + 11,9% sur le bassin de Montluçon et enfin + 7,5% sur celui de Vichy. » Si la majorité départementale socialiste et communiste reconnaît dans une motion la gravité de la situation économique, son budget 2013 reste marqué par un manque cruel d’ambition et de réactivité pour l’Allier. Face à ces graves diffi cultés, les crédits du secteur « économie » stagnent au niveau de ceux de 2012, qui avaient alors connu une réduction drastique de 9,5% par rapport à 2011. Les crédits en investissement du Fonds d’aide au commerce et à l’artisanat de proximité sont par exemple en recul de 7,94% ! Il n’y a donc pas de rebond porteur d’espoir en matière d’économie alors que l’Allier aurait besoin d’une vraie stratégie et d’une vraie volonté. Pas d’espoir non plus du côté des investissements départementaux : ils continuent de diminuer : moins 5,54% cette année. Pour autant, le matraquage fi scal se poursuit. Pour la taxe foncière sur les propriétés bâties, la majorité a voté une hausse du taux de 2%, plus 0,80% au titre du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis), sur des bases en hausse de 2%. Soit + 4,87% ! Concrètement, cela donne 3 M prélevés en plus, qui viendront amputer d’avantage le pouvoir d’achat des Bourbonnais. Tout cela sur un fond de complicité de la majorité départementale avec le désengagement historique de l’État, dont la baisse des dotations aux collectivités sans précédent risque d’asphyxier le Département ! n 26 Reflets d’Allier - Février 2013
RecreAction Même pas peur Illustrations de Tomi Ungerer et Laura Peur de la vie, de l’abandon, de la mort, de la nuit, de Dieu, du vide, de la disparition de ses parents, de la douleur, de la maladie, de l’autre, des premières fois…, tout être humain porte en lui des craintes profondes. Du 16 février au 26 mai, le mij (musée de l’illustration jeunesse) les met à nu. L’équipement culturel moulinois du Conseil général organise l’exposition « Même pas peur ». Elle reflète une partie de l’éclatant travail mené pendant trois ans par Envols enfance. L’association créée en 2006 à Lyon a proposé à des enfants accueillis dans différentes structures (hôpitaux, centres médico-éducatifs, centres sociaux…) de participer à des ateliers autour de la peur, animés par des plasticiens, des écrivains, des photographes, des auteurs, etc. Une trentaine d’artistes de renom ont répondu présent dont Philippe Meirieu, Boris Cyrulnik (tous deux parrains de l’association), Tomi Ungerer, Marie Desplechin, Cendrine Genin, Jean-François Martin, Timothée de Fombelle, pour ne citer qu’eux. Même pas peur laisse entrevoir par le trou de la serrure cette incroyable aventure humaine et artistique. Elle servira aussi de point de départ à la mission du Vivre ensemble du Conseil général pour lancer des actions innovantes en faveur de la création artistique des petits Bourbonnais. mij, 26, rue Voltaire, 03000 Moulins tél. 04 70 35 72 58 www.mij.allier.fr Rejoignez le Département de l’Allier sur Facebook 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :