[03] Reflets d'Allier n°53 février 2013
[03] Reflets d'Allier n°53 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°53 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : eau essentielle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
InterAllier Noyant-d’Allier > CANTON DE SOUVIGNY La Marpa a bien pris racine Une vue époustouflante sur le Bocage, un complexe immobilier parfaitement intégré au cœur du village, des équipements modernes. Le décor de la Maison d’accueil rurale pour personnes âgées (Marpa) de Noyant-d’Allier est planté. La nouvelle structure communale a ouvert ses portes au début de l’année. La Maison du Beau Chêne dispose de vingt-deux T1bis (31 m²), et d’un T2 (45 m²) de plainpied. Dans cette structure non médicalisée, les résidents conservent leur autonomie tout en ayant la possibilité d’avoir recours à de nombreux services : repas préparés sur place pouvant être pris en commun, laverie, salle d’activités, surveillance de nuit, télésécurité, etc. Elle offre aux plus de 60 ans une alternative entre le domicile et l’Établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad). La commune a été la première à s’investir dans ce projet d’un montant de 3 M €, soutenu, entre autres, à hauteur de 300 000 € par le Conseil général et l’Europe (programme Feader). « Au milieu des années 2000, Noyantd’Allier a été confrontée à une baisse importante de sa population, dont des personnes âgées. Nous n’avions aucune alternative à leur offrir, témoigne Michel Lafay, maire de la commune. Souvent issues des différents flots d’immigration qu’a connus la ville au cours de son histoire, elles ne survivaient pas à un deuxième déracinement. Par ailleurs, nous souhaitions aussi pouvoir répondre à l’attente de tous nos aînés, qu’ils se trouvent en situation d’isolement, d’inconfort ou d’insécurité. » INFOS BONUS Le Centre communal d’action sociale (CCAS) gère la Marpa. Selon leurs conditions de ressources, ses résidents peuvent bénéfi cier de l’Aide personnalisée au logement (APL) de la Caf. Elle peut accueillir jusqu’à 24 résidents pour une dizaine de salariés. Des logements sont encore disponibles. C’est la 3 e structure de ce type à ouvrir dans l’Allier, les deux autres se situant à Chevagnes et à Marcillat-en-Combraille. Par ailleurs, un projet est en cours à Saint-Yorre. L’idée d’une maison de retraite fut vite abandonnée pour s’orienter vers une Marpa. Immédiatement, sous l’impulsion de la Mutualité sociale agricole (MSA), une démarche participative et partenariale est retenue. Le plan de financement reste en suspens mais les initiateurs du projet y croient dur comme fer. La population locale se mobilise. Une enquête basée sur une démarche de développement social local est lancée. « Des bénévoles ont été formés pour conduire une enquête de besoins auprès de 330 familles de Noyant et de Châtillon, mais également dans les communes environnantes », se souvient l’édile. En 2008, un nouveau schéma gérontologique est adopté au niveau départemental. Il prévoit une Marpa par grand bassin de vie. Ils vont alors défendre leur initiative. Elle est retenue. Des négociations sont entreprises avec Allier Habitat qui accepte d’assurer la maîtrise d’ouvrage. Le chantier participe à l’expérimentation nationale « Coût, qualité, fi abilité, délais » ; il est le seul en Auvergne. En 11 mois, le bâtiment répondant au label « Très haute performance énergétique et énergies renouvelables » se réalise. « Nous avons volontairement installé la Marpa en face du musée de la Mine pour qu’elle devienne un véritable lieu de vie pour l’ensemble de la population. Elle termine de créer le lien entre le bas et le haut du bourg. Sa salle d’activités a été aussi pensée pour être occupée par les associations locales », poursuit l’élu, persuadé qu’elle contribuera activement à l’attractivité de sa commune, à l’instar de l’école toute neuve, de la garderie scolaire, des nouveaux logements et du renouvellement des professionnels de santé. ■ Marpa Rue de la Mine, 03210 Noyant-d’Allier tél. 04 70 47 49 91 20 Reflets d’Allier - Février 2013
InterAllier Bellerive-sur-Allier > CANTON D’ESCUROLLES Un boulodrome bien équipé Le sport tient une place privilégiée dans l’agglomération vichyssoise. À lui seul, il génère tous les ans 23 M € et autant de retombées indirectes. Vichy Val d’Allier, gestionnaire de la plupart des équipements du territoire, a dernièrement réalisé de conséquents travaux au boulodrome de Bellerive-sur-Allier. Près de 160 000 € ont été ainsi investis dans sa réhabilitation. De la création d’un sas d’entrée à la réfection des sanitaires, en passant par l’aire de jeux, à la réalisation d’un local de stockage, etc., le lieu a été métamorphosé. Cet équipement répond aujourd’hui pleinement aux attentes des 19 associations utilisatrices du site et peut en toute quiétude accueillir des compétitions d’envergure locale, régionale, nationale et internationale. n Vichy Val d’Allier RETOUR SUR IMAGE Le Palais ducal sous bonne garde Jacques de Chabannes, vice-président du Conseil général chargé de la culture, du patrimoine et de la mémoire, a assisté à la première réunion du comité scientifi que du Palais ducal de Moulins. Cette instance autonome composée d’une dizaine de personnes réunit des architectes, des historiens et des archéologues. Présidé par Lorenzo Diez, notamment directeur de l’École nationale d’architecture de Nancy, elle a pour mission de suivre le projet départemental sur son aspect architectural. En effet, comme l’ensemble des vestiges est classé aux Monuments historiques, des recommandations très strictes sont à suivre. Le comité apportera donc son expertise pour que le dossier déposé auprès des instances décisionnelles soit indiscutable. Il veillera au respect de la cohérence du projet jusqu’au parfait achèvement de celui-ci. Par ailleurs, un autre comité scientifi que sera prochainement constitué, mais cette fois sur la présentation du contenu. n Troisième rencontre des assistants maternels Ils constituent un maillon indispensable de l’accueil de la petite enfance. Ces dernières années, leur métier n’a cessé d’évoluer. Les assistants maternels exercent désormais une profession à part entière, mieux reconnue, profi tant d’une structuration sans précédent. Il y a quelques semaines, le Conseil général les a invités à se réunir à Gannat pour leur 3 e Rencontre départementale. Près de 250 personnes ont participé à cet événement organisé en partenariat avec le réseau des relais assistants maternels, la Caisse d’allocations familiales (Caf) et la Mutualité sociale agricole (MSA). Les médiathèques se sont également impliquées dans ce rendez-vous désormais attendu qui avait pour thème L’enfant et le livre. Ce rassemblement s’est déroulé en présence de nombreux intervenants et élus, dont Marie-Françoise Lacarin, vice-présidente chargée des solidarités au Département. n Rejoignez le Département de l’Allier sur Facebook 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :