[03] Reflets d'Allier n°52 janvier 2013
[03] Reflets d'Allier n°52 janvier 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de janvier 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : bonne année 2013.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
InterAllier Partout dans le département De l’énergie humaine au service de la planète On peut avoir une bonne qualité de l’air et s’intéresser à son bilan carbone. Dans ce sens et conformément aux engagements de la France de réduire de 20% d’ici 2020 ses émissions de gaz à effet de serre, le Conseil général s’est engagé dans un Plan climat énergie territorial (PCET). Comme toutes les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants sont concernées par cette obligation réglementaire, il a travaillé de concert avec les communautés d’agglomération de Montluçon, Moulins et Vichy ainsi qu’avec les Pays de Montluçon et de la vallée du Cher ou encore de Vichy-Auvergne. Cette confi guration partenariale, unique en France, a pour but de s’engager dans une démarche cohérente avec des outils de lecture harmonisés, le tout dans des coûts maîtrisés. « Identifier nos marges de manœuvre » L’ensemble des partenaires a mandaté un cabinet d’études spécialisé (Ecoact – Paris) pour dresser un diagnostic précis de l’impact des gaz à effet de serre dans l’Allier. « C était un préalable indispensable pour identifier nos marges de manœuvre », relate Dominique Bidet, vice-président chargé du développement durable, de l’environnement et de l’aménagement du territoire au Conseil général. Après plusieurs mois d’enquête, les résultats ont été rendus publics cet automne. Le bilan carbone départemental s’élève à 8 100 000 tonnes de CO 2/an. La part la plus importante revient au fret (transport de marchandises), avec 1 960 000 tonnes de CO 2 ; arrive ensuite l’agriculture, Shutterstock avec 1 493 000 tonnes de CO 2 ; puis le déplacement des personnes, avec 1 130 000 tonnes de CO 2. Les consommations énergétiques des logements tiennent aussi une part non négligeable produisant 660 000 tonnes de CO 2. Les données sont à mettre en relation avec la réalité de l’Allier. Une partie de ces résultats s’explique par l’importance du transit du fret sur des routes telles que la RCEA ou la RN 7. « Nous avons par ailleurs un habitat dispersé, avec une faible densité de population. De plus, nous sommes un département rural où l’agriculture tient une large place dans l’économie, temporise Dominique Bidet. Nos cheptels sont historiques sur le territoire et il n’est pas question de les remettre en question, confirme l’élu. Le Conseil général défend d’ailleurs cette identité avec ses actions autour des Nouvelles ruralités. » La sobriété énergétique n’est pas une punition Conformément à l’Agenda 21 adopté par le Département, les constats issus du diagnostic vont servir de tremplin pour trouver des solutions innovantes. « Il s’agit d’une responsabilité partagée. On sait que dans 50 ans, le monde aura épuisé ses ressources fossiles. La sobriété énergétique n’est pas une punition ; elle est une chance. On peut bien entendu dire que c’est un problème de pays riche, mais nous avons un rôle d’éclaireur à jouer. Les pays émergents se calquent sur nos modèles de développement. Je suis persuadé que l’Allier a des cartes à jouer », certifi e le conseiller général. Pour arriver à ces fins, les animateurs des Plans climat énergie de l’Allier vont travailler conjointement, en relation avec des interlocuteurs régionaux et nationaux. Car dans ce domaine, peut-être encore plus qu’ailleurs, seule la capitalisation des idées permettra de déboucher sur les bonnes solutions. n DÉJÀ UN CALENDRIER Pas question pour le Conseil général d’être le cordonnier le plus mal chaussé ! Dans le cadre du Plan climat énergie territorial, dès cette année, un programme d’actions sera soumis au vote de l’Assemblée départementale en ce qui concerne ses propres initiatives. Elles complèteront celles déjà mises en place telles que le soutien au covoiturage, le déploiement des transports publics avec le trajet à 2 €, la construction de bâtiments moins énergivores, le fauchage raisonné… 20 Reflets d’Allier - Janvier 2013
InterAllier Vichy Comme sur un boulevard… Très attendus, les travaux de la 1 re tranche du boulevard urbain de l’agglomération de Vichy ont démarré. Ce projet de Vichy Val d’Allier, d’un montant de 12 M €, a pour but d’assurer un meilleur flux entre Cusset et Vichy tout en réduisant les nuisances occasionnées par les 12 000 véhicules qui empruntent au quotidien les boulevards des Graves et Denière. À terme, il désenclavera d’importants secteurs d’habitat social (Presles, Puy- Besseau et Garets), tout en facilitant l’accès au centre hospitalier Jacques-Lacarin et à la cité scolaire Albert- Londres. Le boulevard se présentera sous la forme d’une chaussée classique, doublée d’une piste cyclable. Il sera agrémenté d’espaces de stationnement et de nombreux aménagements paysagers. Placée sous le signe du développement durable, la livraison de la première tranche, rejoignant le nouveau parking du Centre hospitalier depuis l’avenue de Vichy, est prévue à la fi n de l’année. Les usagers peuvent retrouver plus d’informations à la Maison du projet du boulevard urbain (132, av. de Vichy, Cusset, tél. 04 70 96 57 41 – ouverte le mercredi de 14 h 30 à 17 h 30 et le vendredi de 9 à 12 heures). n Agence Cub RETOUR SUR IMAGE De la performance à la reconnaissance Ils ont fait preuve de dépassement de soi, de courage et de persévérance. Le Conseil général souhaitait leur rendre hommage. Le 13 novembre, le vice-président chargé des sports, Nicolas Thollet, a accueilli à l’Hôtel du Département quatre sportifs originaires de l’Allier ayant participé aux derniers Jeux olympiques et paralympiques de Londres : Benjamin Chabanet (aviron), Ophélie Meilleroux (football La possibilité d’une île féminin), Alain Akakpo (para-athlétisme) et Quentin Aubague (paracyclisme). Les édiles ont salué les très belles performances de ces sportifs qui ont été jusqu’au pied du podium, au plus près de l’Olympe sportive. n Au début du mois de novembre, une délégation de l’Allier, conduite par Jean-Paul Dufrègne, président du Conseil général, et Jacques de Chabannes, vice-président chargé de la culture, du patrimoine et de la mémoire, a été reçue à Procida. Cette île située dans la baie de Naples, à proximité de Capri, a la particularité d’abriter un ancien palais des Bourbons où Charles III aimait chasser, avant de devenir jusqu’en 1980 une prison. Cette histoire, proche de celle du Palais ducal de Moulins, a été rappelée par les élus insulaires italiens, Vincenzo Capezzuto, maire, et Enrico Scotto di Carlo, directeur de la culture. Ils ont marqué un vif intérêt pour le projet conduit actuellement par le Conseil général autour de la Mal-Coiffée. Ils aimeraient aussi donner à la réhabilitation de leur site une ampleur culturelle respectueuse d’un environnement particulièrement bien préservé. n Rejoignez le Département de l’Allier sur Facebook 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :