[03] Reflets d'Allier n°51 décembre 2012
[03] Reflets d'Allier n°51 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : le patrimoine en cadeau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Buzz&business Le groupe Caillot confirme son activité copacking Grâce à l’entreprise rèmoise Caillot, l’ancienne usine Sediver de Saint-Yorre a retrouvé le visage d’un site industriel opérationnel. La PME marnaise, forte de ses 1000 collaborateurs, spécialisée dans le transport, la logistique et le copacking (regrouper des produits par lots) s’y est en effet installée. Caillot a investi les 11 000 m² d’usine réaménagés et reconvertis ainsi qu’un bâtiment neuf de 5 500 m². À Saint-Yorre, le Groupe Caillot assure l’assemblage et le conditionnement des bocaux « Le Parfait », dont la partie verre est fabriquée à Puy-Guillaume (Puy-de-Dôme) par le Groupe O-I (Owens Illinois), 1 er verrier mondial. « Notre client a recentré sa production dans son usine du Puy-de- Dôme et nous l’avons accompagné, explique Johan Duretz, responsable des projets logistiques chez Caillot. Notre client a recentré sa production dans son usine du Puy-de-Dôme et nous l’avons accompagné. La contrainte était de trouver un site pouvant accueillir cette activité au plus près de l’usine O-I. C’est chose faite puisque nous nous sommes implantés à 13 km. Cette usine correspond bien à nos besoins, poursuit-il. Elle a permis l’intégration de trois chaînes de fabrication-assemblage mais aussi des flux amonts et avals. Ceux-ci ont été pensés dans une démarche qualitésécurité complète. » Site optimal en 2013 Les synergies avec Vichy Val-d’Allier Développement dirigé par Bruno Pinard-Legry ainsi qu’avec le Comité d’expansion économique de l’Allier ont permis l’établissement de dossiers de demande de subvention, notamment auprès du Conseil général. Pour recruter le personnel idoine, l’entreprise Caillot a suscité, à Saint- Yorre, dès juin 2012, la création de l’agence d’intérim Eurodeal. « Il n’existait pas d’agence sur place, nous avons donc répondu à un besoin, souligne Johan Duretz. L’objectif est de parvenir assez rapidement à 80 personnes sur site, avec les embauches et les transferts de personnel spécialisé depuis Reims. » Confié à la responsabilité de Christophe Wantier, directeur, le site devrait trouver son rendement optimal dès janvier 2013. Et pour respecter ce timing, le Groupe Caillot a puisé dans le vivier des prestataires et des fournisseurs qui connaissaient bien l’usine auparavant. n Johan Duretz, responsable des projets logistiques POUR EN SAVOIR PLUS Entreprise Caillot Rue de la Verrerie 03270 Saint-Yorre www.transportscaillot.fr 24 Refl ets d’Allier - Décembre 2012
Buzz&business L’agglo au scan éco C’est non seulement une institution mais aussi un outil plein de ressources. L’annuaire économique de l’agglomération Vichy Val d’Allier est disponible dans sa nouvelle version. Toujours plus riche et plus complet, il référence près de 1 700 entreprises et établissements dans des secteurs variés : industrie, services aux entreprises, cultureloisirs-thermalisme… Cette édition inclut également un cahier spécial « Formations supérieures » afin de favoriser les ponts entre les mondes de l’entreprise et de l’université. Édité par l’agence de développement Le télétravail pas à pas économique de l’agglomération, il est consultable en ligne avec ses dernières mises à jour sur le site internet www.vichy-economie.com. On peut également se le procurer dans sa version papier auprès de l’agence (possibilité d’envoi), dans les mairies, les chambres consulaires, à la mission locale, au point information jeunesse ou encore auprès des partenaires de l’agence. n Vichy Val d’Allier développement 9, place Charles-de-Gaulle – 03200 Vichy tél. 04 70 96 57 80 www.vichy-economie.com Face-à-face avec : Jinjin Gautier Assistante de direction à Herbal T (Saint-Bonnet-de-Rochefort) Phovoir Le télétravail conforte son installation dans l’Allier. De plus en plus de personnes en reconversion professionnelle ou à la recherche d’un complément de salaire créent leur activité de travailleur indépendant. Le Comité d’expansion économique de l’Allier (CEEA) est à l’origine de cette dynamique impulsée dès décembre 2011. En effet, il signait alors avec EODOM, leader national du homeshoring, une convention de partenariat. Aujourd’hui, il travaille à la réalisation d’un guide pratique sur le sujet. Il recensera les démarches à accomplir pour devenir télétravailleur dans l’Allier, les contacts utiles, une liste représentative des sites et des entreprises qui proposent des missions, des astuces pour développer son activité… Des témoignages viendront étayer le tout. En attendant la sortie de cette édition prévue au mois de janvier, si vous voulez d’ores et déjà en savoir plus sur le télétravail, n’hésitez pas à vous rapprocher du CEEA. n CEEA – 12, cours Anatole-France – 03000 Moulins tél. 04 70 46 84 10 (Pauline Rivière) www.ceea-allier.com n■ Pourquoi Herbal T a-t-elle décidé de s’implanter au Naturopôle ? Il y a principalement deux raisons à cela. Notre société est spécialisée dans la valorisation de nouvelles technologies d’extraction et la production d’extraits végétaux innovants pour le marché agroalimentaire. Nous étions donc intéressés par la spécificité nutrition-santé, la verticalisation des différentes activités et la mutualisation des actions de ce parc. Par ailleurs, nous utilisons un process 100% naturel breveté mis au point par Michel Dubourdeaux, une fi gure historique du groupe 3i Nature. Donc, note installation s’est présentée comme une opportunité et très vite une évidence. n■Combien avez-vous investi dans cette implantation ? Herbal T a investi près de 4 M € dans cette usine et sa 1 re ligne de production qui sera lancée dans quelques jours. Nous avons eu le soutien des collectivités territoriales, dont le Conseil général, de l’État et nous attendons une confirmation de l’Europe. n■Envisagez-vous d’avoir d’autres lignes de production ? Notre unité de production devrait s’étoffer dans les années à venir. Dans un premier temps, nous allons avoir une capacité annuelle de produit fi ni de 1000 tonnes mais notre potentiel devait être à terme quatre fois plus élevé, avec à la clé une trentaine d’emplois. n Rejoignez le Département de l’Allier sur Facebook 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :