[03] Reflets d'Allier n°51 décembre 2012
[03] Reflets d'Allier n°51 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : le patrimoine en cadeau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
InterAllier Le Montet Ehpad : un nouveau monde Cet automne, les premiers engins sont arrivés sur le terrain où s’érigera la nouvelle maison de retraite du Montet. Le projet de 12,5 M € va modifier en profondeur l’accueil des personnes âgées dépendantes dans cette partie du Bocage. C’était presque devenu une Arlésienne. C’est maintenant une réalité bien palpable : les travaux du nouvel Établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad) ont débuté au Montet. En septembre 2014, la maison de retraite ouvrira ses portes en lieu et place de l’ancien stade. « Nous avons eu 70 candidats pour le concours d’architecture. C’est considérable. Après de nombreuses concertations avec l’ensemble du personnel, soit 55 salariés, mais aussi les résidents, nous avons retenu une structure humaine et fonctionnelle, sur deux niveaux, répondant aux différentes attentes », souligne Alain Nivet, directeur de l’Ehpad. Avec une intégration paysagère soignée, le bâtiment disposera de 96 chambres individuelles équipées de sanitaires. Une capacité d’accueil similaire « Dans l’unité traditionnelle, toutes les chambres font 24 m². Les résidents auront la possibilité d’avoir du mobilier personnel. Cela va vraiment rompre avec notre établissement actuel où les résidents sont deux par chambre, dans un bâtiment ancien qui ne répond plus aux normes actuelles », poursuit Alain Nivet. Si la capacité d’accueil restera similaire, 12 places seront dévolues à une unité spécialisée pour les résidents désorientés. Là aussi, les lieux ont été pensés en fonction des besoins. Les chambres ne font que 21 m² mais les espaces de déambulation sont beaucoup plus larges et un jardin clos couvert à l’abri des regards sera aménagé. « Dans ce type d’unité, il est encore important de pouvoir respecter le rythme des personnes. Ce genre de prise en charge est complexe et le personnel soignant suit déjà une formation spécifique », complète le chef de l’établissement autonome habilité à l’aide sociale. Un espace Snoezelen Le respect des résidents est véritablement la clé de voûte de ce projet. Plusieurs volontés traduisent cela. Ainsi, l’Ephad continuera de disposer d’une cuisine autonome où les repas seront préparés sur place. Un espace Snoezelen favorisant les stimulations sensorielles sera ouvert. « Il devrait nous offrir une alternative intéressante pour calmer et apaiser les personnes âgées tout en réduisant les prescriptions médicamenteuses. » Toujours pour optimiser les soins, l’Ehpad, en relation avec le Centre hospitalier de Moulins-Yzeure, participe à titre expérimental au projet « AltermedMassif central ». À terme, il permettra de proposer des consultations de spécialistes en visio-conférence afin d’éviter des déplacements parfois traumatisants. L’animation tiendra également une place de choix, avec notamment la création d’un pôle d’activités et de soins adaptés avec un programme d’animation personnalisé, en fonction du passé de chacun et de ses aptitudes du moment. « C’est un beau projet global. Il a été mené en concertation entre l’établissement, l’Agence régionale de santé, le Conseil général et la commune. Nous sommes impatients de le voir aboutir puisqu’il modifi era en profondeur les conditions d’accueil et de prise en charge de nos résidents » assure Marie- Françoise Lacarin, vice-présidente chargée des Solidarités au Département et conseillère générale du canton. Reste maintenant en suspens la question du nom. L’Hôtel céleste était une référence historique liée à l’ancien bâtiment… Le Conseil d’administration se penchera en temps et en heure sur la question. n LE PROJET EN CHIFFRES Le montant prévisionnel du nouvel Ehpad du Montet s’élève à 12,5 M € (mobilier compris). Le projet est soutenu à hauteur de 1,8 M € par l’Agence régionale de santé (ARS) et 300 000 € par le Conseil général. Ces deux subventions ont pour but, suite aux travaux, d’atténuer le surcoût du prix de journée hébergement, actuellement de 46,86 €. CRR architectes associés de Clermont-Ferrand 20 Refl ets d’Allier - Décembre 2012
InterAllier Lapalisse Pom’de reinette et Pom’d’api À Lapalisse, on déroule le tapis rouge à la petite enfance. Depuis le mois de novembre, une micro-crèche municipale a été implantée dans le quartier des écoles. Ouverte du lundi au vendredi, de 7 h 15 à 18 h 30, et joliment baptisée Pom’de reinette, elle a une capacité d’accueil de 10 places. Son personnel se compose d’une éducatrice jeunes enfants, d’une auxiliaire de puériculture et de deux agents sociaux. Dans les jours à venir, juste à côté, le Relais assistant(e)s maternel(le)s (Ram), Pom’d’api ouvrira ses portes. Ces deux bâtiments modulaires basse consommation de 186 m² comprennent tout l’aménagement nécessaire à l’accueil des jeunes enfants. Ces deux services n’existaient pas jusque-là dans la commune, qui a investi 365 765 € HT dans ce projet soutenu par la Caf, la MSA, le Conseil général et la Communauté de communes du pays de Lapalisse. n Pom de Reinette – Rue du III e -Millénaire 03120 Lapalisse – tél. 04 70 96 35 65 RETOUR SUR IMAGE Prieurale et prieuré Jean-Paul Dufrègne, président du Conseil général, a récemment participé au lancement du dernier ouvrage du Service régional de l’inventaire. Souvigny : la prieurale et le prieuré traite à la fois de l’histoire de l’ensemble monastique de Souvigny mais également des fouilles archéologiques et des travaux de réhabilitation entrepris depuis plusieurs années. Ce livre minutieux bien que pointu est facilement accessible à qui s’intéresse à l’histoire de ce patrimoine roman exceptionnel. L’Allier à Provemploi Le Département a apporté une participation de 13 600 € au projet. Par ailleurs, grâce à son service d’archéologie préventive créé il y a trois ans, il a pu poursuivre cette œuvre de recherche avec des fouilles autour de l’église prieurale, dans le cadre de l’aménagement du centre-bourg de Souvigny. n C’était une première et elle a été concluante puisque de nombreux contacts ont été pris. Il y a quelques semaines, le Comité d’expansion économique de l’Allier (CEEA), la Mission accueil du Conseil général et Vichy Val d’Allier développement ont participé ensemble à Provemploi 2012 (Paris). Cette manifestation est le rendez-vous annuel des habitants de la région parisienne à la recherche d’un meilleur cadre de vie et de nouvelles opportunités professionnelles. Les partenaires du développement économique bourbonnais ont pu assurer la promotion des entreprises locales mais aussi présenter les différentes opportunités de création et de reprise d’activité. En parallèle, ils ont mis en avant les atouts du territoire et sa qualité de vie. Cette participation s’inscrit pleinement dans l’action du Conseil général en faveur de l’attractivité et des « Nouvelles ruralités ». n Rejoignez le Département de l’Allier sur Facebook 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :