[03] Reflets d'Allier n°51 décembre 2012
[03] Reflets d'Allier n°51 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : le patrimoine en cadeau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
DO3SIER « Il s’agit bien d’une volonté politique » Pour lui, le patrimoine bâti de l’Allier représente une chance de développement pour le département. Jacques de Chabannes, vice-président chargé de la Culture, du Patrimoine et de la Mémoire au Conseil général, le défend et revendique sa place forte dans le paysage bourbonnais. n■Reflets d’Allier : Pourquoi le Conseil général a-t-il choisi d’intervenir en faveur du patrimoine ? Jacques de Chabannes : Dans une société en quête de sens, nous avons besoin du passé pour mieux appréhender l’avenir. Le patrimoine bâti, qu’il soit religieux ou civil, fait partie de notre histoire. Il est important que les Bourbonnais puissent se l’approprier. Par sa richesse et sa diversité, il contribue pleinement à l’attractivité de notre territoire et s’inscrit dans le concept de « Nouvelles ruralités » porté par le Conseil général. C’est pourquoi depuis 2005, le Département a engagé 6,5 M € dans sa préservation alors même que ce n’est pas une de ses compétences obligatoires. Il s’agit bien d’une volonté politique. Peu de Conseils généraux aident les propriétaires privés. Cet accompagnement a d’ailleurs été salué par la revue de l’association nationale La Demeure historique. n■Reflets d’Allier : C’est une somme très conséquente 6,5 M € … Jacques de Chabannes : Je m’oppose depuis très longtemps à la vision qui consiste à dire que le patrimoine coûte cher. Il rapporte aussi beaucoup. Il permet le maintien des savoir-faire traditionnels tout en participant aux activités des artisans et des entreprises. De plus, le patrimoine génère bien une économie induite. Quand un édifi ce public, privé ou associatif, ouvre au public, cela a une répercussion directe sur le dynamisme de la vie locale. n■Reflets d’Allier : Est-ce que le Conseil général a les moyens d’intervenir sur l’ensemble de ce patrimoine ? Jacques de Chabannnes : Nous ne pouvons pas soutenir toutes les initiatives de restauration. La collectivité n’a pas la possibilité d’intervenir au-delà de ce qu’elle fait déjà en raison de ses contraintes budgétaires. Nous nous employons à trouver d’autres solutions. La convention avec la Fondation du patrimoine était une première étape. Nous menons actuellement une autre réfl exion sur la création d’un fonds départemental pour le patrimoine qui serait abondé par des privés : particuliers et entreprises. Ils bénéfi cieraient de déductions fi scales et pourraient choisir la destination de leurs dons. Notre souhait s’orienterait vers une structure autonome. n■Reflets d’Allier : L’autre grande réflexion en cours concerne le Palais ducal à Moulins. Où en êtes-vous ? Jacques de Chabannes : C’est un projet conséquent sur lequel la réflexion avance aussi. Cet édifi ce emblématique devrait devenir un site phare de l’Allier et bénéficier d’un rayonnement international. Grâce aux différentes fouilles, il a révélé des trésors insoupçonnés. Certaines pistes nous laissent penser qu’il serait un des premiers monuments de la Renaissance française. Si les études le confirment, nous pourrons nous appuyer dessus et sur le nom des Bourbons, encore très connu. C’est une chance pour notre département que nous ne laisserons pas passer, d’autant plus que ce nom est un élément fondateur de notre identité. n + d’infos en vidéo www.allier.fr 16 Refl ets d’Allier - Décembre 2012
Allier le département où vos projets ont des valeurs. le département où vos projets ont des valeurs. www.rejoignezlallier.fr www.rejoignezlallier.fr Vos projets ont des valeurs : le développement économique Solidarité, vitalité, égalité, liberté, proximité, simplicité, fraternité, attractivité, créativité. Depuis plusieurs semaines, ces mots porteurs de valeurs se déclinent au travers de la campagne image lancée par le Conseil général juste après l’été. L’Allier a choisi de s’approprier la devise républicaine « Liberté, Égalité, Fraternité » et de l’associer à des notions d’avenir pour le département : l’accueil, le Vivre-ensemble et le développement économique. Il s’agit pour le département de se démarquer, de repousser les habituelles frontières de la valorisation territoriale pour s’ancrer sur l’humain et le choix d’ouverture aux autres. Ici, plus qu’ailleurs, le partage des valeurs a su conserver tout son sens, bénéficiant d’un environnement préservé et innovant. Dans ce numéro de Reflets d’Allier, nous vous proposons de découvrir les trois mots clés incarnant les valeurs portées par le développement économique qui, en dépit de réelles difficultés notamment dans le domaine industriel, a pleinement sa place dans l’Allier. Attractivité Sur le plan économique, l’Allier est un département attractif, grâce à un environnement favorable à l’implantation des entreprises : zones d’activité, services associés, accompagnement, foncier abordable… Les entrepreneurs et les employés trouvent aisément différents services. La position géographique centrale du département permet des implantations au cœur des échanges nationaux et internationaux, même si des avancées dans le domaine demeurent nécessaires. Par ailleurs, l’agriculture poursuit sa diversification, gagnant en autonomie, renforçant les productions de qualité (7 Labels Rouge) et le développement de circuits courts. Créativité L’Allier est un département créatif sur le plan économique grâce à une forte capacité d’innovation dans les secteurs émergents. Celle-ci favorise les projets complémentaires et la structuration des filières : agroalimentaire, transportlogistique, nutrition-santé, mécanique avancée, écoactivités, etc. La qualité de ces savoir-faire est reconnue et les établissements d’enseignement supérieur s’emparent de ces spécificités pour développer une offre de formation adaptée aux besoins des territoires. De nombreuses PME/TPE sont leaders sur leur marché dans des secteurs de pointe. Liberté Dans le département, la proximité et la qualité de l’accompagnement facilite l’émergence des projets. Les opportunités de reprise, de transmission et de création d’entreprise sont accompagnées et soutenues, que l’on vienne de l’extérieur ou que l’on soit déjà implanté. Tout est mis en œuvre pour conseiller au mieux les porteurs de projets pour un développement serein et raisonné de leur activité, au service de la pérennité de leur entreprise.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :