[03] Reflets d'Allier n°51 décembre 2012
[03] Reflets d'Allier n°51 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : le patrimoine en cadeau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
DO3SIER patrimoine Le cadeau en Deuxième département français pour son nombre de châteaux, des églises romanes, des maisons fortes… Le foisonnement du patrimoine architectural de l’Allier surprend toujours, même les connaisseurs les plus avertis. L’époque gallo-romaine a laissé de très belles traces mais c’est surtout l’incroyable histoire médiévale qui a marqué le territoire, avec deux périodes phares. Ainsi, le xii e siècle a laissé derrière lui pas moins de 200 édifices. Même si cette « hyper-production » n’a pas débouché sur un art roman bourbonnais à proprement parler, le paysage continue d’être marqué par ces élans bâtisseurs. L’autre moment clé est le xv e siècle, avec l’apogée du duché des Bourbons. Il reste encore de très beaux témoignages de la dernière époque gothique où on construit et on restaure à tour de bras des édifices religieux majeurs : prieurale de Souvigny, collégiale de Moulins, etc. Dans la moindre église de campagne, les familles de l’aristocratie et de la bourgeoisie aménagent une chapelle privée qui s’accole à l’ancienne église romane. Des peintures complètent le décor (Jenzat, triptyque du Maître de Moulins…). En ville, les hôtels particuliers poussent comme des champignons et, à la campagne, les maisons fortes prolifèrent. Le paysage du département se dessine en fonction des matériaux disponibles, des techniques de construction, des types de vie. Du xvi e au xix e siècle, les « métairies » vont caractériser l’espace rural bourbonnais. Des « locateries », habitats intercalés entre ces exploitations, apparaissent, regroupant sous un même toit, logis, grange et étable. Le paysage architectural du département se dessine en fonction des matériaux disponibles, des techniques de construction, des types de vie. La Sologne voit fleurir les maisons à ossature de bois. La brique polychrome (noir et rouge) prend possession du Moulinois. Les vastes toitures à croupe s’étendent dans le Bocage. Dans le Saint-Pourcinois et à Domérat, les maisons prennent de la hauteur, et en Montagne bourbonnaise, elles se parent de galeries pour répondre à l’attente des communautés familiales élargies… L’architecture des villes d’eaux prend durablement son essor au xix e siècle grâce au regain des cures thermales, permettant à Vichy de décrocher le titre de Reine des villes d’eaux. Dans ce dossier de Reflets d’Allier, vous verrez que tout est fait pour favoriser la conservation de ce patrimoine architectural unique, qu’il soit classé, inscrit ou non protégé, et que de nombreux passionnés le défendent au quotidien pour le plaisir des yeux de tous. n 10 Reflets d’Allier - Décembre 2012
Église de Jenzat Reflets d’Allier - Décembre 2012 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :