[03] Reflets d'Allier n°49 octobre 2012
[03] Reflets d'Allier n°49 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : haie... qui es-tu ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
DO3SIER Rétention des sols, lutte contre l’érosion, régulation de l’eau Bord de chemin Viorne lantane Cadre de vie Brise-vent 14 Refl ets d’Allier - Octobre 2012 DES CONSEILS À FOISON Préverdissement Biodiversité Le Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement de l’Allier (CAUE) intervient aussi dans le domaine des haies. Il peut informer et aider les particuliers dans l’aménagement de leurs plantations aux abords des maisons, que ce soit pour limiter, protéger ou tout simplement pour agrémenter ou fl eurir. Il apporte également son soutien aux exploitants agricoles afi n d’optimiser les fonctions de leurs plantations, comme, par exemple, avec l’utilisation du bois. À l’instar du Conseil général, il travaille sur ce sujet en association avec la Mission haies Auvergne et ses conseils sont gratuits. n CAUE de l’Allier - 14, cours Jean-Jaurès - 03000 Moulins tél. 04 70 20 11 00 Épuration, rétention des berges Abris et clôture Prunellier Charme Poirier sauvage Églantier Aubépine
CONSEILS PRATIQUES pour réussir sa plantation Un petit coin ombragé pour l’été, un pare-neige pour l’hiver, un filtre à odeurs et à poussière… Les haies avec leurs nombreuses vertus séduisent de plus en plus. Voici quelques conseils pratiques pour réussir ses plantations. S’équiper du matériel nécessaire : un sécateur pour couper les racines ; un sceau en plastique ; un plantoir ou une truelle ; une jauge coupée à la longueur de l’espacement prévu entre deux plants. Se procurer des plants. Ils peuvent se récolter dans la nature, en demandant l’autorisation au propriétaire. Il est aussi possible de se fournir auprès des pépinières locales en demandant des plants dits « forestiers ». Ils sont de petite taille et peu coûteux. Fusain d’Europe Tailler les racines si nécessaire. Si elles sont trop longues, elles risquent de se retourner lors de la plantation et de pourrir ensuite. Praliner les racines. Cette opération se réalise avant la plantation. Le pralin est un mélange composé d’un tiers d’eau, d’un tiers de bouse de vache et d’un tiers de terre. Il favorise la reprise et cicatrise les racines. Creuser un trou. Un travail profond du sol s’impose. Un terrain travaillé fonctionne comme une éponge. Il retient l’eau pour une meilleure reprise des arbres et permet aux racines de s’ancrer profondément. Il faudra donc faire un trou ou une tranchée d’au minimum 60 cm de profondeur sur un mètre de large. Si le terrain est de mauvaise qualité (remblais…), il faudra alors apporter de la terre végétale ou au minimum un apport organique. Semer : une alternative à la plantation Semer ou bouturer les essences champêtres est une action simple mais qui exige patience et rigueur. Avant le semis, les graines sont à stratifi er dans du sable au frais. Il s’agit d’alterner les couches de sable et de graines avant de les mettre au froid et à l’abri de la lumière, par exemple dans une cave. Il faut semer en fi n d’hiver, directement en place. Pour protéger les semis contre l’herbe, penser à les pailler. Pour lutter contre le soleil, poser un fagot de branches non serrées dessus. Les essences conseillées sont : glands de chênes, faines de Charmilles, samares d’érables, châtaignes, noix, graines de frênes, noyaux de prunes, prunelliers. Pour bouturer troène, sureau, osier, prélever des pousses de l’année ou de deux ans. Les réduire en baguette de 20 à 60 cm. Enterrer la tige d’un à deux tiers. Pailler et arroser au printemps. Certaines graines étant véhiculées par les oiseaux, installer des piquets au-dessus des semis. Attention, la patience est de mise. Les semis et les boutures sont capricieux et ne réussissent pas toujours la première année, parfois il faut recommencer. n Haie, qui es-tu ? Érable champêtre Merisier des bois Planter l’arbre en veillant à ce que le collet (limite entre la racine et la tige) soit au niveau du sol. Tasser fortement la terre. Cela permet de faire remonter l’air pris dans les racines. Pailler votre plantation. Le paillage est indispensable pour contrecarrer la concurrence de l’herbe, grand ennemi du jeune arbre, et éviter le dessèchement, donc l’arrosage. Une quinzaine de centimètres de paille posée sur 1 m de large suffit. n Sorbier des oiseaux Houx Refl ets d’Allier - Octobre 2012 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :