[03] Reflets d'Allier n°49 octobre 2012
[03] Reflets d'Allier n°49 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : haie... qui es-tu ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
DO3SIER Haie, qui es-tu ? L’Allier est le premier département bocager d’Auvergne. Il comptabilise plus de 16 000 km de haies et d’alignement d’arbres mais aussi près d’un million de mètres cubes d’arbres épars. Représentant un tiers de la surface boisée du département, ce patrimoine naturel joue plusieurs rôles qui ont évolué au fil de l’Histoire. Leurs fonctions agricoles sont évidentes. Les haies constituées d’arbres feuillus et denses permettent d’obtenir un effet brise-vent. Les terres ainsi protégées et cultivées voient leur rendement se bonifier. Lorsque les champs servent de pâturages, elles apportent protection aux animaux, tout en améliorant leur état sanitaire et leur bien-être. Il en est de même pour la population et son habitat, puisqu’elles participent activement à offrir un cadre de vie préservé. Elles ont également pour vocation de favoriser la rétention des sols et des berges. Elles les stabilisent et participent à la lutte contre l’érosion en limitant les problèmes de coulées de boue, de remplissage des fossés et, de fait, le transfert de cette terre en suspension dans les milieux aquatiques. Grandes dépollueuses, elles captent une grande partie des nitrates et pesticides grâce à leurs racines et leurs feuillages. Les haies contribuent également au maintien de la biodiversité, qu’elle concerne la faune ou la flore. En effet, elles servent d’habitat ou de corridors à de nombreuses espèces. Comment serait-il possible de lutter efficacement contre les rongeurs sans le maintien des perchoirs à rapaces, nombreux dans les haies ? Par ailleurs, celles-ci ont la possibilité de servir de boisénergie grâce à l’utilisation de techniques simples. 10 Reflets d’Allier - Octobre 2012 Face à tous ces enjeux et au vu de la fragilité de ce patrimoine, le Conseil général porte depuis maintenant trois ans un important plan d’action en faveur de la préservation des haies. À l’heure de la flambée des prix des énergies combustibles, elles sont donc une aubaine. Face à tous ces enjeux, à l’aspect identitaire que les haies représentent pour l’Allier, mais aussi au vu de la fragilité de ce patrimoine, le Conseil général porte depuis maintenant trois ans un important plan d’action en vue de leur préservation. Son programme en faveur du bocage et des haies vise à les conserver, les restaurer, les entretenir et les reconstituer. Avec le soutien de l’Europe, la plupart de ses initiatives s’appuient sur l’expertise et la technicité de la Mission haies Auvergne. Cette émanation de l’Union régionale des forêts d’Auvergne accompagne le Département dans la majorité de ses actions, étant en mesure de montrer à chacun l’intérêt qu’il peut avoir à préserver ce patrimoine. n
Reflets d’Allier - Octobre 2012 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :