[03] Reflets d'Allier n°48 septembre 2012
[03] Reflets d'Allier n°48 septembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de septembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : des valeurs à partager.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
DO3SIER n Caroline Arenas (34 ans), Dompierre-sur-Besbre « J’ai senti qu’on avait envie que je m’installe » « Je travaille en tant que sagefemme libérale depuis deux ans. Avant de débuter mon activité en août dernier à Dompierresur-Besbre, j’exerçais dans un cabinet à Montauban. Je cherchais à créer mon activité dans un secteur rural. Pour qu’elle soit viable, j’ai étudié attentivement le nombre d’accouchements et la répartition des professionnels de santé présents sur le territoire. Après m’être connectée sur le site internet du Conseil général, « Nous vivions avec ma femme à Avignon où nous avions un commerce de boucher aux halles. Mariés depuis quinze ans, lorsque nous avions la possibilité de prendre quelques jours de congés, on traversait régulièrement l’Allier. Le coin nous plaisait. Avant de nous fixer à Chazemais, nous avons vécu en Dordogne et dans le Lot-et-Garonne mais le climat ne nous 14 Reflets d’Allier - Septembre 2012 j’ai contacté la Mission Accueil Allier. Je me suis toute de suite sentie prise en charge. J’ai très vite pu rencontrer le maire de Dompierre-sur-Besbre. n Christian Pechin (68 ans) et Claudine Pechin (62 ans), Chazemais « Il ne nous manque rien » n Alexandre Bordron (34 ans) et Aurore Ledey (26 ans), Cérilly « Un banquier à notre écoute » « Depuis tout petit, je rêvais de devenir boulanger. J’étais chef d’équipe dans l’isolation écologique avant ma reconversion professionnelle. Pendant un an, j’ai travaillé dans le Gard pour me faire la main. J’ai toujours été dans l’optique d’ouvrir une affaire. Avec ma compagne, nous recherchions une boulangerie dans une belle campagne à proximité d’une grande ville. Nous avons tout de suite été séduits par le charme de Cérilly et de ses environs mais aussi par le bon rapport qualité-prix du commerce. Nous avons trouvé des personnes impliquées, que ce soit au niveau de la Mission Accueil Allier, de la Chambre de métiers et de l’artisanat ou qu’auprès de notre meunier. En plus, nous avons eu la chance d’avoir un banquier à notre écoute et réactif. Cela nous a permis d’enchaîner assez rapidement et de contrer les différentes lourdeurs de la transaction immobilière. Avec la boulangerie, nous avons repris la clientèle et les tournées. Les projets ne manquent pas mais nous souhaitons évoluer prudemment et progressivement. » n Comme mon projet répondait à un besoin du territoire, j’ai vraiment senti qu’on avait envie que je m’installe. Cet accueil a été déterminant dans mon choix. Étant mère d’un enfant de 7 ans, j’envisage une installation à long terme dans le département. Mais si j’ai pu trouver facilement un cabinet pour installer mon activité, cela a été plus compliqué pour la maison : beaucoup sont en vente et peu à la location. Comme je démarre mon activité, je dois rester prudente. » n convenait pas. C’était trop humide. Nous étions à la recherche d’une maison agréable avec un terrain pour mon cheval. Nous l’avons trouvée sur internet. C’était un pari mais nous avons été très bien accueillis par la population locale et le voisinage, qui sont présents en cas de besoin. Ici, tout est à notre mesure : l’immobilier est abordable ; Montluçon, avec tous ses commerces, n’est qu’à quelques kilomètres ; l’offre de santé est très satisfaisante et le cadre de vie est exceptionnel. Il ne nous manque rien. Le fils de mon épouse a également rejoint le département quelques mois après nous. Lui aussi profite pleinement des attraits de l’Allier. » n
n Ina Schiphof (50 ans), Ygrande « Je n’aurais pas pu m’engager seule » « Hollandaise, j’ai découvert l’Allier grâce à une copine qui vivait à Meaulne. Il y a huit ans, j’ai décidé de m’installer à Theneuille. Pendant plusieurs années, j’ai vécu dans ma maison avec mes chevaux. J’ai fi ni par en avoir assez de cette vie de retraitée avant l’âge. Les vacances tous les jours, ce ne sont plus des vacances. J’ai recherché différentes pistes de travail. Mon désir d’avoir un bar est né un soir alors qu’avec mon compagnon Steph on voulait boire un verre mais que rien n’était ouvert. J’ai tout de suite eu envie de créer un lieu différent et chaleureux, offrant la possibilité Des valeurs a partager de grignoter à toute heure. Je voulais rester dans l’Allier mais je ne trouvais pas l’endroit correspondant à mes envies et à mon budget. Alors que j’étais prête à laisser tomber, j’ai déniché une affaire sur internet à Ygrande. Un mois plus tard j’ouvrais mon bar. Cela fait maintenant un peu plus d’un an que je tiens le café « Autour du monde ». Je n’aurais jamais pu m’engager dans un tel projet sans le soutien de mon ami. À priori, l’endroit plaît et il a reçu un accueil très chaleureux de la population. C’est un lieu vivant où j’essaie d’organiser différents événements car je suis persuadée que c’est une des clés de sa réussite. » n n Ghislain Ringuet (40 ans), Mazerier « Pas simple de lancer une activité en pleine crise » « Il y a trois ans, nous avons repris une société de chaudronnerie à Mazerier. L’entreprise, avec ses 50 ans d’existence, possédait un vrai savoir-faire qui correspondait à notre projet de développement. Avec ma femme nous étions installés dans les Deux-Sèvres et on recherchait à diversifier notre activité. Nous avons été séduits par l’entreprise spécialisée dans la fabrication de matériel destiné au transport en vrac (élévateurs à godets, vis d’Archimède, silos trémie…) mais aussi par la région. Originaires des Vosges, nous avons pu retrouver des paysages de montagne. De plus, nous avons été énormément surpris par la chaleur de l’accueil qui nous a été réservé, tant au niveau de nos clients que de la population locale. Nos enfants, alors âgés de 20 et 24 ans, nous ont suivis et ont été très surpris de la qualité de vie que l’on a ici. Ce n’était pas simple de lancer une activité en pleine crise. Heureusement, le Comité d’expansion économique de l’Allier (CEEA) nous a ouvert son réseau local. Grâce à son organisation et son dynamisme, notre parcours du combattant a été simplifié. Tecmaco, notre société, emploie aujourd’hui onze salariés, contre trois en 2009. Elle a trois bilans comptables positifs et les projets ne manquent pas. Mais nous nous heurtons à la froideur des banques, et cela en dépit d’une progression de 25% de notre chiffre d’affaires. Nous sommes sans cesse en train de nous battre. Cependant, ce n’est pas lié au territoire : c’est partout pareil. Je ne regrette pas d’avoir choisi l’Allier, où nous pouvons, à côté de ces contraintes inhérentes à l’entreprenariat, bénéfi cier d’une vraie douceur de vivre. » n Mission Accueil Allier La Mission Accueil Allier du Conseil général voit avec l’adoption du plan départemental d’accueil de nouvelles populations ses actions renforcées. Porte d’entrée naturelle sur le territoire, ses rôles de coordination et d’information ont été réaffi r- més. Relais vers les acteurs de proximité, elle s’appuie sur dix ans de savoir-faire pour les accompagner dans les démarches qu’ils pourraient entreprendre. En effet, créée en 2002, elle a été le 1er guichet unique départemental à voir le jour en Auvergne. Elle bénéficie de la certifi cation AFAQ-AFNOR. Tournées vers les petites entreprises, elle œuvre au recensement et à la promotion des offres d’activité. Elle assure également l’accueil, l’information, l’accompagnement et le suivi des porteurs de projets (créateurs et repreneurs). Et en plus de son soutien aux collectivités, elle gère différents programmes départementaux d’implantation, notamment en direction des professionnels de santé. En une décennie, elle a géré plus de 5 000 contacts, qui ont débouché sur l’accompagnement de plus de 200 installations. n Rendez-vous sur www.allier.fr pour plus d’informations en vidéo sur ce sujet Refl ets d’Allier - Septembre 2012 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :