[03] Reflets d'Allier n°45 avril 2012
[03] Reflets d'Allier n°45 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : projet de parc paléontologique à Gannat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
InterAllier Com’d’agglo de Montluçon Passeport communautaire Du fun, des sensations fortes, des émotions en tout genre… Le nouveau Passeport jeunes de la communauté d’agglomération montluçonnaise est arrivé ! Sa 11 e édition propose 40 € de bons de réduction aux jeunes âgés de 14 à 25 ans. Mis en place en partenariat avec le Conseil général et l’ACSE (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances), il a pour objectif de favoriser l’accès aux activités culturelles et de loisirs dans des domaines aussi variés que la musique, le cinéma, le théâtre, le sport, la lecture, etc. Distribué gratuitement aux jeunes des dix communes de l’agglomération, le passeport a été tiré à 3 850 exemplaires. N’hésitez pas à vous le procurer pour bénéficier de l’offre variée de ses partenaires : scènes montluçonnaises (Conservatoire André-Messager, Guingois, MJC, Athanor, théâtre Gabrielle- Robinne, Le Festin), cinéma, loisirs (bowling, centre aqualudique) et les commerces de biens culturels (Librairie des Écoles, Trocazik, Ciné Jazz, Talon d’Achille, Mots & Merveilles). n tél. 04 70 08 19 94 www.agglo-montlucon.fr 22 Reflets d’Allier - Avril 2012 Toulon-sur-Allier > canton de Moulins Micro-crèche pour maxi-besoins Après trois ans de gestation, la micro-crèche municipale de Toulon-sur-Allier ouvrira ses dix places au mois de juin, dans un bâtiment construit en face de la mairie. Un service très attendu dans une commune de 1 150 habitants présentant un déficit de modes de garde. « Des lotissements sont en cours de construction. Cela va générer un augmentation de la population et donc une demande croissante de garde de jeunes enfants, détaille Chantal Bardet, maire. La micro-crèche, mode de garde collectif, a sa place sur un territoire où les assistantes maternelles sont peu nombreuses. » Un investissement de 401 368 € À la vue de ces éléments, Toulonsur-Allier se posait en « berceau » idéal pour une micro-crèche, une structure initiée par le Conseil général il y trois ans. « Comme je suis membre de la commission départementale d’accueil des jeunes enfants, j’ai eu l’idée de lancer le projet, en même temps qu’Yzeure et Trévol », se souvient l’édile. La Caisse d’allocations familiales (CAF) et la Mutualité sociale agricole (MSA), signataires d’un contrat petite enfance avec la commune, ont mené l’étude de faisabilité. Et en octobre 2011, la première pierre était posée. La création de la microcrèche représente un investissement de 401 368 €, dont 129 462 € à la charge de la commune ; le montant restant est financé par la Caisse nationale d’allocations familiales (82 800 €), la CAF Allier (40 860 €), le Conseil général (50 246 €), le Feader (75 000 €), la MSA Auvergne (10 000 €) et la MSA Allier (10 000 €). Cette nouvelle structure sera ouverte du lundi au vendredi de 7 à 19 heures. La responsable du service périscolaire toulonnais assurera sa direction. Elle chapeautera également les trois équivalents temps plein chargés de l’accueil des jeunes enfants. n POUR EN SAVOIR PLUS Mairie de Toulon-sur-Allier tél. 04 70 35 13 40 Shutterstock
REPORTAGE Cantons de Jaligny-sur-Besbre, du Donjon, de Moulins, de Souvigny et d’Yzeure Les 1 er, 2 et 11 juin, près de 500 écoliers et collégiens monteront sur les scènes d’Yzeure, Jaligny-sur-Besbre et Avermes pour interpréter des chansons et des textes de Georges Brassens et de René Fallet. La main s’éloigne des cordes, la guitare abrège La Ballade des dames du temps jadis. « Vous êtes chiffons ce matin », lâche dans un sourire teinté d’impatience Tom Torel face à la dizaine d’élèves de la classe Ulis (Unité localisée pour l’inclusion scolaire) du collège François-Villon d’Yzeure qui butent sur le poème en vieux français de François Villon mis en musique par Georges Brassens. La piqûre au vif est efficace. Sur la Chanson pour l’Auvergnat, revisitée en entêtante mélopée par Tom Torel, les voix des collégiens handicapés s’enhardissent, décollent, défient l’autisme, la psychose et autres troubles du comportement pour former une chorale soudain foudroyante d’intensité. Fin de la chanson. L’émotion allume les yeux des enseignants et de Tom Torel, face aux élèves qui réalisent à peine le petit miracle dont ils sont les coauteurs. « Cela me fait des zigouigouis sur les bras. La musique, c’est ça », souffle l’intervenant avant d’enchaîner avec La Cane de Jeanne. Bel épilogue pour un marathon de trois jours, seize classes (Jaligny, Saint-Léon, Chavroches, Le Donjon, Varenne-sur-Tèche, Liernolles, Souvigny, Yzeure et Avermes) et 500 élèves à rencontrer et à « coacher » avant de retourner au bercail héraultais de Tom Torel et de sa Compagnie du Clapas. Six séquences d’interventions ont été programmées tout au long de l’année scolaire pour emmener les écoliers et les collégiens sur scène, les 1er juin (Yzeure, théâtre Silvia-Monfort), 2 juin (Jaligny, marché couvert) et 11 juin (Avermes, salle Isléa). Le projet « Georges Brassens et René Fallet, copains d’abord en Allier » a été imaginé par Tom Torel et Noël Delmat, délégué culturel de la Ligue de l’enseignement de l’Allier. « Avec le pianiste Thierry Gautier, j’ai co-fondé le groupe D’Jazzy D’Georges en 2006, pour proposer une version jazz de l’œuvre de Brassens. En 2010, InterAllier Brassens et Fallet, copains d’abord… et d’écoles Les voix des collégiens handicapés s’enhardissent, décollent, défient l’autisme. j’ai eu l’idée d’y associer des scolaires pour la commémoration des 30 ans de sa mort. À l’automne 2010, Noël Delmat a suggéré que l’on fasse un travail autour de l’amitié entre Brassens et Fallet », se souvient le musicien. L’idée prend forme avec l’adhésion de l’école élémentaire Cousteau de Souvigny et au contact de l’association Agir en Pays jalignois, qui entretient la flamme de la mémoire de René Fallet à Jaligny-sur-Besbre grâce à une exposition permanente et aux Journées littéraires de juin. Souvigny vise une adaptation de Bulle, Yzeure mijote un cocktail de textes. Pour Jaligny, les somptueuses descriptions du Bourbonnais que recèle le chef-d’œuvre méconnu Les Pieds dans l’eau constituent la principale source d’inspiration, côté Fallet, de la « passerelle poétique et vive » vers le répertoire de Brassens. Un pont à franchir en juin avec gourmandise. n POUR EN SAVOIR PLUS Compagnie du Clapas tél. 04 67 23 10 93 www.tomtorel.com Reflets d’Allier - Avril 2012 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :