[03] Reflets d'Allier n°45 avril 2012
[03] Reflets d'Allier n°45 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : projet de parc paléontologique à Gannat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
TÊTE À TÊTE DO3SIER Passionné par la Préhistoire depuis son enfance, Yves Coppens, professeur honoraire au Collège de France, a un impressionnant parcours. En plus d’un grand nombre de distinctions, ce paléontologue, doublé d’un paléoanthropologue, a dirigé un laboratoire, de nombreux programmes de recherches en Afrique et en Asie mais aussi des collections d’ouvrages du CNRS. Aujourd’hui, il est en plus le parrain de Paléopolis et préside son comité scientifique. Pourquoi avez-vous accepté d’être le parrain de Paléopolis et le président de son comité scientifique ? J’ai accepté ces missions parce que la paléontologie est la science que je sers depuis cinquante-cinq ans professionnellement et depuis bien plus longtemps personnellement. Être le parrain de Paléopolis et présider son comité scientifique, c’est encore une manière de la servir et de participer à son développement, à sa promotion et à sa diffusion. Ces fonctions m’honorent. Je suis fier en échange d’apporter quelque soutien aux belles initiatives telles que la création de ce parc. 16 Reflets d’Allier - Avril 2012 En quoi la paléontologie reste-t-elle actuelle ? Il ne s’agit pas seulement de « prêcher pour ma paroisse ». La science de la paléontologie donne au plus grand nombre de personnes l’immense recul pour comprendre mille choses. Le temps est « épais » : 4 milliards d’années pour la vie, 400 millions d’années, seulement, pour la vie hors de l’eau, 3 millions d’années pour l’Homme. Tout a toujours changé et continuera de changer : la vie des étoiles comme le Soleil, les climats sur terre, la silhouette de l’Homme. L’Homme fait partie du monde vivant, il change et se diversifie en fonction de l’évolution des environnements, il est parent des grands singes et son origine est africaine et unique, etc. Comment expliquez-vous la fascination que la paléontologie exerce toujours, notamment auprès des enfants ? La fascination des jeunes pour les dinosaures et les mammouths est liée à l’imagination de l’enfance. Si je suis devenu paléontologue, c’est que mon imagination a trotté de cette manière au milieu des menhirs bretons et que mes parents n’ont rien fait pour l’arrêter, si bien qu’elle a continué à trotter et trotte encore. Par ailleurs, il y a aussi des questions de filiations. La paléontologie a pour mission de retrouver des êtres qui ont vécu, de les reconstituer et de dessiner leurs écosystèmes à chaque moment. Elle met aussi en lumière les filiations dans le temps. La paléontologie raconte la succession des diversités biologiques qui sont l’essence même de l’histoire de la vie. n
Viviane Gorce : entre rêves et réalité Le premier homme qui m’a fait rêver s’appelait Jules Verne. » Viviane Gorce sait ménager ses effets. Depuis quelques mois, elle occupe le poste de directrice à Paléopolis. Elle est arrivée ici par ces curieux hasards qui tricotent toute une vie et qui peuvent faire croire au destin. « Mes vacances, mon temps libre, je les passais avec ma sœur cadette dans les bois, les prés ou encore dans la lecture. J’aimais observer et m’évader dans l’espace et le temps », se souvient-elle. De ces moments à observer le monde à travers ses yeux d’enfant, elle garde avant tout l’amour de la nature et le goût du voyage. À 25 ans, l’oiseau quitte définitivement son nid des Combrailles auvergnates pour devenir scripte à France Télévision. Une carrière menée tambour battant, des magazines aux journaux télévisés en passant par le théâtre, les concerts, le sport et les téléfilms. Fluette boulimique, elle dévore la vie au fil de surprenantes et enrichissantes rencontres. En 2000, elle ouvre sa maison de production audiovisuelle, « Les Films du bout du monde », puis « Les Productions du scarabée ». Ses jeunes amours toujours intactes, elle rejoint la mission Ibisca Auvergne, première mission scientifique en Europe chargée de dresser l’inventaire de la biodiversité, du sol à la canopée (le sommet des arbres). « Imaginer le futur » Une série de documentaires en préparation, tout semble aller pour le mieux… Des soucis de santé l’obligent alors temporairement à ralentir le rythme, à poser ses valises. « La vie me fait penser à un entonnoir : au début, le champ des possibilités est très large et peu à peu il se resserre pour ne laisser passer que ce qui nous est essentiel », confie-t-elle, à nouveau sur pied. C’est alors qu’elle entend parler de la relance du projet du parc de paléontologie dans l’Allier. Elle saisit l’occasion, forte de son expérience professionnelle mais également de son engagement associatif notamment à Rhinopolis. « J’ai le goût de l’aventure. Cela me plaît, à 50 ans, de me lancer dans un nouveau projet, comme un défi. Avoir des projets, rêver, c’est être en vie », explique-t-elle avec une gourmandise affichée. Elle a de quoi s’enthousiasmer car la paléontologie est une science où la passion est omniprésente, du chercheur au riche collectionneur anonyme. « C’est merveilleux de pouvoir s’appuyer sur 4 milliards d’années pour imaginer notre futur. Maintenant que le projet du Parc est devenu réalité, j’espère pouvoir fédérer toutes les forces et intelligences d’Auvergne pour faire de ce territoire un acteur incontournable de la biodiversité. Aucune autre région de France ne possède une telle histoire géologique. » n " Deux allies de qualite INFORMATIONS UTILES À DÉCOUPER ET À CONSERVER Comment aller à Paléopolis ? À 30 mn de Clermont-Ferrand, à 20 mn de Vichy, Paléopolis se situe à 1,5 km de l’échangeur de Gannat sur l’autoroute A 71 (Clermont-Paris). PALEOPOLIS Chazoux – Route de Bègues 03800 Gannat 04 70 90 16 00 contact@paleopolis-parc.com www.paleopolis-parc.com L’ouverture : Le parc ouvrira toutes ses portes au printemps 2013. En attendant, Paléopolis propose en avant-première, du 27 avril au 31 août 2012, une exposition temporaire de portée internationale : « Sur les traces des dinosaures polaires ». Horaires : Ouvert tous les jours de 10 à 18 heures, jusqu’à 19 heures en juillet et en août. Tarifs : Adultes : 7 € Enfants (de 5 à 15 ans) : 6 € Tarifs réduits pour les groupes et les familles. Accès au site : Accès pour les visiteurs à mobilité réduite. Parking pour les voitures et les autocars sur le site. Le Conseil général est le principal financeur de ce projet qui réunit également :



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :