[03] Reflets d'Allier n°44 mars 2012
[03] Reflets d'Allier n°44 mars 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de mars 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : le Pal se lodge à la belle étoile.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
DO3SIER Agriculture et agroalimentaire allies Deux de est la seconde nature de l’Allier. Occupant plus de deux tiers de la surface du L’agriculture territoire, elle rythme les paysages. À la croisée de la modernité et de la qualité, elle représente le 3 e secteur d’activité économique du département (plus de 7 000 emplois) avec un résultat net dépassant les 100 M €. Plusieurs éléments caractérisent la « Ferme Allier ». On dénombre 5 500 exploitations dont 3 600 professionnelles. Ces dernières sont plutôt de grande taille : en moyenne 118 ha, contre 82 ha au niveau régional. L’élevage allaitant dominant place l’Allier dans le « Top 3 » français de cette production, avec une très belle représentation de la race charolaise (95% du cheptel). Du côté des ovins, le Bourbonnais occupe la 8 e marche du podium national pour sa production. Les activités liées à l’aviculture et aux porcins se maintiennent en dépit d’années très difficiles. Autre signe de l’air du temps, le maraîchage bio connaît aussi une poussée importante dans le département, lequel conjugue la diversité de ses productions avec l’excellence. La qualité est un maître mot dans l’Allier. Le Label Rouge (7 dans le département) se décline pour les bœufs charolais du Bourbonnais, les porcs fermiers d’Auvergne, les volailles fermières d’Auvergne… Le vin de Saint-Pourçain détient désormais l’Appellation d’origine contrôlée (AOC). Et ce ne sont que des exemples d’une large richesse. Une des autres caractéristiques de taille dans le département, l’importance de l’industrie agroalimentaire. Car si on produit de la matière première, on la transforme aussi. 10 Reflets d’Allier - Mars 2012 qualite L’Allier conjugue la production des matières premières, leur transformation et leur distribution. Avec 3 300 salariés, 96 entreprises, et 1,1 milliard d’euros de chiffre d’affaires (HT), les filières de l’agroalimentaire sont particulièrement développées dans trois secteurs : l’industrie des viandes, l’alimentation animale et l’industrie des boissons. Ces trois secteurs représentent à eux seuls les deux tiers des entreprises et plus de 80% des salariés de la filière. Évidemment, celle-ci s’appuie sur des circuits d’approvisionnement courts grâce aux productions locales. Dans les filières émergentes, on trouve la nutrition-santé. Elle offre de véritables opportunités de développement, avec un chiffre d’affaires dernièrement estimé à 40 M € pour plus de 250 salariés. À l’instar de l’agriculture, l’agroalimentaire induit d’autres activités, comme la logistique, la mécanique, la distribution, etc., et donc de nombreux emplois. À la lumière de ces éléments, on voit bien que ce sont des secteurs de poids pour notre département. Ils travaillent de concert, avec comme 1er objectif de répondre aux besoins de la population.
La race charolaise représente 95% du cheptel bovin dans l’Allier. Reflets d’Allier - Mars 2012 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :