[03] Reflets d'Allier n°43 février 2012
[03] Reflets d'Allier n°43 février 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : Montluçon, un chantier titanesque.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
PorteVoix Groupe communiste et républicain/Front de gauche L’humain d’abord Plus que jamais nous affirmons l’exigence de progrès social, de développement de la démocratie, de coopération entre les individus, les collectivités et les peuples, de relations pacifiées et mutuellement avantageuses entre les pays… Exigences de notre époque sans lesquelles il n’est pas d’issue pour le développement des femmes, des hommes et de nos territoires. Le système capitaliste a fait son temps, il désespère notre peuple, sacrifie la jeunesse, précipite notre pays dans la récession, menace la paix dans le monde. Il n’est plus à démontrer que l’austérité ne peut être la solution à la crise de Groupe socialiste Détermination et action plutôt que confusion et gesticulation Additionnées aux conséquences de la crise du capitalisme financier, les difficultés qu’imposent les choix faits par l’actuel gouvernement rendent d’autant plus évidente l’urgence qu’il y a à mettre en place une autre politique au niveau national comme au niveau européen et international : la France et l’Allier ont besoin de ce changement maintenant afin que soit mis fin à la confusion politique, économique et sociale dans laquelle nous sommes au sortir de cinq années de gesticulations sarkoziennes. Impôts 2012 : onéreuse année ! Le budget 2012 du Conseil général a été voté par la majorité de gauche… avec une nouvelle augmentation de l’impôt ! Notre groupe des élus URB a voté contre. En effet, alors que le Président prétend : « Il n’est pas dans mes intentions de pénaliser les Bourbonnais » ; il décide : « une augmentation substantielle de la taxe foncière ». Ainsi, après des hausses de + 9% en 2009, + 6% en 2010, + 2,7% en 2011, une nouvelle hausse de + 6,8% aura lieu en 2012… Ce sont donc 5 500 000 d’euros de plus qui seront prélevés dans le porte-monnaie des 26 Reflets d’Allier - Février 2012 ce système qui pille les richesses du travail pour satisfaire les exigences des puissants et des actionnaires. Augmentation des prix, instauration d’une TVA sociale pour pouvoir exonérer toujours plus les entreprises et les riches d’une juste contribution sociale et fiscale… Ce sont toujours les mêmes qui paient, avec pour résultat la progression du chômage, le scandale de la pauvreté de masse, l’infamie du mal-logement… Au quotidien, les priorités de notre politique départementale visent à renforcer les solidarités, la proximité, l’écoute, la disponibilité et l’efficacité des services. Mais face à la situation particulièrement grave que nous Malgré ce contexte difficile et les 40 millions d’euros de dettes de l’État vis-à-vis de notre Département, les conseillers généraux de gauche ont élaboré et adopté un budget primitif volontariste pour 2012. Au-delà des compétences obligatoires assumées par le Département, ce budget respecte les engagements pris devant les Bourbonnais et établit des priorités permettant à l’Allier : - de maintenir un haut niveau d’investissements dans les infrastructures départementales ; - d’accompagner efficacement les actions menées par les communes et communautés de communes en restant leur 1er soutien financier et en développant, avec l‘Agence Groupe d’Union républicaine pour le Bourbonnais contribuables bourbonnais. Bonne et onéreuse année 2012 ! Alors que l’impôt explose, certaines dépenses, quant à elles, connaissent des diminutions significatives. Ces réductions sontelles opportunes ? Jugez par vous-mêmes… Les aides aux communes et aux territoires connaissent un nouveau coup de rabot avec une baisse de plus de 9%. Les crédits liés au secteur économie sont réduits de 9,5%, au motif « d’un nombre de dossiers à financer plus faible en 2012 qu’en 2011 ». C’est faire preuve de bien peu d’optimisme. Ce choix politique témoigne d’une absence de volonté sur le secteur de connaissons, l’heure est à la protestation, à la lutte, à l’exigence de changements profonds que nous appelons de nos vœux et pour lesquels nous nous engageons avec détermination et conviction. L’urgence est à l’augmentation des salaires et à la reconnaissance des qualifications, pas à la « baisse du coût du travail », le temps est à la solidarité sociale pour une santé de qualité pour tous et des retraites décentes, pas à la chasse hypothétique « aux fraudeurs aux arrêts de travail », le temps est à la justice fiscale où les plus riches ne soient plus épargnés… L’urgence est à placer l’humain d’abord ! n technique départementale de l’Allier, des partenariats toujours plus poussés ; - de continuer des actions fortes en faveur de l’éducation et du cadre de vie ; - de renforcer, avec le Comité d’expansion économique de l’Allier, les actions de soutien aux projets économiques et aux créations d’emplois ; - d’amplifier les mesures prises en faveur du logement. Toutes ces priorités sont mises en œuvre de façon cohérente et efficiente de manière à renforcer l’efficacité des services du Département et ainsi créer les conditions de l’amélioration de l’attractivité de l’Allier. n l’économie et de résignation en la matière. On aurait pu attendre un message inspirant un peu plus de confiance… Par contre, le secteur communication progresse, lui, de 12,07%. En pleine crise économique et budgétaire, ce choix symbolique de rallonger la communication de 140 000 euros apparaît contestable, car peu opportun. Mais sans doute faudra-t-il déployer beaucoup d’efforts de communication pour essayer de justifier les arbitrages du budget 2012… Dans l’Allier, « le vivre ensemble », c’est d’abord « compter ensemble » pour « payer ensemble ». n
Pascal Vigot RecreAction Le vélo dans la peau C h a m p i on ne d’A u v e r g ne, sélectionnée en équipe de France, médaillée de bronze à 2 reprises… Voilà un aperçu du palmarès de Lucie Pader, coureuse cycliste de 19 ans. La jeune athlète pratique son sport depuis l’âge de 6 ans. Originaire du bassin clermontois, c’est pourtant dans un club bourbonnais qu’elle a choisi d’évoluer. En rejoignant en 2007 les rangs de l’Avenir cyclisme de Cusset, club formateur reconnu, elle a mis toutes les chances de son côté pour atteindre le haut niveau. C’est désormais chose faite ! La championne, bénéficiaire du dispositif Allier Sport, a intégré cette année une équipe professionnelle féminine, la Team GSD Gestion, composée d’une douzaine de coureuses européennes. Cette nouvelle aventure lui ouvre les portes de la compétition internationale. Cette expérience sera sans conteste un atout supplémentaire dans sa conquête du titre de championne de France. n Reflets d’Allier - Février 2012 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :