[03] Reflets d'Allier n°43 février 2012
[03] Reflets d'Allier n°43 février 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : Montluçon, un chantier titanesque.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
TÊTE À TÊTE DO3SIER Échanges informels. Marie-Françoise Lacarin, vice-présidente chargée des solidarités au Conseil général, et Jacques de Chabannes, son homologue en charge de la culture, nous livrent leur vision du « Vivre ensemble ». Marie-Françoise Lacarin : Aujourd’hui, la notion de « Vivre ensemble » est de plus en plus utilisée. C’est une chance mais il ne faudrait pas que derrière cette appropriation se cache une perte de sens. Le terme ne doit pas être galvaudé. Il s’agit bien de permettre à chacun de trouver une place. Jacques de Chabannes : Je te rejoins là-dessus. Il s’agit bien d’initiatives permettant à un moment donné de rassembler des personnes, qui a priori n’étaient pas faites pour se rencontrer, autour d’un projet fédérateur. Avec les difficultés croissantes, les gens ont tendance à s’enfermer et à se replier sur eux-mêmes. Il est important d’avoir des actions 16 Reflets d’Allier - Février 2012 qui leur donnent la possibilité de sortir de leur réseau habituel et de l’individualisme, d’ouvrir de nouveaux horizons. M.-F. Lacarin : Pour cela, la culture, ton domaine de compétence au Conseil général, est un bon outil. Sur mon territoire, des visites ont été organisées pour découvrir le patrimoine mais aussi les musées de Moulins et Vichy. Les gens n’y seraient jamais allés seuls. Ils sont revenus ravis d’avoir partagé un moment ensemble, avec l’envie de se retrouver pour faire autre chose. J. de Chabannes : Je sais bien que le mot « culture » fait encore peur, donnant l’impression qu’elle n’est pas accessible à tous. J’aimerais participer à la mise en place « d’une culture de la culture » dès le plus jeune âge. Le corps enseignant s’implique déjà, mais avec toutes les réglementations en vigueur, c’est de plus en plus compliqué. Nous avons la chance de
vivre dans un département où l’offre culturelle est très importante même en milieu rural, en particulier avec de très nombreuses compagnies de théâtre. La culture rassemble, elle crée naturellement du lien. C’est une porte d’entrée parmi d’autres. M.-F. Lacarin : À mon tour de te rejoindre (sourire). Finalement, les habitants adhèrent relativement bien aux projets collectifs. Nous avons pu le voir avec les diverses actions mises en place à des échelles différentes sur le territoire. Quand la porte est ouverte, les gens viennent. Je crois qu’il est fondamental de continuer le travail mené par le Conseil général auprès de ses partenaires pour associer plus largement la population. Les habitants ont des choses à apporter. J. de Chabannes : Ils sont une vraie ressource. En les associant, ils en parlent autour d’eux. Ça fait tache d’huile. Actuellement, les gens souffrent d’isolement. Notre rôle d’élus est de rompre avec cette situation improductive. Il y a toujours un moment où on a besoin de l’autre. M.-F. Lacarin : Les élus n’échappent pas à cela. C’est toujours possible de prendre des décisions seul. Mais je suis contre l’exclusivité de la délégation de pouvoirs ; je n’en vois pas l’intérêt. L’isolement naît aussi de cela. Notre rôle est de placer les gens au cœur des décisions. C’est ce que nous avons fait autour de la petite enfance en organisant plusieurs réunions sur le territoire. Cela a permis de faire progresser le projet et de prendre des décisions justes, même si elles ne sont pas unanimes. J. de Chabannes : La confrontation des idées et plus largement les échanges, créent du lien, de la cohésion sociale. C’est pourquoi je trouve intéressante la mise en place du comité départemental du « Vivre ensemble ». Avec nos trois bassins de vie, il est important d’avoir un lieu pour se retrouver et partager les expériences. M.-F. Lacarin : C’est la première fois en France qu’un Département s’engage dans une telle démarche. Habituellement, les comités se montent dans les communes et leurs groupements. Je pense que c’est bien que notre collectivité puisse donner un signe fort de son engagement et affirme qu’il est possible de faire les choses autrement, en rassemblant largement. n Reflets d’Allier - Février 2012 17 " Croire en l'autre INFORMATIONS UTILES Les Unités territoriales d’action sociale (Utas) Utas Moulins agglo et Utas Nord Allier Château de Bellevue Rue Aristide-Briand 03400 Yzeure 04 70 34 15 70 Utas Montluçon agglo et Utas Ouest Allier Cité administrative 1, rue des Conches 03100 MONTLUÇON 04 70 34 15 00 Utas Vichy agglo et Utas Sud Allier 71, allée des Ailes 03200 VICHY 04 70 34 15 50 Les centres sociaux ruraux de l’Allier Broût-Vernet/Chantelle 28, rue de la Chaume 03110 Broût-Vernet 04 70 58 20 68 Chevagnes 17, route Nationale 03230 Chevagnes 04 70 43 10 94 Ébreuil Place de la Gare 03450 Ébreuil 04 70 90 74 80 Jaligny-sur-Besbre 1, rue de la Bertranne 03220 Jaligny-sur-Besbre 04 70 34 70 74 Le Donjon 30, rue Émile-Guillaumin 03130 Le Donjon 04 70 99 52 77 Le Mayet-de-Montagne Rue Roger-Degoulange 03250 Le Mayetde-Montagne 04 70 59 71 42 Le Montet 21, route Nationale 03140 Le Montet 04 70 35 34 77 Rendez-vous sur www.allier.fr Et découvrez les vidéo du dossier du mois Lurcy-Lévis 1, bd Gambetta 03320 Lurcy-Lévis 04 70 67 91 35 Marcillat-en-Combraille 94, Grand-Rue 03420 Marcillaten-Combraille 04 70 51 60 80 Meaulne 7, chemin de Dagouret 03360 Meaulne 04 70 06 95 21 Saint-Martinien 5, rue de la Solidarité 03380 Saint-Martinien 04 70 51 81 12 Souvigny Route de Montluçon 03210 Souvigny 04 70 43 10 67 Villefranche-d’Allier 14, rue Jean-Moulin 03430 Villefranche-d’Allier 04 70 07 41 69 Fédération départementale des centres sociaux 20, av. Meunier 03011 Moulins 04 70 35 36 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :