[03] Reflets d'Allier n°42 janvier 2012
[03] Reflets d'Allier n°42 janvier 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de janvier 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 13,8 Mo

  • Dans ce numéro : la RCEA bien suivie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
DO3SIER Un budget &une vision L’exercice est délicat. Il est même de plus en plus délicat : crise économique, dépenses de solidarité non compensées par l’État… Pourtant, le Conseil général a pu boucler son budget 2012. Avec celui-ci, le Département a souhaité confirmer son ambition de continuer d’inscrire l’Allier dans un projet d’avenir. Il a ainsi choisi de maintenir ses investissements, à hauteur de 60 M €. Dans ce registre, il a équilibré ses dépenses entre les investissements directs et les investissements indirects, comme par exemple, l’aide aux communes et à leurs groupements. Ainsi, la part des subventions accordées représentera 52% de l’enveloppe d’investissement. En adoptant cette position, le Conseil général envoie un signe fort aux collectivités, dont il est le 1er partenaire, mais aussi aux acteurs qui interviennent dans les domaines de l’économie, de l’agriculture, de l’habitat, etc. Du côté du fonctionnement, les charges restent fixes, à l’exception des dépenses sociales (+ 2%), des transports scolaires (+ 1,16%) et du soutien au fonctionnement du Service départemental d’incendie et de secours (+ 3%). Aujourd’hui, de manière générale, l’équilibre financier de la collectivité repose sur deux piliers. Le premier concerne le Plan pluriannuel d’investissement et de fonctionnement (PPI-PPF). Mis en place par la majorité départementale, il y a maintenant 4 ans, il a permis de mettre à plat la 10 Reflets d’Allier - Janvier 2012 L e s i n v e s t i s s e me n t s courants sont maintenus, à hauteur de 60 M €. Quant au fonctionnement, les charges resteront fixes, à l’exception de certaines dépenses incompressibles. situation budgétaire de l’Allier et de poursuivre les actions en faveur des citoyens et du territoire, dans un contexte national et international particulièrement fragile. Le second pilier prend appui sur la fiscalité, qui demeure l’unique solution pour le Conseil général de conserver des marges de manœuvre financières. Après la dernière réforme fiscale, il ne concerne plus que le taux du foncier bâti. Une augmentation de 6,8% de ce taux a été adoptée, soit une moyenne de 20 € par foyer. Cette hausse de la fiscalité pourrait être de 2% en 2013 et 2014, permettant au Département de se moderniser, dans le respect de son authenticité et de sa singularité, conformément au concept de « Nouvelles ruralités » dans lequel l’Allier s’est pleinement engagé. Frog 974
Fotolia Je contribue à la qualité des services dans mon département. Reflets d’Allier - Janvier 2012 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :