[03] Reflets d'Allier n°41 décembre 2011
[03] Reflets d'Allier n°41 décembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de décembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : nouvelles ruralités... fierté, espoir, ambition.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Pour la 4 e édition des Rendezvous de l’Allier, les élus départementaux avaient choisi de proposer aux participants de s’exprimer autour du thème des « Nouvelles ruralités ». Succès pour ces rencontres nouvelle formule, qui en huit réunions publiques sur l’ensemble du territoire, ont réuni près d’un millier de personnes. vec ce second mandat de l’équipe départementale et après trois éditions des Rendez-vous de l’Allier, les élus de la majorité du Conseil général ont souhaité reconduire des rencontres directes et spontanées avec les Bourbonnais. Afin de les encourager à participer directement au projet départemental, à donner leurs avis et leurs suggestions, les derniers Rendez-vous de l’Allier étaient placés, cette fois, sous le signe des « Nouvelles ruralités », fil rouge de l’action départementale. En amont de chaque débat avec la salle, un film, réalisé par les services du Conseil général, a été projeté. Il regroupait des témoignages d’habitants de l’Allier et de nouveaux À Bourbon-l’Archambault. 8////Décembre 2011 À Néris-les-Bains. Une nouvelle édition arrivants, sur leur perception de la vie dans le département, sur ses atouts et ses handicaps. Les réactions très positives et les échanges nourris ont permis de confirmer l’intérêt des Bourbonnais pour l’avenir de l’Allier, et, plus généralement, pour les territoires ruraux. Vous avez dit « Nouvelles ruralités » ? Lors des huit réunions publiques, le président du Conseil général, Jean-Paul Dufrègne, entouré de ses vice-présidents et de ses conseillers délégués, a expliqué les ambitions de l’exécutif pour défendre l’avenir de l’Allier et de la ruralité. Il souhaite valoriser la diversité des territoires, l’environnement préservé, le cadre de vie, la proximité, la solidarité, la vie moins chère et plus facile… Tout cela À Chevagnes. À Gannat. dans l’objectif d’accueillir de nouvelles populations et de conforter l’implantation des Bourbonnais sur le territoire. Mais cela pose aussi un certain nombre de défis, comme, par exemple, l’emploi, le développement économique ou encore les infrastructures. Nombreux témoignages Cette démarche a eu un écho très favorable auprès des 1000 personnes ayant participé à ces rencontres. De nombreux témoignages ont été recueillis. Cela a été le cas avec ces habitants de Paray-le-Frésil, qui arrivant de la banlieue parisienne, apprécient cette vie de village mais rêvent d’un accès au haut débit et à la téléphonie mobile. Il y a aussi eu cette responsable associative de Lusigny qui a insisté sur la nécessité d’accéder aux services
très suivie numériques, encore limités même dans certaines communes périurbaines. Un couple, ayant vécu à Paris, installé à Néris-les-Bains depuis le mois de mai, a salué l’accompagnement dont ils ont bénéficié à leur arrivée ainsi que l’accueil de la population. D’autres sujets Beaucoup d’autres participants ont mis en avant le lien étroit entre l’attractivité et la qualité des infrastructures : le TGV, mais aussi le réseau ferré secondaire (sujet largement évoqué à Lapalisse) ; l’aménagement de la RCEA, toujours urgent, etc. Des agriculteurs ont apporté leurs témoignages sur les difficultés actuelles et le développement du bio. Des créateurs d’entreprise ont évoqué les banques qui ne les suivaient pas dans leur projet. Maintien des services de proximité, À Moulins. transport, culture en milieu rural, espaces naturels sensibles, entretien et exploitation des canaux navigables, vie associative… ont été également abordés. Un sujet récurrent et d’importance est revenu dans les débats : les solidarités. De nombreux témoignages ont été recueillis sur les conditions d’hébergement des personnes âgées et handicapées, sur l’aide à domicile, sur la jeunesse et l’emploi… Dans un contexte de crise financière qui suscite beaucoup d’inquiétudes, les finances départementales et nationales ont également trouvé leur place dans les échanges. Cette année encore, les débats ont été fructueux et en lien étroit avec la thématique. Ils nourriront les réflexions de la majorité départementale dans la mise en œuvre de sa politique en faveur des « Nouvelles ruralités ». 7 3 questions À Lapalisse. à Désertines. À Vichy. Nicolas THOLLET, vice-président en charge des sports, de la vie citoyenne et de la vie associative ◆ Vous succédez à Michel Tabutin dans le domaine de la vie citoyenne, quelles sont vos impressions après ces premiers Rendez-vous de l’Allier en tant qu’animateur ? Je suis très heureux. En presque deux mois, nous avons rencontré des habitants impliqués qui ne cèdent pas au fatalisme et qui, comme nous, veulent nourrir un espoir pour notre département. ◆ Thématiser les réunions, était-ce une bonne idée ? Tout à fait, nous ne le regrettons pas. Nous avons vu grâce à cela des gens qui, j’en suis sûr, ne seraient pas forcément venus autrement. La question de l’avenir de la ruralité et de son développement, maîtrisé, mais dans la modernité et l’innovation, intéresse vraiment la population. ◆ Quelles suites pensez-vous donner à ces réunions ? Nous proposons dès le mois de décembre une nouvelle forme d’échanges directs avec les citoyens : les Rendezvous Bistrot et les Rendez-vous Marché. Chaque mois le président et des vice-présidents iront à la rencontre des habitants là où ils sont, là où ils vivent, dans nos villes et dans nos campagnes. Et bien sûr retrouvez la 5 e édition des Rendez-vous de l’Allier à la rentrée 2012 ! Décembre 2011////9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :