[03] Reflets d'Allier n°41 décembre 2011
[03] Reflets d'Allier n°41 décembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de décembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : nouvelles ruralités... fierté, espoir, ambition.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Paroles d’élus Groupe communiste et républicain/Front de gauche De l’argent pour les banques, moins pour la solidarité Le contexte dans lequel nous évoluons reste toujours très difficile pour notre collectivité et nos concitoyens. La casse de l’emploi contribue à jeter de nombreux salariés dans des situations de grande précarité dont nous devons prendre une grande partie en charge. L’État ne consentant toujours pas à verser aux collectivités les compensations légitimes du fait de l’augmentation des demandes d’aides sociales, nous sommes obligés de faire plus avec moins d’argent. L’argent se trouve plus facilement pour les banques que pour la solidarité. Pour ce budget 2012, la majorité départementale porte une ambition claire pour notre département, ne renonçant pas à ses engagements auprès des populations les plus fragilisées. Nous choisissons de maintenir un haut niveau d’investissement, souvent supérieur aux Départements de même strate, afin de soutenir l’activité économique de nos territoires. Permettre aux entreprises d’avoir des chantiers contribue à soutenir l’emploi. De plus, nous agissons sur l’attractivité de notre territoire par la modernisation et l’entretien de nos infrastructures. L’aide aux communes, quant à elle, reste toujours importante et nous paraît être un dispositif déterminant puisqu’elle est directement en lien avec les besoins des populations. Dans ce contexte, nous faisons le choix de conserver un haut niveau de services à la population sachant que la partie sociale représente une dépense importante. Le fonctionnement contribue aussi à maintenir l’emploi dans notre département et répond à une exigence de service public indispensable à nos concitoyens. Quel que soit le service rendu, les agents du Conseil général font déjà beaucoup pour nos populations, avec des moyens qui ne progressent pas. À ce titre, nous souhaitons leur rendre hommage. Le fonctionnement, c’est aussi le soutien au monde associatif et plus généralement, à tous les acteurs de notre département qui s’engagent pour notre territoire et auprès de nos concitoyens. Ceci constitue aussi à l’attractivité de l’Allier. Les élus communistes et républicains/Front de gauche considèrent que les choix budgétaires du Département arrivent à porter de l’ambition là où certains seraient tentés par le pessimisme. 7 30////Décembre 2011 Groupe socialiste Groupe d’Union républicaine pour le Bourbonnais Au service des territoires et des populations Le mois de décembre est l’occasion de porter un regard sur l’année qui s’achève et de tracer des perspectives pour celle qui s’annonce. Sans ignorer l’importance de nombreux événements nationaux et internationaux, les élus socialistes du Conseil général de l’Allier souhaitent concentrer leurs observations sur les sujets concrets en relation avec la vie de notre département et de ses habitants. La confiance que les électeurs nous ont renouvelée en 2011 nous encourage à poursuivre avec ambition et sérieux le travail entamé depuis 2008. Les conséquences dramatiques de la crise du capitalisme financier auxquelles s’ajoutent les effets négatifs des choix faits par la droite ont réduit les moyens d’action et les marges de manœuvre de notre département. Malgré cela, la politique menée par la majorité de gauche a permis à l’Allier de faire face à toutes ses obligations tout en assainissant les comptes départementaux. Que ce soit en matière de solidarité, vis-à-vis de ses populations et de ses territoires ou en matière d’investissement et de fonctionnement, le Département a pu conserver un niveau d’intervention élevé tout en nous permettant de rester fidèles aux priorités que nous nous étions fixées. Pour 2012, les conseillers généraux socialistes ont, au sein de la majorité, défini des orientations budgétaires qui permettront de continuer sur cette voie. Par notre politique de solidarité, d’habitat, d’infrastructures et d’environnement ; par nos mesures en faveur de l’activité économique ou au travers de nos actions en direction de la jeunesse, de l’éducation, des sports et de la culture, nos choix et nos priorités vont au service des territoires et des populations afin d’améliorer le « vivre ensemble » et l’attractivité de notre département. À l’orée de cette nouvelle année où, nous n’en doutons pas, nos concitoyens feront le choix d’une France à nouveau tournée vers la solidarité et le progrès, les élus socialistes du Conseil général de l’Allier vous assurent de toute leur détermination à œuvrer au service de la collectivité et vous souhaitent, à vous et à celles et ceux qui vous sont chers, de bonnes fêtes de fin d’année. 7 Moins de deux heures pour Paris Les élus de notre groupe se sont tous engagés dans le débat public sur la Ligne à grande vitesse devant relier Paris/Orléans/Clermont-Ferrand/Lyon (LGV- POCL) qui concerne directement près de 17 millions de personnes. Oui, nous nous investissons pour faire avancer un projet d’intérêt général pour les Bourbonnais : pouvoir rejoindre la capitale en moins de 2 heures, quel que soit le tracé. Cette LGV est un atout important sur le plan économique mais aussi en terme de développement équilibré du territoire. Les élus de toute tendance ont bien conscience que l’aboutissement de ce projet est un enjeu majeur : mobilisation générale pour l’intérêt général. À mi-temps du débat public qui se terminera fin janvier, il est utile de vous dire pour quoi vos élus se battent. Partout où le TGV s’arrête, le flux de population entre les territoires s’intensifie. Cela rend la qualité de vie en campagne accessible aux personnes qui sont contraintes de travailler dans de grandes villes. Bien sûr, ce n’est pas un remède universel. Mais le temps de trajet devenant faible, presque similaire au temps de transport en grande métropole, le parcours quotidien devient possible. La LGV permet de fréquenter les grandes villes, sans pour autant être obligé d’y vivre en permanence. De plus, nous espérons une gare TGV sur le territoire bourbonnais. Conçue comme un pôle multimodal, incluant plus de services et d’infrastructures, elle serait un levier pour renforcer l’intermodalité, pour optimiser et développer encore le réseau de transport local, mais aussi les relais transversaux. Notre bataille est vitale car la LGV est une réalité pour presque toutes les autres régions françaises. C’est dire le retard de notre territoire en matière de désenclavement. L’enjeu économique est énorme pour les entreprises mais il se décline dans tous les domaines, le tourisme bien sûr, mais aussi la culture, l’enseignement… Espérons que l’union sur cet important challenge aura des effets positifs. C’est donc remplis d’espoirs, particulièrement pour ce projet porteur d’avenir, que nous vous souhaitons de passer de bonnes fêtes de Noël. 7
Pompes Funèbres & Marbrerie 1• PO_MtE_S_fU ÈBRES DABR1GE0 LIJ culture du resp ect Contrats Obsèques Une écoute attentive, des consells persomUilisés. Des professionnels proch es de chez vous, 7j./7) 24ll/24 lM Mutuelle Familiale liU Centre-Auvergne www.mutuelle-auvergne.com Ne soyez pas manchot...



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :