[03] Reflets d'Allier n°41 décembre 2011
[03] Reflets d'Allier n°41 décembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de décembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : nouvelles ruralités... fierté, espoir, ambition.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
EXPOSITION du 29 septembre 2011 au 22 janvier 2012 Centre de l'illustration, MOULINS Tout va très bien... et e d l'lu a 10 11 L'univers de Kitty Crowther
Théâtre de Cusset Arts vivants Les arts du cirque s’envolent à Cusset No animo mas anima. » Pas d’animaux, plus d’âme, promettait en 1990 le cirque Plume, l’un des inventeurs et piliers du nouveau cirque. Vingt ans plus tard, la ville de Cusset peut reprendre cette devise à son compte, tant elle est désormais associée à la vitalité d’un cirque contemporain inventif, audacieux… et toujours sans animaux. Une identité propre Cette tradition, qui charpente et irrigue les saisons culturelles hiver comme été, a été adoubée en 2010 par le titre de scène conventionnée cirque par le ministère de la Culture. Elle n’est pourtant vieille que de dix ans et a été créée ex nihilo par le duo composé de Michel Rostan, adjoint fraîchement élu à la culture, et Denis Bouffin, premier directeur des affaires culturelles. « Avant, il n’y avait ni service culturel ni saison à Cusset, explique Denis Bouffin. La nouvelle équipe municipale avait en projet de reconstruire le théâtre et de structurer un service des affaires culturelles. Très vite, on a réfléchi aux publics et au lien entre la culture et l’occupation de l’espace public. Cusset est une ville ouvrière, populaire : comment la réunir autour d’un projet artistique et culturel qui lui donne aussi une identité propre par rapport à Vichy ? » Le cirque se pose, dès lors, comme une évidence. « C’est un art très fédérateur, familial, que l’on peut implanter sur les espaces publics grâce aux chapiteaux. » Pas question, pour autant, de céder à la facilité et de n’accueillir que des compagnies reconnues, comme le souligne le directeur des affaires culturelles : « Nous sommes dans le cirque de création, très contemporain. Cusset est un laboratoire artistique pour une esthétique ouverte sur plein d’expériences. » Pari récompensé Les deux chapiteaux implantés dans le quartier HLM des Darcins et près de l’Espace Tabarly et le Ici et là… théâtre dont les installations techniques ont pris en compte les besoins circassiens permettent à la ville d’accueillir chaque année des spectacles et des résidences d’artistes. Un pari récompensé par l’explosion du nombre d’abonnés – dont beaucoup de jeunes et de classes moyennes. « Cette année, nous en avons 1000, dont 256 de Cusset. Ils viennent dans une aventure, une histoire, ils sont prêts à se laisser surprendre. Ils apprécient la convivialité que nous apportons aux spectacles, l’absence de guinderie et de m’as-tu-vu. » 7 + En savoir plus Pour connaître l’ensemble du programme de la saison Culture d’hiver 2011/2012, appelez au 04 70 30 89 45 Itinérances en Auvergne Le Théâtre de Cusset est l'une des trois scènes conventionnées d’Auvergne, avec Cébazat (Puy-de-Dôme) et Aurillac (Cantal). Et la seule dédiée au cirque. À ce titre, il participe au projet Itinéraires de cirque sous chapiteaux en Massif central ; il est chargé de faire tourner des cirques de création dans toute la région. Le Théâtre de Cusset adhère également à l’association nationale Territoires de Cirque, un réseau de 30 structures de production et de diffusion pour lequel il a organisé, le 4 octobre à Cusset, un vaste colloque « Cultures et ruralité ». Décembre 2011////25 Compagnie XY - Le grand C – Christophe Raynaud de Lage



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :