[03] Reflets d'Allier n°40 novembre 2011
[03] Reflets d'Allier n°40 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : déchets... à la croisée des chemins.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
www.Dossier allier.fr Qui gère les déchets ? Dans l’Allier, neuf structures intercommunales collectent et assurent le traitement des déchets. La plus étendue comprend 136 communes. La plus peuplée regroupe 100 898 habitants, la moins peuplée 1 912. Les quatre structures les plus importantes répondent aux besoins de 92% de la population. La collecte des déchets Dans l’Allier, le service public d’élimination des déchets a collecté 212 386 tonnes de déchets ménagers et assimilés (données 2009). Cela représente 596 kg/habitant/an, soit 8 kg de plus que la moyenne nationale. Près de 40% de ces déchets, 78 539 tonnes, sont directement déposés dans les déchèteries (222 kg/habitant/an), bien au-delà de la moyenne nationale. Les 133 847 tonnes restantes proviennent de la collecte des ordures ménagères et des recyclables. Le traitement des déchets Sur les 261 231 tonnes de déchets traités dans l’Allier, 66% proviennent de l’Allier et 34% d’autres départements, dont 15% limitrophes. Les cinq installations des traitement de l’Allier peuvent recevoir jusqu’à 324 000 tonnes/an. Combien ça coûte ? Un habitant paie en moyenne 100 € pour la gestion des déchets. Cette contribution s’effectue soit à travers une taxe d’enlèvement d’ordures ménagères (taxe foncière), soit par une redevance émise par le syndicat compétent. La composition des déchets ménagers p 29% de déchets putrescibles (restes de repas, tontes de gazon, épluchures…) p 13% de verre p 4% de métaux p 25% de papier et de carton p 11% de plastique p 18% autres (incombustibles divers, combustibles, textiles, déchets dangereux…) 16////Novembre 2011 SMIRTOM du Val de Cher DOMERAT D’importants moyens p 310 agents administratifs et techniques mobilisés par les collectivités p 100 véhicules de collecte (camions, compacteurs…) p 34, 5 M € tous les ans pour l’ensemble des opérations et des services MAILLET MONTLUCON SICTOM de la région montluçonnaise Déchèterie Déchèterie mobile SICTOM de CérillyC.C. de la Région de Montmarault SIROM de Lurcy-Lévis Plateforme de compostage ou de broyage de déchets verts Centre de tri Installation de stockage des déchets non dangereux Usine d’incinération des ordures ménagères
SICTOM Sud-Allier SICTOM Nord-AllierC.A. de Vichy Val d’Allier Déchets À la croisée des chemins La fréquence des collectes p 1% de la population bénéficie de 1 collecte/quinzaine p 36% de la population bénéficient de 1 collecte/semaine p 63% de la population bénéficient d’au moins 2 collectes/semaine Les collectes bimensuelles sont mises en place pour les habitations très isolées. Mais dans l’Allier, 99% de la population est concernée par au moins une collecte des déchets/semaine. CHEZY MOULINS BAYET VICHY Vidéo en ligne CUSSET Retrouvez plusieurs vidéos relatives à la gestion des déchets sur le site internet du Conseil général www.allier.fr Déchets recyclables et valorisation Les collectes des déchets recyclables s’effectuent en porte à porte (dans des sacs ou des bacs). Elle se réalise également grâce aux apports volontaires sur les 1 106 points en place dans l’Allier, soit 1 point de collecte pour 300 habitants.C.C. de DIGOINC.C. Le Donjon Val Libre À quoi sert une déchèterie ? Les déchèteries sont des espaces spécialement aménagés pour récupérer et séparer certaines catégories de déchets : p les gravats et les inertes (terre, briques…) ; p les déchets verts (feuilles, pelouse, tailles d’arbres…) ; p les cartons (cartons d’emballages divers…) ; p le bois ; p les encombrants (matelas, canapés…) ; p les ferrailles (sommiers…) ; p les déchets dangereux (piles, huiles, batteries, peintures, seringues…) ; p les DEEE (ordinateurs, électroménagers, ampoules…). Les déchèteries sont réparties de manière harmonieuse sur le territoire. Elles reçoivent en moyenne près de 600 000 visites/an, pour plus de 78 539 tonnes de déchets récupérés. La valorisation Des déchETs Sur les 212 386 tonnes de déchets ménagers et assimilés produits dans le département, 52% sont valorisés. Le tonnage restant est enfoui dans les 3 unités de stockage du territoire. La valorisation des déchets génère 4,5 Me de recettes. Novembre 2011////17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :