[03] Reflets d'Allier n°39 octobre 2011
[03] Reflets d'Allier n°39 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°39 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : croire en l'avenir de nos aînés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Paroles d’élus Groupe communiste et républicain/Front de gauche La crise économique est un choix de droite ! En pleine récession économique, notre pays connaît un taux de chômage progressant fortement. La crise organisée par les choix du « laisser libre les marchés financiers » permet à la droite gouvernementale d’organiser encore un peu plus le recul de nos solidarités par le moins d’État. Rémunérer le capital plutôt que le travail, choix politique revendiqué de la droite, est à la source même de la concurrence sauvage, de la spéculation et de la crise financière. Le discours sur la dette voudrait nous faire admettre qu’il n’y a plus assez d’argent pour les salariés. Pourtant, l’augmentation des salaires, enjeu de justice et d’efficacité, est bien la seule réponse adaptée à la relance de l’activité économique de notre pays car comment relancer l’économie si l’on continue à appauvrir la masse des salariés ? Parallèlement, on demande au Département d’éponger les dégâts sociaux alors même que nos collectivités n’ont qu’une compétence économique restreinte. Les questions sociales ne peuvent être disjointes des questions économiques et environnementales, essentielles et au service des premières. Affirmer d’autres choix de société, faire monter les exigences populaires, c’est tout le sens des Rendez-vous de l’Allier qui se déroulent à travers le département depuis le 15 septembre. Lieu d’expression démocratique sur les sujets qui touchent nos concitoyens, avec une mise en lumière des enjeux pour une nouvelle ruralité, ces espaces de débat sont présents dans tout le département. Pour sortir de cette crise, toujours plus dure au monde du travail et pour les plus faibles, il est urgent de s’engager dans le débat public, de mettre en commun les idées et la créativité de tous pour affirmer que d’autres choix sont possibles. Loin des discours parcellaires d’experts, c’est la vie de nos populations qui doit et peut stimuler des politiques publiques innovantes. Les élus communistes et républicains, acteurs du rassemblement de la gauche dans notre département, sont plus que jamais déterminés à agir pour construire ensemble un avenir fait de solidarité et de fraternité où l’homme serait remis au cœur des enjeux de développement. 7 30////Octobre 2011 Groupe socialiste Groupe d’Union républicaine pour le Bourbonnais Le changement, vite ! Rien ne nous sera épargné !!! Le candidat Sarkozy se voulait le champion de la sécurité, leader d’une droite « décomplexée » prônant la « rupture avec la droite de papa » prête à défendre et à régénérer la « civilisation européenne ». En réalité, ce quinquennat restera comme celui des coups de menton et des renoncements, des dérapages, de l’arbitraire, des scandales, et des promesses non tenues : triste bilan… L’actualité de cette fin d’été nous en a malheureusement amené de nouvelles démonstrations : - coup de menton à Marseille en « virant » (une fois de plus) un préfet ; - renoncement dans la lutte contre les dérives des marchés financiers ; - dérapages à répétition dans le feuilleton des affaires de gros sous ; - arbitraire et fait du prince dans les nominations en tout genre ; - scandale et indignité d’une politique du droit d’asile et de l’immigration qui utilise des moyens rappelant les heures sombres de notre histoire ; - promesse non tenue, encore, avec cette reculade sur le dossier du cinquième risque et de la dépendance. Mais la France de M. Sarkozy bat de tristes records en matière de chômage, de précarité et que près de 8,5 millions de Français vivent en dessous du seuil de pauvreté. C’est le moment choisi par ce gouvernement pour augmenter les taxes sur les mutuelles de santé alors que tant de familles ont déjà du mal à accéder à des soins de qualité dans un système de santé de plus en plus assujetti à des logiques financières. Il est temps que le sérieux, l’efficacité et l’ambition soient à nouveau mis en œuvre à la tête du pays comme c’est déjà le cas dans les régions et les départements gérés par la gauche. Pour cela les élus socialistes du Conseil général de l’Allier vous invitent aux PRIMAIRES CITOYENNES qu’ils organisent les 9 et 16 octobre et qui sont ouvertes à toutes celles et ceux qui partagent leurs valeurs de justice et de progrès social. 7 Se préparer au vieillissement de la population Selon une récente étude, le nombre des personnes âgées de plus de 60 ans devrait augmenter de plus de 10 millions entre 2000 et 2050 (il avait augmenté de 3 millions entre 1980 et 2000) ; dans le même temps, le nombre des plus de 85 ans progresserait d’1,2 million à 4,8 millions de personnes. Au vu de ces chiffres, on prend la mesure du phénomène de la dépendance, de son évolution et, bien sur, de son coût. La création de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) en 2002, financée par l’État et les Départements, a provoqué un accroissement sans précédent des budgets consacrés à l’action sociale. Depuis, les Départements affectent chaque année des sommes toujours plus importantes à ce poste budgétaire. Les Conseils généraux, gestionnaires de la Prestation de compensation du handicap (PCH) et de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA), au titre de la solidarité nationale, sont parmi les premiers concernés par la réforme du financement de la perte d’autonomie. Prévenir et faire face à la perte d’autonomie constitue ainsi un défi présent et à venir. Ainsi, il a bien fallu rouvrir le chantier de la dépendance. Plus que jamais, nous devons nous interroger sur la place des personnes âgées dans la société, sur la mise en œuvre de politiques publiques de vieillissement actif, sur le développement de services à la personne et leur coût, sur la part de la solidarité nationale dans le financement d’un risque dépendance. De nombreuses réflexions ont été lancées depuis l’ouverture de la concertation nationale. Si tout le monde est d’accord sur le fait de conforter les solidarités envers nos aînés, le débat s’oriente sur la provenance des financements qui seront mis en place. Au delà des chiffres, ce qui compte le plus est la réalité du quotidien des personnes dépendantes et de leurs familles. Plus que les aspects techniques, c’est une vraie question de société qui ne peut que conduire à une remise en cause de la place que nous donnons aux personnes âgées au milieu de nous. Cela débouche sur la question de l’aide à domicile, du maintien « chez soi », mais aussi sur l’articulation avec l’accueil en établissement. La solidarité intergénérationnelle doit s’exercer car assumer le coût financier de la dépendance c’est demander à tout le monde de participer et de faire montre de générosité à l’égard de nos aînés devenus plus fragiles. 7
Pompes Funèbres & Marbreriet. POMPES FU ÈBRES DABR1GEON Ln, eulh1re du respect Contrats Obsèques Une écoute attentive, des consells persomzalisés. Des professionnels proches de chez vous, 7j./7'2'ih/24 DABRIGEO N AX< VICHY-CUSSET (nto'-\oo du ri:n't ! (lonooo• "J, Olll'dl IUrtitl ! ! >• 0>1 70'If> 11 14 LAPALISSE 34, ru"'du t'rbid<'nt-RoOt-t"Y<"lt• 0<1 : 1t)'J'J 14 5l Pompes Funèbres & farbre rie GENESTIER.. (t (e. !.: ; "" 87 Pomp ! i:s Funèbres & M:ubrc:r-ie André MEUNIER VARENNES S/ALLIER (C.,-ntY•\illtd 11. tUl'A-fo.y.ud- 04 70 l'i06'H Pompe ; < ; Funèhrc.'i& Marhrcric ROCHER GANNAT-EBREUIL 1', Cr'lnrlo•-R ut - tU fi'li l Il ! 1 - Mutuelle Familiale liU Centre-Auvergne www.mutuelle-ouvergne.com W\Nw.t ulikivi.fr Que des bonnes raisons de choisir TU LI KIVI -Tous bois même des résineux -Granulés sans électricité - Un beau feu en toute sécurité - Une chaleur douce et agréable - Cuisinez même en dormant -A partir de 50 € de bois par an TULIKIVI t ! Demandez un essai ! - - - - - - - Renvoyez ce coupon à : Denis Farsat 21, quai Louis-Blanc. 03100 Montluçon Tél. : 0<1 70 03 83 56. E-MAIL : denis.farsat@wanadoo.fr Site : www.denis-farsat.com Je souhaite recevoir gratuitement une documentation TUUKIVI = Nom :...,...,...,. Prdénom : •.•.•.•.. A resse :.•...•.•.•.• " Tél. : E-mail :..



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :