[03] Reflets d'Allier n°39 octobre 2011
[03] Reflets d'Allier n°39 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°39 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : croire en l'avenir de nos aînés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Dossier Le Coderpa vous informe ? ? k Le Comité départemental des retraités et des personnes âgées (Coderpa), organisme consultatif, est un acteur important du « Bien vieillir » dans l’Allier. Il fait remonter aux pouvoirs publics, dont le Conseil général, les besoins constatés sur le terrain, en vue de l’adaptation des différentes politiques. Aujourd’hui, très investi dans la prévention de la perte d’autonomie, il répond dans nos colonnes à des questions posées par des personnes âgées. Je n’ai plus besoin de manger Avec l’âge, j’ai l’impression d’avoir moins faim. Pour éviter les soucis urinaires, j’évite de boire trop souvent. Étant un peu forte, je ne pense pas souffrir de dénutrition. Est-ce que je peux me contenter de prendre l’unique repas du service de portage des repas à domicile ? MargueriteL., Moulins Il faut dire stop aux idées reçues. Ce n’est pas parce qu’on est âgé qu’on ne doit pas prendre soin de soi. Il faut au moins faire 3 repas par jour. Ils doivent se composer de viande, de poisson ou d’œufs, au moins 2 fois par jour. Il faut aussi des produits laitiers 3 à 4 fois par jour ainsi que 5 portions de fruits et légumes, sans oublier du pain ou des féculents à tous les repas. Même en cas de maladie, il est indispensable de maintenir une alimentation saine. Par ailleurs, il est nécessaire de conserver une activité physique quotidienne. Et enfin, même si c’est compliqué, il faut aussi apprendre à boire même quand on n’a pas soif. En tout état de cause, en cas de perte de poids, il faut consulter son médecin. Après 75 ans, la dénutrition ne se guérit pas ! Nous voulons préparer notre départ Avec mon épouse, nous sommes vieillissants. Nos enfants vivent loin de l’Allier et ils ont du mal à nous entendre parler de notre mort. Est-ce qu’une association ou un organisme peut nous aider dans nos démarches ? Louis R., Saint-Pourçain-sur-Sioule Le deuil n’arrive pas qu’aux autres. La Fédération des associations des conjoints survivants (Favec) peut notamment vous aider. Dans l’Allier, son antenne se situe à la Maison des associations Molière, 12, rue des Grands-Prés, à Montluçon (tél. 04 70 09 94 54 – 06 71 19 16 85). Elle accueille, écoute, informe, accompagne et défend les conjoints survivants. De plus, elle sensibilise les couples sur ce qu’ils doivent savoir et connaître de leur conjoint, comme les caisses de retraite complémentaire, les titres de propriété, etc. Prévoir est aussi une forme d’amour. Vous avez des remarques ou des idées à faire remonter au Coderpa ? N’hésitez pas à lui adresser un courrier en écrivant au Corderpa, Conseil général de l’Allier, 1, av. Victor-Hugo, 03000 Moulins. 18////Octobre 2011 ? ? Comment détecter un accident vasculaire cérébral (AVC) ? Ma cousine a perdu son mari suite à un AVC. Un matin en se levant, il a trébuché et est tombé. Il a affirmé s’être pris les pieds dans la couverture. Remis sur pied, il a fait sa toilette et a pris normalement son petit déjeuner. Il n’y a pas eu d’autres incidents. Quelques jours plus tard, il est tombé dans le coma et est mort à l’hôpital. Cette histoire m’a terrorisée. Existe-t-il des signes qui permettent de détecter un AVC ? Huguette R., Vichy En effet, certains gestes peuvent sauver une vie. Pour reconnaître les signes de l’AVC, il suffit de poser trois questions simples : • demander à la personne de sourire ; • lui demander de lever les deux bras ; • lui demander de répéter une phrase très simple (« Il fait très beau aujourd’hui »). Il est aussi possible de demander à la personne de tirer la langue. Si elle sort de travers, allant d’un côté ou l’autre, c’est aussi un signe. Si la personne a une difficulté à réaliser une de ces actions, elle est en danger, il convient alors d’appeler le SAMU en décrivant les symptômes. ¶ ¶ Pour en savoir plus, contacter France AVC 03, sentier de la Font-Fiolant, 03200 Vichy, tél. 04 70 31 09 07 Puis-je faire confiance aux démarcheurs ? Je suis régulièrement contactée par des démarcheurs. Les produits qu’ils me proposent sont souvent séduisants. J’aimerais bien acheter un nouvel aspirateur. Dois-je prendre des précautions particulières ? Germaine B., Montluçon Il faut faire attention aux abus. Il ne s’agit pas de stigmatiser une profession. Mais il est toujours prudent, avant de signer quoi que ce soit, de contacter une association de consommateurs ou la Confédération syndicale des familles pour connaître le contexte local. Il est également recommandé de faire jouer la concurrence et de ne jamais signer de contrat sans en connaître les détails. Par ailleurs, on ne donne pas son numéro de carte bancaire par téléphone ou par internet (sauf sur des sites sécurisés et dans ce cas avec une liaison filaire). Enfin, il faut savoir que l’on a 7 jours pour se rétracter après la signature d’un contrat réalisé au domicile (attention, les achats réalisés dans les foires ne permettent aucune rétraction). 7 www.allier.fr
Création graphique du Guide : XXI Communication - Adaptation de la page : Conseil général de l'Allier - Septembre 2011. Ce guide pratique des services regroupe toutes les informations nécessaires et les contacts utiles. Il est disponible au Conseil général, dans les antennes de Vichy, Moulins et Montluçon ainsi que dans divers lieux publics du département. Il est aussi téléchargeable sur le site : www.allier.fr www.allier.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :