[03] Reflets d'Allier n°38 septembre 2011
[03] Reflets d'Allier n°38 septembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : rentrée... l'Allier à bonne école.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
actualité Foire de Montluçon Le Conseil général tient salon Retrouvez le Conseil général à la Foire de Montluçon. Du 24 septembre au 2 octobre, au Parc des expositions, le Département aura un stand dans le Hall D (allées 5/6 – D 242). La Maison Mantin et les transports interurbains dévoileront tous leurs secrets. En parallèle, plusieurs animations autour de l’actualité du Conseil général seront proposées. Une visite s’impose donc, d’autant que le stand n’est qu’à quelques pas de l’exposition événement « Sur la route de l’or des Incas ». Mission accueil Un chouchoutage labellisé La plupart des collectivités disposent de nombreuses aides pour attirer les porteurs de projets. Souhaitant se distinguer, l’Allier a choisi de miser sur la « qualité du service ». La mission accueil du Conseil général a ainsi décroché, au printemps, le label qualité AFAQ-AFNOR. Deux années de mobilisation ont permis l’obtention de cette distinction, autour d’un panel de services qui vise les différentes étapes de l’accueil, de l’information, de l’orientation, de l’accompagnement et du suivi des porteurs de projet, qu’ils soient créateurs ou repreneurs d’une activité. ¶ ¶ Mission accueil du Conseil général, tél. 04 70 34 40 03 6////Septembre 2011 Trans’Allier La mobilité, c’est quand je veux e chemin est long et la route parfois sinueuse. Mais l’accessibilité du territoire est un enjeu prioritaire dans le département. Avec son réseau de transport Trans’Allier, le Conseil général œuvre au quotidien pour permettre au plus grand nombre de se déplacer. Et pas question d’être en roue libre sur le sujet. Il en va de la mobilité des jeunes et des personnes âgées, mais aussi de l’aménagement du territoire et de la promotion de l’utilisation des transports collectifs en faveur du développement durable. Pour passer à la vitesse supérieure, le Département a pris plusieurs décisions. De la sorte, suite à des réunions avec les usagers, il a revu les circuits de ses 21 lignes régulières qui relient les villes aux principaux centres-bourgs. La flotte de cars a été relookée pour une meilleure identification, avec un code couleur pour chaque mode de transport. Les services à bord continuent de s’améliorer, notamment dans les dernières générations de véhicules : affichage électronique des arrêts, annonces sonores, contrôle d’absence d’alcoolémie du conducteur grâce à un capteur avant le démarrage du car, géolocalisation, accessibilité aux personnes à mobilité réduite… Un tarif unique Autre clé, le prix. Ainsi, depuis maintenant plus de deux ans, le Le TAD se développe En développant le Transport à la demande (TAD) en relation avec les communautés de communes, le Conseil général a dernièrement été labellisé Pôle d’excellence rural par l’État. L’idée mise en avant est simple : permettre aux usagers d’avoir un numéro unique pour réserver leur déplacement, qu’il se passe sur, ou hors, du territoire communautaire. La communauté de Varennes-Forterre s’est déjà engagée dans cette action. Au mois d’octobre, celle du Bocage bourbonnais la rejoindra. Et des discussions sont déjà en cours avec les territoires du Donjon, du Mayetde-Montagne, de Montmarault et de Gannat. trajet est au tarif unique de 2 € (1 € pour le demi-tarif) sur l’ensemble du réseau quelle que soit la distance. Cela concerne les lignes régulières mais également le Transport à la demande (TAD – voir aussi encadré). Ce service « à la carte » permet aux usagers de se déplacer vers un centrebourg abritant un panel de services ou vers une agglomération, au moins deux fois par semaine. En parallèle, il y a eu la création de la centrale de mobilité Semaine européenne de la mobilité (0800 800 966 – n°vert) pour obtenir des renseignements, réserver un trajet, déclencher une ligne régulière, réserver un TAD, etc. Par ailleurs, le Conseil général travaille autour du développement du covoiturage. Un site internet, entièrement dédié aux transports, complète cet ensemble : www.transports.allier.fr. Bref, tout est mis en œuvre pour parcourir l’Allier, bon pied, bon œil. 7 Du 16 au 22 septembre, le Conseil général participe à la Semaine européenne de la mobilité. Il renouvelle l’opération « Autour des gares : échangeons pour repenser nos déplacements ». De 6 à 10 heures, un petit déjeuner sera servi en gare de Vichy, vendredi 16 ; en gare de Moulins, lundi 19 ; en gare de Montluçon, mardi 20. Cerise sur le gâteau, mercredi 21, à l’occasion de la 5 e édition de la Journée du transport public, l’ensemble des services du réseau Trans’Allier seront gratuits ! www.allier.fr
Lutte contre la précarité énergétique Habiter mieux : c’est possible ! Fotolia ♦ À quoi sert le programme « Habiter mieux » ? Il permet de financer des travaux de rénovation thermique des propriétaires-occupants afin qu’ils puissent se chauffer et diminuer leurs factures d’énergie. ♦ À qui s’adresse-t-il ? Il s’adresse aux propriétaires-occupants sous conditions de ressources (voir tableau) qui vivent dans un logement de plus de 15 ans et qui n’a pas donné lieu à des financements de l’État, comme un prêt à taux zéro, depuis 5 ans. ♦ Quels sont les travaux qui peuvent être financés ? Tous les travaux énergétiques garantissant une amélioration d’au moins 25% de la performance énergétique du logement (liste sur www.anah.fr). Ceux-ci ne devront pas avoir débuté avant le dépôt du dossier et être réalisés par des professionnels du bâtiment. ♦ À quelles aides est-il possible de prétendre ? En complément des aides Anah (Agence nationale de l’habitat) de droit commun, le programme « Habiter mieux » ouvre droit à l’attribution d’une prime forfaitaire dite « Aide de solidarité écologique », d’un montant maximum de 2 100e. À ce titre, le Conseil général apporte 300 €, sous réserve de la participation d’une collectivité locale (commune, communautés de communes ou d’agglomération) au moins égale à 200 €. Il est également possible de bénéficier de financements complémentaires (prêts, subventions) de la part de Procivis, de la CARSAT ou de la MSA, partenaires du programme dans l’Allier. L’ensemble des aides attribuées en faveur de la lutte contre la précarité énergétique permettent de financer, selon les cas, de 40 à 80% des travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements. Des avances de subventions sont possibles au démarrage du chantier. ♦ Comment est accompagné le propriétaire ? Une assistance gratuite est proposée par des techniciens du Conseil général pour le montage technique, administratif et financier du dossier. Il peut également apporter des conseils sur la maîtrise d’énergie. Si le logement est situé dans le périmètre d’une opération spécifique, OPAH (Opération programmée d’amélioration de l’habitat) ou PIG actualité Le Conseil général a signé son Contrat local d’engagement contre la précarité énergétique (CLE). Il est la déclinaison territoriale du programme national « Habiter mieux ». Avec le CLE, d’ici 2013, le Département et ses partenaires ambitionnent de soutenir financièrement 1 200 foyers bourbonnais à revenu modeste dans la réalisation de travaux de rénovation thermique. (Programme d’intérêt général), le propriétaire doit se rapprocher de sa communauté de communes ou de l’Établissement public de coopération intercommunale dont il dépend. ♦ À qui s’adresser ? À la nouvelle cellule habitat-énergie du Conseil général de l’Allier (direction de l’aménagement du territoire, service urbanisme habitat, tél. 04 70 34 41 84). 7 + En savoir plus Connectez-vous sur le site internet du Conseil général : www.allier.fr. Une brochure spécifique est également disponible dans les mairies. Les conditions de ressources pour accéder aux aides du CLE Nombre de personnes dans le ménage Niveau de ressources 2009 1 11 358 € 2 16 611 € 3 19 978 € 4 23 339 € 5 26 715 € * Il faut rajouter 3 365 € par personne supplémentaire. Septembre 2011////7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :