[03] Reflets d'Allier n°38 septembre 2011
[03] Reflets d'Allier n°38 septembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : rentrée... l'Allier à bonne école.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Dossier Restauration scolaire Favoriser les filières locales Les collèges ont été les premiers signataires de la Charte pour un a p pr o v i s i on ne me n t de l a restauration collective en Produits d’Allier. Créée à l’initiative du CDPA (Comité de promotion des produits d’Allier), adoptée par les élus du Département, elle apporte des réponses à des enjeux environnementaux, économiques et pédagogiques. En effet, elle favorise les circuits d’approvisionnement courts mais aussi l’agriculture et l’industrie agroalimentaire locales. Par ailleurs, elle répond à un véritable projet pédagogique autour de la découverte du goût pour les élèves demi-pensionnaires. Régulièrement ou ponctuellement, les repas servis leur Le saviez-vous ? Le personnel de service des 35 collèges publics de l’Allier dépend du Conseil général. Cela représente 294 agents. Ils sont chargés de l’accueil, de l’entretien, de la maintenance des locaux et de la restauration. Souhaitant être au plus près des besoins des établissements scolaires, le Département a passé des marchés avec des associations intermédiaires, pour procéder à leur remplacement en cas d’absence. D’ailleurs, dans un souci de proximité, chaque collège peut contacter directement son association de référence, après accord de la collectivité. Les chefs de cuisine sont exclus de ce dispositif, en raison des qualifications et de l’expérience indispensables à l’exercice de cette fonction. Cette initiative novatrice de l’Allier, conjuguant réactivité et insertion, a déjà servi de modèle à d’autres Départements. 18////Septembre 2011 permettent de découvrir le patrimoine gastronomique bourbonnais et de se l’approprier. Alors que cette charte existe depuis à peine un an, treize établissements ont rejoint la démarche et sept ont déjà signé la charte. La plupart de leurs responsables de cuisine, très enthousiastes, ont suivi une formation spécifique avec des chefs de renom. Divers produits leur ont été présentés et des conseils d’utilisation leur ont été fournis. D’autres collèges ont manifesté leur volonté de signer cette charte qui complète l’incitation financière du Conseil général à servir des repas « Bio » dans les collèges du département. 7 Rencontre avec… Pierrelyne Soudan Gestionnairecomptable du collège Jules- Ferry (Vichy) Spontanément, nous ne pensions pas nous engager dans la Charte d’approvisionnement de la restauration collective en produits d’Allier. Notre chef cuisinier a toutefois suivi une journée de formation et il est revenu totalement emballé. Devant un tel engouement, nous ne pouvions que le suivre. Avec l’appui du CDPA, nous avons proposé un repas complet à nos élèves. Pendant deux jours, toute l’équipe de l’établissement s’est investie autour des cuisines mais aussi de la décoration du self et de l’installation de panneaux de présentation des produits. Les élèves ont été enchantés bien qu’un peu surpris par le fromage blanc aux pastilles de Vichy. Les retours des plats en cuisine étaient bien moins nombreux qu’à l’accoutumée. Nous allons très prochainement formaliser notre engagement en signant officiellement la charte. Notre grand projet est d’arriver à servir au moins un repas à base de produits d’Allier par saison. Cela demande un important investissement en terme de temps mais nous sommes convaincus de la richesse de cette démarche pour l’ensemble du collège. » 7 Secours d’études Au collège, les frais de scolarité sont parfois lourds pour les familles. Celles disposant de faibles ressources peuvent solliciter le secours d’études départemental. Cette aide du Conseil général varie de 79 à 235 € pour les élèves des collèges ou des Maisons familiales et rurales de l’Allier. Les dossiers sont à retirer dans les établissements et à retourner au Conseil général avant le 31 décembre. www.allier.fr
NGO Youth Center Tank Sigrit Saïmas et Raïkko Allik Groupes de travail Une concertation fructueuse Dans l’Allier, la concertation est au cœur des relations qu’a nouées le Conseil général avec les représentants de l'Éducation nationale. En plus de rencontres et de contacts réguliers avec les chefs d’établissements et les gestionnaires, le Département a mis en place des groupes de réflexion sur les problématiques liées à la vie des collèges. Sept groupes, constitués sur la base du volontariat, ont déjà travaillé, et travaillent encore, autour de différentes questions : le développement durable (économie d’énergie, gestion du papier) ; la répartition des agents techniques d’entretien, désormais gérés par la collectivité départementale ; les modalités de financement des voyages pédagogiques ; la qualité de la restauration scolaire ; l’accès aux cantines, avec l’optimisation de la gestion des repas et du pointage des élèves ; les contrats de maintenance des bâtiments et des équipements ; l’Environnement numérique de travail (ENT). Pragmatiques, ces rencontres ont été plébiscitées. Elles ont permis un rapprochement des responsables des établissements tout en apportant sur de nombreux sujets des solutions pratiques correspondant aux besoins de fonctionnement des collèges. 7 Projets pédagogiques Le Conseil général va plus loin Être à l’écoute, c’est aussi savoir s’adapter. Suite aux rencontres avec les responsables des établissements scolaires et leurs instances de tutelle, le Conseil général a mis en place, il y a quelques mois, une toute nouvelle subvention d’un montant annuel de 100 000 €. Elle est destinée à accompagner des projets pédagogiques ayant trait aux arts, aux sciences, aux sports, aux techniques ou à l’environnement. Il s’agit pour le Département de soutenir les collèges dans la diversification de leurs actions mais aussi d’encourager leurs démarches en faveur du développement durable auprès de leurs Rentree : l'Allier a bonne ecole Rencontre avec… Michel Laloi Principal du collège Charles-Péguy (Moulins) Au j our d’h u i, i l e x i s t e une interdépendance entre les collèges et le Conseil général. Nous sommes très fréquemment en relation avec les services du Département, que ce soit pour le remplacement du personnel technique d’entretien, l’informatique… Comme la plupart de mes confrères, j’apprécie de travailler avec l’échelon départemental. Il existe toujours des petits aléas, mais ce système de proximité fonctionne bien. Quant aux groupes de réflexion, ils ont permis d’avancer sur de nombreux sujets, comme, par exemple, les contrats collectifs de maintenance. Le Conseil général peut ainsi réaliser des économies et les établissements bénéficier d’une plus grande équité. Cette cohérence contribue à l’égalité des chances, sans pour autant rogner les dotations accordées aux établissements. Je m’interroge vraiment sur la nécessité de ce nouvel échelon annoncé dans la réforme des collectivités territoriales. Je ne vois pas bien ce que cela va pouvoir apporter de plus dans les relations que l'Éducation nationale entretient avec les collectivités. » 7 élèves. Tous les ans, chaque collège peut bénéficier d’une aide maximale de 3 000 €. Pour cela, il doit au préalable constituer un ou des dossiers qui seront étudiés deux fois par an par une commission composée de représentants de l'Éducation nationale et du Conseil général. 7 Conseil général jeunes Une aventure citoyenne et humaine Dès le mois d’octobre, l’ensemble des collèges de l’Allier désigneront les conseillers généraux jeunes. Tout au long de l’année scolaire, quarante-quatre élèves en classe de 4 e travailleront ensemble et découvriront les nombreuses compétences de l’institution départementale : personnes âgées, handicap, routes… L’Europe et les échanges autour des pratiques artistiques seront les fils conducteurs de leur mandat. Voilà plusieurs années que ces thématiques et celle de la coopération internationale sont développées au sein de cette jeune assemblée. En 2010/2011, leur implication a débouché sur le spectacle Route 666. Les collégiens bourbonnais ont collaboré sur ce projet avec des Hongrois et des Estoniens. Accompagnés par le Procédé Zèbre (Cie de théâtre) et Ice Collectivo (collectif de graf), ils ont mis en commun leur création et donné trois représentations dans l’Allier, vivant de l’intérieur les enjeux de la création artistique professionnelle. 7 Septembre 2011////19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :