[03] Reflets d'Allier n°34 mar/avr 2011
[03] Reflets d'Allier n°34 mar/avr 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de mar/avr 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : monde économique... l'Allier a son mot à dire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Dossier Commerce Un secteur sur le qui-vive Avec un chiffre d’affaires en berne (– 1,3%), le commerce dans l’Allier a enregistré des évolutions négatives similaires à la moyenne régionale. Cependant, les effectifs sont restés stables chez 3 commerçants sur 4. Certains secteurs s’en sortent mieux que d’autres. C’est le cas de l’hygiène-beauté, avec des performances supérieures à 2%. Les commerces liés à la santé se portent bien également (+ 1,6%). Du côté de l’équipement de la personne, les choses ne vont pas si mal grâce aux activités liées à l’habillement, à la bijouterie et à la maroquinerie (surface de moins de 300 m²). Par contre, les petites surfaces alimentaires souffrent, avec un chiffre d’affaires en recul de 1,1%. Cette baisse est encore plus nette dans les agglomérations (– 1,8%). Rencontre avec… William Huet, opticien au Donjon « Après 22 ans à Moulins, une certaine lassitude, l’envahissement des enseignes nationales, les charges importantes et un nouveau choix de vie m’ont amené à quitter la capitale bourbonnaise et à transférer mon entreprise au Donjon. Le 26 octobre dernier, j’ai ouvert mon nouveau magasin, situé en face de l’église, avec les soutiens précieux de la Chambre de commerce et d’industrie et du Conseil régional, via le Conseil général de l’Allier (7 000 E). Après la vente de mon local moulinois et grâce à l’aide de Madame le Maire, j’ai pu retrouver un excellent emplacement. Par sa situation géographique, à une vingtaine de kilomètres de villes plus importantes, Le Donjon possède un potentiel commercial intéressant où certaines activités peuvent se développer. J’ai la conviction de débuter une belle histoire professionnelle, ce qui est très motivant. Une nouvelle clientèle est à créer et à fidéliser. Il faut également mettre au placard quelques mauvaises habitudes. J’ai la joie également de revoir des clients moulinois qui m’ont conservé leur confiance. L’association commerciale locale m’a réservé un excellent accueil. La population du canton et la municipalité attendaient cette activité qui manquait. J’ai constaté très vite un fort sentiment d’appartenance territoriale chez les Donjonnais. L’ambiance est sympathique et décontractée, la campagne environnante est magnifique. Bref, je ne regrette absolument pas mon choix. » 7 ¶ Optique Huet, 3, place de la République, 03130 Le Donjon, tél. 04 70 99 36 61 (magasin ouvert du lundi après-midi au samedi après-midi) 14////Mars-Avril 2011 Du côté des primeurs-fromageries-poissonneries, la morosité est aussi au rendez-vous avec – 15,3%. Ces pourcentages s’affolent également du côté de l’équipement et de l’entretien de la maison, essentiellement dans les petits magasins de mobilier (– 20%) et de décoration de la maison (– 9,8%). Dans le secteur de la culture, des sports et des loisirs : – 1% pour les jardineriesanimaleries ; – 15,6% pour les biens d’occasion et les solderies. Quant aux soldes flottants, ils restent peu lisibles pour les consommateurs. Ils demandent beaucoup de préparation pour un résultat assez modeste et augmentent les coûts publicitaires. Mais pas de fatalisme, le secteur reste sur le qui-vive. Il réduit ses dépenses internes, adapte les offres commerciales au profit des consommateurs mais aussi ses relations avec les fournisseurs, tout en diversifiant les services (horaires d’ouverture, livraison à domicile, paiements différés...). 7 Source Chambre de commerce et d’industrie régionale Auvergne « Tendance commerce » n°32 Un soutien en pleine mutation Depuis plusieurs années, le Conseil régional d’Auvergne a délégué ses aides financières en faveur du commerce et de l’artisanat aux Départements. En 2010, le Conseil général de l’Allier a ainsi pu attribuer 475 000 €, en complément d’une enveloppe propre de 400 000 € en faveur de l’artisanat. Au total, une soixantaine de dossiers ont abouti. Ainsi, la Région a d’ores et déjà décidé de revaloriser le montant des crédits délégués à l’Allier, qui passeront à 625 000 €. La mise en œuvre de ces crédits se fera désormais essentiellement par des avances remboursables. Le Conseil général, quant à lui, maintiendra son intervention sous forme de subventions mises en articulation avec le futur dispositif régional. La volonté des deux collectivités est d’agir en parfaite coordination avec les chambres consulaires (Chambre de commerce et d’industrie, Chambre de métiers et de l’artisanat), le Service d’orientation sociale des artisans et commerçants (Sosac), l’État et la Banque de France. Un des enjeux de cette action est de favoriser la transmission et la reprise d’activités en zone rurale. En effet, elles participent au maintien d’activités commerciales et artisanales dans les centres-bourgs et dans les communes. C’est donc une finalité d’aménagement du territoire, d’accueil de nouvelles populations et de défense de la ruralité qui est recherchée au travers de ce dispositif. 7 SOS artisans - commerçants Depuis 21 ans, le Service d’orientation sociale des artisans et commerçants (Sosac) propose ses services dans le département. Cette association, pionnière dans l’Allier, a été créée sous l’impulsion du Conseil général (qui la finance à hauteur de 70%), de la Chambre de métiers et de l’artisanat, des Chambres de commerce et d’industrie, avec la participation des organisations professionnelles de l’artisanat et du commerce ainsi que du régime social des indépendants. Depuis, les fondements des statuts de l’association n’ont jamais changé. Ainsi, elle guide les artisans et les commerçants dans leurs démarches administratives et sociales. Elle peut aussi intervenir en tant que médiateur ou engager des procédures susceptibles d’affermir ou de régulariser la situation des entreprises en difficulté. Elle assure, en parallèle, une liaison permanente avec les organismes sociaux afin de prévenir les difficultés des travailleurs indépendants et faciliter leurs relations. Le Sosac mène également des campagnes d’information sur les droits et les obligations. En 2010, l’association a traité 203 dossiers (dont 35 clôturés pour sortie de crise et 33 en moratoire), représentant 434 personnes, avec une prédominance de certains secteurs comme la vente et le commerce de détails, le bâtiment-menuiserie-couverture et les cafésrestaurants-hôtels. 7 ¶ Sosac, 14, rue de Decize, 03000 Moulins, tél. 04 70 46 60 62 www.allier.fr
Monde économique, l’Allier a son mot à dire Artisanat Toujours la 1 re entreprise du territoire Avec 4 800 établissements regroupant 18 000 actifs, l’artisanat est aussi une clé de voûte de l’économie départementale. Ces petites entreprises, présentes aussi bien en milieu rural qu’en milieu urbain, exercent dans plus de 500 métiers au service de la population. Leur rôle de proximité n’est plus à démontrer. Créateur d’emploi, formateur de jeunes par la voie royale de l’apprentissage, l’artisanat de l’Allier reste solide malgré la crise économique. Cependant, les deux dernières années ont été bien plus difficiles et ont montré une insuffisance des immatriculations pour assurer un bon renouvellement du tissu artisanal. Deux facteurs expliquent cette situation : la crise économique bien évidemment, même si l’artisanat a moins souffert que le commerce ou l’industrie, et les conséquences du statut d’auto-entrepreneur. Certes, certains secteurs ont plus souffert que d’autres et certaines situations individuelles ont été constatées : recul de l’activité du bâtiment mais avec des perspectives plus optimistes en 2011, difficultés pour des entreprises du secteur de la fabrication très lié à la sous-traitance avec les grands groupes industriels... Quant à Rencontre avec… Matthijs Wessemius, Menuisier-ébéniste à Taxat-Senat « D’origine néerlandaise, je suis arrivé en France avec mes parents. Ayant toujours eu une passion pour le bois, j’ai passé un BEPC en menuiserie-agencement. Mais au début de ma carrière professionnelle, je ne pouvais pas m’exprimer comme je le souhaitais. Je me suis orienté vers le commerce, dans un magasin de bricolage où je suis devenu chef de vente dans l’outillage à bois. Il y a 5 ans, avec ma femme, nous avons acheté une maison à restaurer. Il y avait une grange où, petit à petit, j’ai installé mon atelier, acheté du matériel, stocké du bois. J’avais envie de lancer ma propre affaire mais je voulais que cette activité soit viable et ne pas prendre trop de risques. Un projet, ça se réfléchit, ça demande du temps. J’ai ouvert l’Atelier auvergnat du bois, il y a maintenant un peu plus d’un mois. J’ai reçu 3 156 € du Conseil général. Cette somme m’a aidé à acheter le matériel manquant et à terminer l’aménagement de mon atelier. Actuellement, j’interviens essentiellement chez les particuliers l’alimentation de proximité, elle continue à résister à la crise, certaines professions affichant même une croissance. Le secteur de l’artisanat est structurellement stable et ainsi la baisse d’activité a eu un impact limité sur les emplois. Réactif, avec une bonne capacité d’adaptation, il a évité la casse, prouvant l’efficacité d’une économie de proximité. Toutefois, des enjeux majeurs se dégagent pour les mois et les années à venir. C’est le cas de la transmission-reprise puisque 2 000 chefs d’entreprise ont plus de 50 ans (dont 1 200 plus de 55 ans). La Chambre de métiers et de l’artisanat ainsi que les autres chambres consulaires, réunies au sein de l’interconsulaire, en partenariat avec le Conseil général travaillent sur ce sujet. Mais il s’agit aussi de miser sur l’innovation et la capitalisation des savoir-faire ou encore sur la formation et l’emploi des jeunes (1 600 jeunes formés par an dans l’Allier) mais aussi la gestion des ressources humaines. Le développement durable est aussi un sujet dont les artisans se sont emparés en engageant des actions concrètes au bénéfice des entreprises et de la société toute entière, notamment autour de la réduction des nuisances environnementales, de la valorisation du patrimoine pour qui je crée des cuisines, des meubles et des agencements. Je travaille dans un style nordique et prête une attention particulière aux tendances, notamment avec une veille importante sur le Net. Très attaché à ma région d’adoption, j’utilise uniquement du bois local, avec une préférence marquée pour le chêne et le douglas, des bois de qualité que je peux facilement teinter. Je suis jeune et motivé. Je fais tout pour satisfaire ma clientèle. Lorsque mon activité sera rodée, j’aimerais bien embaucher mon père. Il m’a amené en France et il a tout fait pour je me sente bien ici, ce serait un juste retour des choses. » 7 ¶ L’Atelier auvergnat du bois, Matthijs Wessemius, La Tuilerie, 03140 Taxat- Senat, tél. 06 85 32 22 37 ou de l’accessibilité. Des volontés fortes appuyées par le nouveau président de la Chambre de métiers et par tous les partenaires de l’artisanat. 7 Sources Chambre de métiers et de l’artisanat - CEEA [382 entreprises artisanales ont été créées ou reprises au cours de l’année 2010 contre 361 en 2009 et 433 en 2008. Ce recul s’explique par la montée en puissance du statut d’auto-entrepreneur et la crise. [En 2010, 583 personnes ont choisi le statut d’auto-entrepreneur dans des métiers relevant de l’artisanat. [L’artisanat est présent dans la quasitotalité des communes de l’Allier. [1 entreprise sur 3 relève du secteur de l’artisanat. [1 apprenti sur 2 devient artisan. Contacts utiles W Direction de l’économie et du développement durable du Conseil général, 1, av. Victor-Hugo, BP 1669, 03016 Moulins cedex, tél. 04 70 34 40 03 – www.allier.fr W Chambre de commerce et d’industrie de Montluçon-Gannat (CCI), portes d’Auvergnes, 15, bd Carnot, 03100 Montluçon, tél. 04 70 02 50 00 www.cci-montlucon.com W Chambre de commerce et d’industrie de Moulins-Vichy (CCI), 17, cours Jean-Jaurès, 03000 Moulins, tél. 04 70 35 40 00 www.moulins-vichy.cci.fr W Service d’orientation sociale des artisans et des commerçants de l’Allier (Sosac), 12, cours Anatole-France, 03000 Moulins, tél. 04 70 46 60 62 W Chambre de métiers et de l’artisanat, 22, rue Pape-Carpentier, 03000 Moulins, tél. 04 70 46 80 86 - www.cma-allier.fr W Comité d’expansion économique de l’Allier (CEEA), 12, cours Anatole-France, 03000 Moulins, tél. 04 70 46 84 10 www.ceea-allier.com Mars-Avril 2011////15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :