[03] Reflets d'Allier n°34 mar/avr 2011
[03] Reflets d'Allier n°34 mar/avr 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de mar/avr 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : monde économique... l'Allier a son mot à dire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
L’Allier des territoires Moulins Centre de l’illustration L’art en plat de résistance Il y a un peu plus de 2 ans, Dominique Astaix poussait la porte du Centre de l’illustration à Moulins pour devenir responsable des animations pédagogiques. Les traits détendus, elle dessine son jeune parcours guidé par sa passion des arts. Aux planches de théâtre auxquelles elle se prédestinait, elle a préféré celles des illustrateurs. Mais rien ne se perd chez Dominique Astaix ! Et cette jeune femme, du haut de ses 31 ans, sait capter son public et faire partager sa passion des arts. « Se faire le cuir » Depuis plus de 2 ans, elle est la responsable des animations pédagogiques du Centre de l’illustration, équipement culturel du Conseil général implanté à Moulins. « Je n’étais pas certaine de pouvoir vivre du théâtre. Après mon bac, je me suis orientée vers l’histoire de l’art. Après une année en tant que bénévole à la Fédération des associations laïques du Puy-de- Dôme, j’ai effectué un master Action culturelle en milieu éducatif et en collectivités territoriales puis un stage dans les musées de Riom communauté. Toutes ces expériences m’ont fait le cuir », détaille consciencieusement, non sans humour, la médiatrice culturelle. Mais c’est surtout durant cette période qu’elle affirme son goût de la transmission et du contact avec le public ; tous les publics, des maternelles aux adolescents en passant par les personnes handicapées… « C’est important de pouvoir échanger mais aussi d’adapter son discours. C’est une gymnastique épuisante mais elle laisse toujours un doux arrière-goût de satisfaction », confie-t-elle. « Une délectation si particulière » En 2009, elle finit par rejoindre Moulins et le Centre de l’illustration. « Quand je suis arrivée, la structure était encore récente et il n’y avait des animations qu’en direction des scolaires, se souvient Dominique Astaix. Le Conseil général, dont je dépends, m’a demandé de mener une réflexion autour du public individuel. » Avec l’équipe en place, elle va prendre à brasle-corps cette volonté d’ouverture, en mettant en place des ateliers lecture en partenariat avec l’association Lire et faire lire ou encore des ateliers de pratique artistique, notamment le mercredi après-midi pour les enfants âgés de 7 à 12 ans. En parallèle, elle assure les visites 12////Mars-Avril 2011 « Il faut apprendre à décrypter les images pour mieux les comprendre. » des expositions temporaires du Centre de l’illustration et les décline dans des animations ponctuelles. « Rencontrant souvent les illustrateurs, je peux donner des clés de lecture aux visiteurs, raconter des anecdotes sur telle ou telle œuvre. Je suis dans la transmission et j’aime ça, témoigne la jeune femme, avec gourmandise. Aujourd’hui, les images vont trop vite. Il faut apprendre à les décrypter pour mieux les comprendre, prendre du plaisir et ressentir cette délectation si particulière. » Plusieurs projets Pour aider les visiteurs à emprunter ce chemin, elle concocte également divers outils pédagogiques pour les enseignants et leur classe, des livrets-jeux de visites pour les plus jeunes, etc. En cas de panne, elle travaille avec ses collègues du musée Anne-de-Beaujeu (propriété du Conseil général), à quelques pas de là, pour puiser de nouvelles idées. La dernièrenée est un livret-jeux enquête policière, réalisé par les élèves de CAP Verrerie du lycée Jean- Monnet d’Yzeure, qui sera présenté lors de la Nuit des musées, le 14 mai. Mais elle ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin. La médiatrice culturelle voudrait aussi mettre en place des visites guidées en doublon avec une personne parlant le langage des signes, développer les ateliers en direction des adultes, faire un court métrage avec des ados… Et sa palette semble illimitée. Aujourd’hui, la petite fille qui n’avait pas le droit de toucher aux œuvres quand elle allait au musée, est désormais autorisée à le faire (« avec toutes les précautions d’usage »), et ce grand bonheur, elle ne demande plus qu’à le partager ! 7 + En savoir plus Centre de l’illustration, 26, rue Voltaire, 03000 Moulins – Ouvert tous les jours (sauf le lundi et le dimanche matin) de 10 à 12 heures et de 14 à 18 heures – tél. 04 70 35 72 58 – www.centre-illustration.fr www.allier.fr
NLshop Monde économique L’Allier a son mot à dire Commerce, artisanat, agriculture, industrie… L’Allier dispose d’un riche tissu économique. Il a affronté et continue d’affronter une crise particulièrement violente. Mais s’appuyant sur son savoir-faire et sur la mobilisation de tous ses partenaires, Conseil général compris, il voit poindre des signes d’amélioration. Dans ce dossier, nous vous proposons de découvrir des grands secteurs économiques, emblématiques du Bourbonnais, mais aussi un zoom sur le Comité d’expansion économique de l’Allier (CEEA) qui au quotidien, accompagne les projets sur le territoire. 7 Dossier Mars-Avril 2011////13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :