[03] Reflets d'Allier n°31 janvier 2011
[03] Reflets d'Allier n°31 janvier 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de janvier 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : plus proches de vous... les services sociaux départementaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
actualité Énergie Nouveau défi, nouveau logo Après 74 ans de bons et loyaux services, le SIEGA, Syndicat intercommunal d’électricité et de gaz de l’Allier, mérite bien sa retraite et cède la place au SDE03, le Syndicat départemental d’énergie de l’Allier. Loin d’être une simple coquetterie, ce changement de logo reflète à la fois sa nouvelle stature départementale autorisant l’intégration des grandes villes et l’évolution de sa mission élargie aux enjeux majeurs du xxi e siècle : diversification des sources de production, maîtrise de la consommation et énergies vertes. Solidarité citoyenne Des rencontres nationales dans l’Allier Après les 3 ateliers locaux du « Vivre Ensemble » qui se sont déroulés dans l’Allier fin 2010, l’Observatoire national de l’action sociale décentralisée (Odas) confie pour la 1 re fois à un Département la mission d’organiser les « Ateliers nationaux du Vivre Ensemble ». Cette manifestation se déroulera le 20 janvier et permettra de réunir, autour du thème « Le vivre ensemble à l’épreuve de la crise », jusqu’à 300 participants : partenaires institutionnels, associations, habitants impliqués dans des projets, élus, professionnels… Au programme, après une synthèse des ateliers locaux, des spécialistes de la démarche participative analyseront trois expériences concrètes bourbonnaises, mais aussi des actions mises en place dans d’autres départements. Cette réflexion sociétale doit permettre d’aller au-delà de la logique des dispositifs pour renforcer l’efficacité des actions, en s’appuyant sur le savoir-faire des habitants et un travail en réseau encore plus pertinent. 4////Janvier 2011 Logement social Le casse-tête du financement Lors de sa 1 re session d’automne, l’Assemblée départementale a adopté une motion sur son inquiétude quant au projet de l’État de prélever, sur les organismes HLM, 340 M € par an, somme qui devait se substituer aux financements de l’État pour le logement social et la rénovation urbaine. Le Conseil général n’a pas été le seul à réagir. Le congrès de l’Union HLM a vivement protesté contre cette mesure consistant à faire payer la politique nationale de solidarité envers les mal-logés par les locataires du parc social. Face à cette contestation, le gouvernement propose aujourd’hui un mécanisme pénalisant les bailleurs sociaux qui n’investissent pas suffisamment et s’appuient sur une solide trésorerie. L’amendement Dallier, adopté Tous les 10 ans, le ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche organise à l’échelle nationale le recensement de la population agricole. Programmé jusqu’en avril 2011, il permet de connaître précisément ce secteur d’activité essentiel. Dans l’Allier, 21 enquêteurs recrutés et formés par le Service régional de l’information statistique et économique et munis d’une carte au Sénat fin novembre, prévoit par ailleurs de ramener l’enveloppe de 340 M € à 150 M €. Si ces nouvelles dispositions vont dans le bon sens, reste à trouver un mode de calcul de prélèvement équilibré, le système ne devant pas pénaliser les organismes HLM jusqu’ici bénéficiaires. L’exemple du Puyde-Dôme est parlant puisque, si dans la 1 re version, il ne devait verser que 800 000 €, il se retrouve dans la mouture actuelle à devoir contribuer à hauteur de 2 M €. À l’inverse, les 3 organismes bourbonnais, du fait de leur fragilité financière, ne sont pas mis à contribution. Ces mesures s’assortissent d’un encadrement strict des loyers, privant pour la 1 re fois les organismes de logement social de leur unique levier. Dans ces conditions, les engagements pris par les OPH risquent d’être revus à la baisse. Signe de cette tension, la date butoir pour la signature des conventions d’utilité sociale qui lient pendant 6 ans les organismes, les collectivités locales et l’État devrait être repoussée de 6 mois et fixée au 1er juillet 2011. Délai durant lequel le Département restera très vigilant ! 7 Recensement agricole Photographie de nos campagnes Bourse aux arbres Inédit dans l’Allier Pour la 1 re fois, le Département, en relation avec le bureau d’études « Conseil aménagement espace ingénierie » et la Mission Haies Auvergne, met en place une bourse aux arbres. Elle s’adresse aux propriétaires concernés par le périmètre du nouvel aménagement foncier de Brugheas et de Hauterive, défini dans la perspective des travaux de réalisation du contournement sud-ouest de Vichy. Cette démarche répond non seulement à des enjeux environnementaux (paysages, biodiversité, régulation du cycle de l’eau) mais aussi de production agricole (abri du bétail, brise-vent pour les cultures, lutte contre l’érosion) et forestière (bois d’œuvre et bois de chauffage). Basée sur une méthode d’évaluation commune des arbres échangés, elle a pour but d’accréditation sillonneront les 320 communes et milliers de lieux-dits du département. Pour la 1 re fois, ils saisiront directement sur un ordinateur les réponses au questionnaire soumis aux quelque 6 500 exploitants bourbonnais. Ces informations strictement confidentielles seront ensuite exploitées à titre anonyme et synthétique pour livrer une image fidèle du monde paysan d’aujourd’hui. 7 de garantir à chaque propriétaire un équilibre entre la valeur des arbres cédés et la valeur des arbres reçus. Cette opération, qui concerne les arbres isolés et inclus dans les haies, a débuté le 1er janvier. 7 + En savoir plus Conseil général de l’Allier, service agriculture, forêt, aménagement rural, tél. 04 70 34 40 03 www.allier.fr
Collèges Le Conseil général investit pour nos jeunes L’Allier compte 35 collèges publics qui, depuis la loi de décentralisation de 1982, relèvent de la compétence du Conseil général. Une sacrée charge, autant qu’une charge sacrée, que le Département prend très au sérieux. Pour la période 2010- 2015, dans le cadre du Plan Collège, il s’est ainsi engagé à consacrer une enveloppe annuelle de 7 M € à l’entretien et parfois à la reconstruction, des établissements. Ces chantiers concerneront au total 30 collèges. Ils correspondent aux besoins identifiés de chacun. S’ils visent en priorité à améliorer la sécurité et la qualité de l’accueil des collégiens, professeurs et personnel technique, ils intègrent deux nouveaux objectifs : réduire l’impact environnemental dans le cadre de l’Agenda 21 et assurer l’accès aux personnes à mobilité réduite. Une valorisation des équipements En ce début d’année, la tranche de travaux programmés en 2010 est bouclée, les équipes ayant respecté les délais, les devançant même parfois. En effet, grâce à l’anticipation du fonds de compensation de la TVA, certains programmes ont été avancés. L’occasion aujourd’hui de présenter un premier tour d’horizon. Ainsi, les élèves de Saint-Germain-des-Fossés peuvent désormais s’égayer dans le nouveau préau circulaire sous toile tandis que ceux de Bellerive-sur-Allier et de Cusset bénéficieront bientôt d’équipements Des travaux se terminent au collège de Saint-Germain-des-Fossés. sportifs flambant neufs. À Saint-Yorre, ce sont les deux salles de sciences qui ont fait peau neuve. Des salles de cours aux toitures en passant par les menuiseries extérieures et la chaufferie, d’autres rénovations progressent rapidement à Montmarault, Montluçon, Moulins, Yzeure, Vallon-en-Sully, Bourbon-l’Archambault. Trois projets d’envergure Étape symbolique, le dernier Pailleron du département, le collège Jean-Jacques-Soulier à Montluçon, doit être entièrement reconstruit. Le nouveau bâtiment répond à une démarche bioclimatique ambitieuse. Le chantier, devant débuter en 2011, se déroulera en maintenant l’établissement ouvert. Deux autres réhabilitations importantes à Néris-les-Bains et à Marcillat-en-Combrailles, aujourd’hui à l’étude, devraient passer à la phase pratique dans le courant de l’année. 7 Auremar actualité Journée des Lépreux Appel aux bénévoles En France, depuis 58 ans, la Journée des lépreux se déroule le dernier dimanche de janvier. Dans l’Allier, après le décès du délégué départemental, Jacques Larbot, la Fondation Raoul Follereau, ONG certifiée par le bureau Veritas, recherche de nouvelles bonnes volontés prêtes à lui prêter main forte à cette date. Cet engagement peut se prolonger au fil de l’année avec des interventions de sensibilisation, notamment dans les collèges et les lycées. ¶ ¶ Permanence régionale, tél. 03 85 81 48 25 Sécurité routière Le Systeject03 récompensé La prévention Routière vient de distinguer, au niveau national, le Conseil général en lui remettant l’echarpe d’or, prix spécial de l’innovation. Cette récompense salue l’initiative du Département pour la création de son système de panneaux éjectables, Systeject03 (voir notre numéro précédent, p.18). Avec sa norme européenne, il a déjà suscité l’intérêt d’une soixantaine de collectivités, de Marseille à Saint- Malo, soucieuses de préserver la sécurité des usagers de leurs routes. > La Caisse primaire d’assurance maladie a mis en place une adresse unique à l’attention des assurés et des employeurs. Tous les documents, quel que soit le service, doivent être envoyés à l’adresse suivante : CPAM de l’Allier, 9 et 10 rue Achille-Roche, 03000 Moulins. Janvier 2011////5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :