[03] Reflets d'Allier n°31 janvier 2011
[03] Reflets d'Allier n°31 janvier 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de janvier 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : plus proches de vous... les services sociaux départementaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Lili Ça bouge pour les jeunes Enseignement De quoi faire toute une thèse ! Depuis 2000, le Conseil général soutient la recherche dans l’Allier à travers un système de bourses aux étudiants en doctorat. Par cette action, il participe à une meilleure connaissance du Bourbonnais mais aussi à son rayonnement scientifique. L’Allier est une terre de recherches ! Plusieurs étudiants se sont intéressés, ou s’intéressent, en profondeur à l’histoire, à la géographie, à la langue ou à l’architecture de notre département. En parallèle, des avancées scientifiques significatives sont réalisées au sein du laboratoire du Cemagref (Varennes-sur-Allier) et dans les 6 labos représentés à l’IUT d’Allier (site de Montluçon) dans la recherche fondamentale et industrielle. Ces derniers, rattachés aux universités clermontoises couvrent les domaines de la mécanique, de la robotique, de la vision et de l’électrotechnique, de la météorologie et de l’environnement, des sciences du vivant, de l’arc électrique et de la logistique. Partant de ce constat, le Conseil général a instauré un système d’aides motivant destiné aux étudiants en 3 e cycle qui, par leur sujet de thèse ou la localisation du laboratoire auquel ils sont attachés, mènent une recherche autour de l’Allier. 24 bénéficiaires Chaque année, une commission technique composée de trois élus et de quatre L’étudiant chercheur Xiaosu Hu s’est vu attribuer cette bourse pour sa thèse félicitée par le jury. 28////Janvier 2011 représentants du monde universitaire (les deux universités de Clermont-Ferrand, l’IUFM et l’IUT de Montluçon) retient deux ou trois dossiers de candidature. Les heureux élus auront dès lors droit à une aide financière fixée à 1 145,33 € par mois pendant 3 ans, un moyen pour eux de se consacrer corps et âme à leur étude. En 10 ans, 24 étudiants ont bénéficié de cet apport et plus d’une quinzaine ont soutenu leur thèse, les autres étant encore en train de la préparer. Du crocodile de l’Allier (le diplocynodon), aux tourbières de la Montagne bourbonnaise en passant par la modélisation des transformations thermo-mécaniques des barres à trou, l’Allier est assurément une terre de recherche… et de découvertes. 7 + En savoir plus Conseil général de l’Allier, Direction de la jeunesse, de l’éducation, de la culture et des sports (DJECS), tél. 04 70 34 41 76 Des sujets très variés La longueur des titres de thèses ne permet pas ici de citer in extenso les 24 travaux bénéficiant des aides du Conseil général. Voici donc une petite liste non exhaustive de ces travaux : sédimentation carbonatée lacustre du fossé de Limagne à l’Aquitanien (Limagne bourbonnaise) ; étude du français contemporain parlé dans l’Allier ; les structures architecturales de défense dans l’ancienne province du Bourbonnais (xi e et xvi es.) ; état de la question dans le département de l’Allier ; propriétés optiques des particules atmosphériques ; approche probabiliste de la propagation des incertitudes dans les modèles mécano-numériques de biomécanique. www.allier.fr Shutterstock
« « Ville de Lapalisse Parcours Sous la façade, une idée J e repars en bas de l’échelle mais je sais pourquoi je le fais. » Manuel Iulianella (35 ans) a créé avec Pierre Duret (26 ans) ID Façades. Rien ne prédestinait pourtant ces deux jeunes hommes, qui se sont rencontrés la première fois sur un terrain de foot, à se lancer dans l’entreprenariat. Il a fallu un drame pour cela : la mort subite de leur patron et l’absence d’un repreneur potentiel. « Cette entreprise générale de bâtiment et de travaux publics était dirigée par un homme en or. Lorsque nous avons été embauchés avec Pierre, j’ai pu continuer de le former tout en apprenant de mon côté de nouveaux aspects du métier », se rappelle avec respect Manuel Iulianella. Mais impossible pour les deux hommes de reprendre l’entreprise du défunt qui comptait une vingtaine de salariés. Il fallait trouver une autre issue et éviter le chômage. « Nous avons été licenciés le 6 novembre 2009. Au mois de décembre de la même année, nous avons commencé à concrétiser notre projet de création, souligne l’entrepreneur. Nous avons suivi une formation à la Chambre de métiers. Par ailleurs, nous avons pu bénéficier d’une subvention de 7 000 € du Conseil général qui a contribué à l’achat d’une machine à projeter et d’échafaudages ainsi que d’une Plein air avance remboursable de 7 770 €. » Si la première banque contactée ne les a pas suivis, la seconde s’est lancée dans l’aventure avec eux. Aujourd’hui, les deux co-gérants ne roulent pas encore sur l’or, mais leur carnet de commandes est plein. « Nous ne sommes pas des petits nouveaux dans le métier et lors de nos expériences passées, nous avons pu développer un bon réseau, que ce soit au niveau des fournisseurs ou des clients », conclut Manuel Iulianella, qui aimerait dans le cours de l’année 2011 être en mesure « de former un jeune gars qui veut apprendre le métier ». 7 + En savoir plus ID Façades, 8, rue des Églantines, 03230 Lusigny (tél. 06 68 27 47 09 – 06 74 11 66 53) Ça glisse à Lapalisse ! R iders » de Lapalisse et des environs, réjouissez-vous ! Le skatepark du quartier est désormais ouvert. Avec ses bowls, handrails et autres murets où s’exercer à toutes sortes de tricks et figures libres, vous pouvez, en solo ou avec des copains, chausser vos rollers ou enfourcher votre BMX pour vous entraîner à des performances ébouriffantes (attention à la mèche) sans aucun risque, ni pour le voisinage, ni pour les équipements municipaux. Installé au bord du stade, tout près des établissements scolaires, cette aire bétonnée a pour vocation de devenir un lieu de rendez-vous après les cours, les mercredis ou les week-ends, pour les pratiquants comme pour les spectateurs. Une bonne idée pour s’aérer la tête et, pourquoi pas, faire de nouvelles rencontres dans la « vraie vie ». 7 Ça bouge pour les jeunes Mange-disques NO MAS « Mentiras » Noir Désir, System of a Down, Rage Against The M a c h i ne, Mano Negra, Ska-P, telles sont les influences du groupe No Mas. L’esprit contestataire et l’énergie de ce quatuor s’affirment aux rythmes et aux sons des guitares résolument rock. Les compositions sont en français et en portugais. Deux langues pour un même combat : la liberté de penser et le droit d’opinion. Le groupe puise donc son énergie dans un rock puissant et nerveux pour créer un cocktail explosif, un mélange unique qui donne une part toute singulière à leur musique. No Mas a été le lauréat 2008 du dispositif Bigjama Allier. ¶ ¶ Plus d’infos sur www.nomas.fr En attendant l’été TOPOS « Donna, donnera » Né de la rencontre entre la musique de rue et la poésie française, Topos est une formation musicale atypique qui prend sa source auprès d’auteurs comme Apollinaire, René-Guy Cadou, Ferré, Brel ou Brassens. Le mélange acoustique, voix, guitares, contrebasse, cajón, permet au groupe de distiller des ambiances de swing, de bossa et de valse. Mais s’il y a des instruments, c’est pour porter la voix des chanteurs, car le groupe fait la part belle aux textes. L’ensemble fonctionne à merveille et transporte dans un univers à la fois fantaisiste et nostalgique. Topos marquera à coup sûr son empreinte par la qualité de ses chansons et ne fera pas pâle figure dans la cours des grands. Topos a été le lauréat 2009 du dispositif Bigjama Allier. ¶ ¶ Plus d’info sur www.a-topos.com Tiphaine Viron Janvier 2011////29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :