[03] Reflets d'Allier n°31 janvier 2011
[03] Reflets d'Allier n°31 janvier 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de janvier 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (229 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : plus proches de vous... les services sociaux départementaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Ici et là… Hors des sentiers battus La Sangria, grand bol de musiques actuelles Un bon millier de concerts, tous gratuits. Quelques futurs grands (Mickey 3D, Louise Attaque) et, chaque semaine, la fine fleur de l’underground d’ici et d’ailleurs. Depuis 1985, La Sangria a fait de Saint-Pourçain-sur-Sioule un phare éclatant et chaleureux dans le riche océan des musiques actuelles. Le monde des musiques actuelles doit une fière chandelle à l’esprit rebelle des… gallinacés. En 1982, Coco et Dominique Trujillo quittaient leur discothèque de Seine-et-Marne pour élever des poulets. Direction l’Allier, au hasard : « J’avais écouté une chanson d’Angelo Branduardi, Va où le vent te mène. On a tout vendu, et on a acheté une petite maison à Monestier. J’ai élevé des poulets pendant 2 ans, le temps de me rendre compte que c’était un métier », sourit Coco dans une barbe fournie modèle ZZ Top. En 1984, le couple rachète un restaurant routier de Saint-Pourçain, L’Esplanade, et renoue avec ses amours franciliens, l’organisation de concerts : « On a cassé un mur pour aménager notre 1 re salle. » Succès immédiat : « On est passés de deux concerts par mois à un, voire deux, par semaine. » Les murs s’écartent pour une 2 e salle, puis une 3 e, en 1995, qui peut accueillir jusqu’à 180 personnes. Les principes restent intangibles : gratuité pour les spectateurs, qualité et originalité pour les groupes, venus de la région, de France et d’un peu partout, grâce au site internet et surtout au boucheà-oreille : « Dernièrement, on a eu un groupe de Saint- Pétersbourg qui n’a fait que trois dates en France. » « Niveau de plus en plus élevé » Le sens de l’accueil des Trujillo, qui hébergent et nourrissent 24////Janvier 2011 Coco et Dominique Trujillo ont transformé le mur de La Sangria en générique des groupes passés sur leur scène. les artistes, le professionnalisme de la scène et du technicien du son, Benjamin Donguy, et la réputation de La Sangria, doyen des cafésmusiques d’Auvergne, font de l’ancien « bar de vieux » une destination cotée dans le monde des musiques actuelles. Cotée et exigeante : « On reçoit des CD tous les jours. On pourrait faire des concerts tous les soirs. Mais on ne prend que des groupes qui tournent déjà, qui ont sorti au moins un album. Le niveau est de plus en plus élevé, c’est très varié, avec beaucoup de talent. Ce n’est pas ce qu’on écoute à la télé, c’est de l’underground. » Bar de quartier multigénérationnel en semaine, La Sangria reste « une grande famille » les soirs de concerts, et mène la guerre au bruit et aux excès d’alcool : « On a eu les parents, aujourd’hui on a les enfants. Beaucoup nous disent qu’on a fait leur é du c a t i on m u s i c a le. » Un peu las de se coucher à 5 heures après les concerts, Coco et Dominique Trujillo cherchent un repreneur. Avis aux amateurs : « C’est un métier passion. » 7 + En savoir plus La Sangria, tél. 04 70 45 42 26 – www.lasangria.net/à RETENIR Créé dès 2000, l’impeccable site internet www.lasangria.net donne toutes les dates des concerts, une bio des groupes à venir, et propose à l’écoute des extraits de leur production. Pionnier Né à l’époque où le titre de « café-musiques » n’existait pas, La Sangria bénéficie depuis 1998 du label Salle de musiques actuelles (SMAC), décerné par le ministère de la Culture. Ils sont les seuls de l’Allier, avec Le Guingois à Montluçon. Il est subventionné par la communauté de communes en Pays saint-pourcinois et le Conseil régional. Expos MOULINS LES INSOLITES À partir du 29 janv.//CNCS Attention du 1er au 29 janv., le CNCS est fermé 04 70 20 76 20 AVERMES CHRISTINE SYLVESTRE À partir du 14 janv.//La Passerelle 04 70 46 62 43 MONTLUÇON SALON CINE PHOTO Du 15 au 22 janv.//Athanor 04 70 08 14 40 SAINT-POURÇAIN-SUR-SIOULE GALA DE DIAPORAMAS 15 janv.//Salle cinéma-théâtre 06 12 20 34 49 MONTLUÇON JEAN-YVES BOURGAIN ET VéRONIQUE SABATIER Jusqu’au 23 janv.//Fonds d’art moderne et contemporain Peinture 04 70 05 11 44 LAPALISSE M.-F. MISME BOEUF Jusqu’au 29 janv.//Office de tourisme 04 70 99 08 39 MOULINS FER ET SAVOIR-FAIRE En janv.//Musée du bâtiment 04 70 34 23 69 DOMPIERRE-SUR-BESBRE PAYSAGES RURAUX, PAYSAGES URBAINS En janv.//Médiathèque rue Saint-Louis Peinture 04 70 34 50 72 MOULINS EXPOSITION BIODIVERSITÉ En janv.//Espace Nature Val d’Allier 04 70 44 46 29 GProcédé Zèbre Théâ Scèn Du 11 au 14 Montluçon a Procédé Zèb 1925. Deux deux univer qui se téles poétique et la compagn répertoire co théâtral est ¶ ¶ Réservatio
Théâtre tre es de folie janvier, le Centre dramatique national Le Festin à ccueille Chez les fous, un spectacle de la Cie du re inspiré du reportage écrit par Albert Londres en doubles face à face dans un huis clos troublant ; s familiers au metteur en scène Fabrice Dubusset copent, le théâtre et la folie. Une écriture théâtrale inattendue, qui trouble et étonne. Une fois de plus,ie Procédé Zèbre ébranle nos certitudes ! Hors du nventionnel, ce vertigineux et subtil pied de nez dans la droite ligne du travail du Festin. n au 04 70 03 86 18 www.allier.fr MOULINS EFFROYABLES JARDINS 7 janv. à 20 h 30//Théâtre 04 70 48 01 40 COMMENTRY ENFIN SUR SCÈNE ? 8 janv. à 20 h 30//Salle de l’Agora De et par Gaspard Proust 0 800 004 600 MONTLUÇON MICHÈLE BERNIER 9 janv. à 17 h//Athanor « Et pas une ride ! » 04 70 08 14 40 MOULINS MICHÈLE BERNIER 11 janv. à 20 h 30//Théâtre « Et pas une ride ! » 04 70 48 01 40 MONTLUÇON LES OREILLERS 15 janv. à 20 h 30//Théâtre G.-Robinne 04 70 02 27 28 VICHY BOIRE, FUMER ET CONDUIRE VITE 16 janv. à 16 h//Opéra 04 70 30 50 30 MOULINS LA MAISON DE POUPÉE 19 janv. à 20 h 30//Théâtre 04 70 48 01 40 SAINT-POURÇAIN-SUR-SIOULE L’HUÎTRE 22 janv. à 21 h//Salle du cinéma-théâtre Par la Comédie des Célestins 04 70 45 32 73 MONTLUÇON LE ROI SE MEURT 22 janv. à 20 h 30//Théâtre G.-Robinne Par le Théâtre de l’Absurde 04 70 02 27 28 VICHY LES HOMMES PRÉFÈRENT MENTIR 23 janv. à 16 h//Opéra 04 70 30 50 30 BCMAY Sport À toute volée ! Depuis le championnat du monde de badminton cet été à Paris, les projecteurs se tournent un peu plus vers ce sport plus souvent considéré comme un loisir de vacances qu’une discipline de compétition. Implanté à Moulins depuis 1989, le BCMAY (club de badminton de Moulins-Avermes- Yzeure) n’a pas attendu cette récente vague de notoriété pour attirer des licenciés. Il compte depuis plusieurs années 120 adhérents contre une cinquantaine à l’époque de sa création. Joueurs pour le plaisir ou compétiteurs acharnés, ils peuvent disputer chaque soir de la semaine des simples ou des doubles, sur les terrains du Palais des Sports ou du gymnase de la Motte. Même du mini-bad Le club mène aussi une politique très dynamique envers les plus jeunes. 40% des licenciés ont moins de 18 ans et sont répartis en groupes par tranches d’âge. Il y a même le mercredi après-midi une initiation pour les petits, de 5 à 9 ans, avec le minibad, une excellente leçon de motricité en même temps qu’une belle occasion de canaliser leur énergie. Cette présence forte et continue Ici et là… Premier club d’Auvergne de la saison 2009/2010, le BCMAY pour les initiés, le club de badminton de Moulins-Avermes- Yzeure pour les autres, a l’honneur de voir son équipe 1 évoluer en championnat National 3. L’occasion d’affronter pendant 10 journées décisives des adversaires de choix. Le saviezvous ? Né en Angleterre en 1876, le badminton est devenu une discipline olympique en 1992. Le badminton est un sport mixte, individuel et collectif puisque les compétitions comportent des matches en double, en simple et mixtes. Le volant pèse 5 g et la frappe initiale peut atteindre 421 km/h. aux côtés de la jeunesse est sans aucun doute une des raisons de la belle trajectoire du BCMAY, qui peut aujourd’hui s’appuyer sur des joueurs expérimentés… et motivés. Car, pour suivre le rythme, tant des entraînements que des rencontres, il faut avoir une volonté de fer et des nerfs d’acier. En moyenne, les membres de l’équipe 1 (en National) et de l’équipe 2 (en Départemental) se rendent au moins trois fois par semaine en salle, avec une séance spéciale sous la conduite d’un professeur diplômé, et se déplacent pour des compétitions 2 fois par mois. La saison 2010/2011 représente pour la novice du championnat National 3 un challenge de taille. Après des premiers résultats décevants, les joueurs comptent bien se rattraper lors des prochains rendez-vous avec les équipes de la poule : Bourges, Mâcon, Orléans, Salbris et Troyes. On peut venir les soutenir lors des matches à domicile au Palais des Sports (à 16 heures, les 12 février et 26 mars). 7 + En savoir plus BCMAY, gymnase de la Petite Motte, impasse de la Petite Motte, 03000 Moulins tél. 06 79 16 66 90 Janvier 2011////25 BCMAY BCMAY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :