[03] Reflets d'Allier n°103 jan/fév 2020
[03] Reflets d'Allier n°103 jan/fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°103 de jan/fév 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : bonne année 2020.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 ◗ Tout l'allier en parle La Police sur facebook La police nationale de l’Allier a désormais sa page facebook. Les messages de prévention et les événements locaux sont relayés. Il est aussi possible de trouver des informations sur les difficultés de circulation en cas de manifestation, les fuites de gaz, les contrôles de vitesse prévus… En parallèle, il y a aussi un volet judiciaire, avec des appels à témoins, la recherche de personnes disparues, etc. MINEURS ÉTRANGERS NON ACCOMPAGNÉS Reflets d’Allier/Janvier - Février 2020 Monenfant.fr Trouver un mode de garde pour son ou ses bambins peut tourner au casse-tête. Le site internet de la Caf, www.monenfant.fr, regorge d’informations utiles pour dénicher la bonne solution d’accueil. Il intègre également un simulateur pour calculer le coût en fonction de la structure. Sa version mobile sera prochainement disponible sur smartphone avec l’application Caf – Mon enfant. COMMENT LE DÉPARTEMENT FAIT FACE Le Conseil départemental souffre de la politique migratoire du Gouvernement. Cependant, il fait face à l’afflux des mineurs étrangers non accompagnés avec responsabilité afin d’assurer un accueil digne. Le Conseil départemental compte dans ses missions la protection des enfants et des familles, lorsqu’ils sont confrontés à des difficultés risquant de mettre en danger leur santé, leur sécurité ou leur moralité. Comme la loi l’exige, la prise en charge du Département s’applique à tous les enfants, sans distinction de nationalité. Un protocole de prise en charge Les Mineurs étrangers non accompagnés (MNA) sont donc pris en charge systématiquement par les services départementaux de l’aide sociale à l’enfance, le Président du Département étant leur représentant légal. Face à l’arrivée massive de jeunes Le nombre de jeunes étrangers accueillis par le Département de l’Allier 500 400 300 200 100 0 47 95 189 356 étrangers depuis juillet 2017, le Conseil départemental s’est organisé pour avoir une prise en charge adaptée et conforme à ses obligations légales. Au départ, pour répondre à l’urgence de la situation, les hébergements de mise à l’abri, dès l’arrivée des jeunes migrants, se faisaient dans les hôtels. Désormais, conformément au nouveau protocole de prise en charge, ils sont accueillis dans une structure dédiée. Installée à Trévol, elle fonctionne comme tout établissement de protection de l’enfance accueillant des mineurs. Les jeunes sont encadrés et suivent différentes activités (cours de français, sorties accompagnées…) pendant l’évaluation de leur situation, réalisée par un interlocuteur unique. 439 (dont 328 confiés aux services de l’aide sociale à l’enfance) 6 000 000 5 000 000 4 000 000 3 000 000 1 510 000 € 2 000000 1 510 000 € 1000 000 0 Ensuite, le Procureur de la République décide si la personne est bien mineure. Si cela est le cas, selon une répartition définie par l’État, elle est orientée dans un département (le nôtre ou ailleurs). Un enjeu partagé Une fois cette étape franchie, les mineurs accueillis dans l’Allier sont accompagnés pour définir un projet professionnel et avoir des papiers en règle à leur majorité. Le Conseil départemental agit conformément au droit français des étrangers. Ce dernier relève directement de l’État. Celui-ci commence à tenir compte du coût financier engendré par cette prise en charge, qui augmente et pèse toujours plus sur le budget du Département. ◗ Le coût de la prise en charge des jeunes étrangers accueillis pour le Conseil départemental 3 940 000 € Plus de 6 000 000 € 4 865 500 € 2015 2016 2017 2018 2019 2015 2016 2017 2018 2019
Violentomètre  : la bonne mesure Le Conseil départemental, via son Observatoire des violences faites aux femmes, édite « Le violentomètre ». Se présentant sous la forme d’une règle souple, il permet de faire le point sur ce qu’est le consentement. Il revient sur 23 comportements, des plus sains aux plus dangereux. Le « baromètre » de la bonne santé d’une relation est téléchargeable sur le site internet du Département, allier.fr. L’AGRICULTURE TIENT SALON 54.01.4 L'AGR1 CiaLTURE'OSJA2020 r ria 22 MIMER r 01 MARS wrrr..c.1".2R.1:4.41..rri'..LV:. s LICatICULTURE vOIJS'l'END LM. BRAS ! Aele.rninr-", diteli, 6 âne ChDrvIv.. L’agriculture participe activement à l’identité remarquable de l’Allier. Du 22 février au 1er mars, cela va se savoir à Paris ! Éleveurs, producteurs et partenaires institutionnels participent au Sia, Salon international de l’agriculture. À son occasion, le Conseil départemental présentera dans le pavillon des régions les filières « vin & fromages ». Quant au restaurant « Allier », il arborera fièrement les couleurs bourbonnaises. Le millésime de l’année s’annonce excellent. Et tout a déjà bien commencé  : l’égérie 2020 du salon est une généreuse charolaise. Europe  : faites vos jeux ! Europe Direct Allier, service du Conseil départemental, a créé un livre de jeux sur l’Union européenne. À travers des mots mêlés, des quizz et des anecdotes, etc., il familiarise les joueurs à la diversité culturelle de l’Europe où 24 langues sont parlées. Le document est à télécharger sur le site du Département, allier.fr (rubrique « Europe Direct Allier »). Il complète un panel d’outils pédagogiques mis gratuitement à disposition. LE CHIFFRE à retenir 4 L’Allier compte 4 MFR, Maisons familiales rurales. Elles se situent à Escurolles, Limoise, Saint-Léopardin-d’Augy et Saligny-sur-Roudon. Le 25 janvier, toutes ouvriront leurs portes, en présence d’élèves, pour faire découvrir leurs formations  : services à la personne, maréchalerie, agriculture, thermalisme… Tout l'allier en parle L’agriculture  : un atout du monde rural Du 3 au 7 février, les Jeunes Agriculteurs (JA) de l’Allier participent à la Semaine du renouvellement des générations en agriculture. Orchestrée par le réseau national, l’édition soulignera plus particulièrement l’importance des installations agricoles dans l’équilibre des zones rurales. Il est possible d’en savoir plus en se connectant sur www.ja03.fr ou en appelant les JA au 04 70 48 22 85. CONSEIL DÉPARTEMENTAL JEUNES Les moyens de l’action Les 37 conseillers départementaux jeunes sont au boulot. Scolarisés dans les collèges bourbonnais, pendant un an, ils s’exercent au travail collectif et à la vie publique au plus près des instances de décision. Cette année, pour renforcer leur pouvoir de décision et d’action, le Département a choisi de leur confier la gestion de leur enveloppe budgétaire. Les nouveaux élus devront défendre devant le président du Département, Claude Riboulet, et sa vice-présidente à la jeunesse, Isabelle Goninet, les projets qu’ils souhaitent soutenir et les moyens à leur attribuer. Cependant, il n’est pas question de lâcher les jeunes élus seuls dans la nature. Des agents de la collectivité continuent de les épauler, le CDJ, Conseil départemental jeunes, étant aussi un lieu de réflexion, de discussion et de découverte. L’année 2020 est donc un moment charnière dans la vie de l’assemblée de jeunes. Ce changement intervient alors que le CDJ fêtera au printemps ses 25 ans. Et là aussi, il reviendra aux collégiens de définir le programme de cet anniversaire symbolique. ◗ PLUS d’infos allier.fr Les nouveaux élus du CDJ03. Reflets d’Allier/#FierAllier ◗ 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :