[03] Reflets d'Allier n°102 nov/déc 2019
[03] Reflets d'Allier n°102 nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°102 de nov/déc 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : un autre regard sur l'environnement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 ◗ Tout l'allier en parle Hommage à Jean-Paul Chérasse Vice-président socialiste du Département de 2008 à 2015, chargé de l’administration générale et du personnel, Jean-Paul Chérasse s’est éteint à l’âge de 68 ans. Il avait été élu pour la première fois conseiller général du canton de Jalignysur-Besbre en 2004. Retraité de l’enseignement, il était très investi dans la vie sociale et départementale. Parmi ses mandats électifs, depuis 2001, il était maire de Thionne. Il occupait également une viceprésidence au sein de la communauté de communes Entr’Allier Besbre et Loire. Reconnu pour son engagement auprès des autres, en 2008, il a pris la présidence de la Fédération des centres sociaux de l’Allier. C’est avec tristesse que nous avons appris son décès survenu au mois d’octobre. Nous présentons à sa famille et à seseil départemental proches toutes nos condoléances. vous accompagneute du numérique Reflets d’Allier/Novembre - Décembre 2019 Le Département enrichit ses collections n’est pas peu fier ! L’État a transféré définitivement au mab, musée Anne-de-Beaujeu, une centaine d’œuvres d’art. Nombre d’entre elles étaient en dépôt dans l’équipement L’Allier culturel du Conseil départemental et ont déjà été montrées au public. C’est le cas de la statue « Vénus au changement de Paris » d’Émile Thomas (1868), de l’huile sur toile de Marcellin Desboutin « Portrait de femme, dite Juive à la fourrure » (1882), du tableau de Fernand Pelez « Adam et Ève » (1876) ou encore de l’huile sur cuivre d’AlessandroTiarini « Saint Augustin lavant les pieds du Christ » (XVII e siècle). Si le prêt d’œuvres de l’État pour une durée déterminée à des musées gérés par des collectivités territoriales est aujourd’hui assez répandu, le transfert demeure exceptionnel ! Il montre le sérieux du musée départemental, tout en affirmant la qualité de ses collections. ◗ PLUS D'INFOS 04 70 20 48 47 – http://musees.allier.fr « Vénus au changement de Paris » d’Émile Thomas et « Adam et Ève » de Fernand Pelez proviennent des collections du Louvre. Sur la route du numérique Depuis quelques jours, la Bourbon’Net sillonne les routes de l’Allier. Le bus numérique du Conseil départemental est aux côtés des habitants pour faciliter leurs démarches administratives en ligne et l'accès à une meilleure connaissance des outils numériques. Complémentaire des initiatives portées par les autres collectivités et le monde associatif, il s’adresse à tous. Il dispose d’un bouquet de services gratuits. À son bord, sont accessibles tablettes, imprimante 3D, internet, wifi… Sont également proposés des accompagnements pour les démarches en ligne, des initiations, des ateliers thématiques, etc. Et ce n’est pas tout. La Bourbon’Net remplit aussi des missions d’information et de promotion, tout en étant un relais de services. Chaque semaine, elle s’installe dans un canton. Le calendrier de sa tournée est à retrouver sur allier.fr ou en appelant au 07 85 12 41 46. Plus d'infos 07 85 12 41 46 - www.allier.fr
Christophe Hargoues Les Bourbonnais restent mobilisés. L’Allier du Téléthon L’Allier a grand cœur. Les 6 et 7 décembre, le Téléthon pourra compter sur la mobilisation et la générosité des Bourbonnais en faveur de la lutte contre les maladies musculaires. Toutes les personnes souhaitant organiser une action ont encore la possibilité de se faire connaître auprès de la coordination départementale. Il suffit d’appeler au 04 70 34 02 70 ou d’écrire à jgarrouste@afmtelethon.fr. L’an passé, 440 000 € ont été collectés dans le Bourbonnais. Et si en 2019, on faisait encore mieux ? Violences conjugales Des « bons taxis » gèrent l’urgence La Préfecture tient à la disposition des victimes de violences conjugales n’ayant pas de moyen de locomotion des « bons taxis ». Ils leur permettent de rejoindre gratuitement un hébergement d’urgence ou d’aller à un rendez-vous pour faire valoir leurs droits (médecin, police, gendarmerie, justice...). Les « bons taxis » sont directement demandés par les personnes accueillant les victimes. Neuf compagnies de taxis participent à l’opération, dont la gestion a été confiée à Viltaïs. Entretien avec Frédéric Aguilera L’Allier a une longueur d’avance Vice-président du Conseil départemental en charge de l’aménagement du territoire, Frédéric Aguilera revient sur une action tournée vers l’avenir au service de tous. Comment le Département contribue à l’équilibre des différents territoires bourbonnais ? Frédéric Aguilera Dès notre arrivée à la tête du Conseil départemental, nous avons revu l’ensemble des aides attribuées aux communes, intercommunalités et agglomérations. Nous avons simplifié les dispositifs. Nous avons aussi considérablement augmenté le montant de nos subventions. À la fin de notre mandat, le montant de nos aides s’élèvera à près de 94 M € . C’est historique. Quels types de projets sont aidés ? F. A. Nous avons veillé à une répartition équilibrée de nos interventions pour qu’elles concernent l’ensemble des habitants. Les petits projets communaux participent à la qualité de vie des Bourbonnais. Le soutien financier du Département a permis d’aider 98% des communes. Il faut garder en tête que 1000 € du Département génèrent près de 4 000 € de travaux en faveur du secteur du bâtiment et de l’économie bourbonnaise. Avez-vous des priorités d’intervention ? F. A. Depuis deux ans, nous menons une réflexion de fond sur la reconquête des centres-bourgs et centres-villes. Les territoires doivent faire leur révolution de centralité. Depuis 30 ans, les petites et les grandes communes ont abandonné leur centre, délaissant les commerces, les logements et les services. Ils ont été réaménagés, mais vidés de leur vie. Que faites-vous face à ce constat ? F. A. Nous avons créé un dispositif réservé à la reconquête des centres par les communes. La phase de diagnostic Tout l'allier en parle ◗ 9 est faite. Il reviendra aux nouvelles équipes municipales de réaliser le plan d’actions. Je me réjouis que nous soyons en phase avec la Région sur le sujet. L’Allier a une longueur d’avance. Elle lui permettra d’être au premier rang quand l’État proposera son dispositif de redynamisation des communes. Au-delà, qu’en est-il des projets structurants pour l’Allier ? F. A. Actuellement, un des projets les plus emblématiques est celui de la Via Allier. Il a pour but d’aménager du nord au sud la rivière Allier en proposant des modes de déplacement respectueux de l’environnement et des dessertes des différents points d’intérêt. Le projet rejoint aussi celui de la RCEA qui deviendra prochainement une autoroute. C’est maintenant qu’il faut agir afin que la nouvelle route irrigue correctement le département. Je tiens à rappeler que ce chantier représente de nombreux emplois, dont une part importante en insertion. En parallèle, du côté du développement de la fibre, il y a aussi de belles avancées. Tout cela me rend confiant pour l’avenir de l’Allier. ◗ Reflets d’Allier/#FierAllier



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :